Médecine douce

A la Une

Médecine douce

Peu de gens pourraient penser à appeler un balnéothérapeute en cas de crise d’asthme ou un réflexologue en cas de poussée d’asthme. Mais aussi bizarres qu’elles puissent paraître, les pratiques de la médecine douce gagnent du terrain de nos jour.

Nous chez OSDT, nous avons donc élaboré un guide de certaines médecines douces les plus populaires qui s’intègrent au courant dominant.

En général, le terme « Médecine douce » fait référence à tout traitement de santé qui n’est pas standard dans la pratique médicale occidentale.

Au-delà de cela, les thérapies complémentaires et parallèles sont difficiles à définir, en grande partie parce que le domaine est si diversifié.

La MD englobe des pratiques qui vont des changements d’alimentation et d’exercice, à l’hypnose, en passant par l’ajustement chiropratique et l’acuponcture).

Techniquement, les traitements « doux » sont utilisés à la place de la médecine conventionnelle. Lorsqu’ils sont utilisés parallèlement aux pratiques médicales standard, les approches alternatives sont appelées médecine « complémentaire ».

La médecine douce comprend la médecine traditionnelle chinoise (MTC), la médecine Kampo (japonaise) et la médecine ayurvédique, l’un des systèmes médicaux traditionnels de l’Inde.

Les principaux systèmes médicaux occidentaux comprennent l’homéopathie et la naturopathie. D’autres systèmes ont été développés par les cultures amérindiennes, africaines, moyen-orientales, tibétaines et d’Amérique centrale et du Sud

Tous les articles de Médecine douce