Mapuches : les origines de la médecine traditionnelle chilienne

Questions santé : Qu'est-ce que la mapuche ? Quand a-t- on découvert les mapuches ? Comment fonctionne la croyance mapuche ?

Mis à jour le : 22 novembre 2019

Les connaissances traditionnelles associées aux plantes sont d’une grande aide à la guérison. La médecine chilienne datée du temps des mapuches s’est justement perduré par ces subtiles utilisations de végétaux.  Si ces ressources vous intéressent tout particulièrement, faites un voyage dans l’histoire de cette culture du Chili. Guide.

La médecine traditionnelle chilienne

Les Mapuches sont considérés comme les descendants directs des anciennes cultures préhispaniques de Pitrén (100-1100 de notre ère) et d’El Vergel (1100-1450) qui habitaient les terres situées entre le Bío Bío Rover et le Reloncaví Sound.

Lorsque les Espagnols sont arrivés dans cette région, cependant, la langue mapuche du Mapudungun était utilisée de la rivière Choapa à Chiloé, même si ce vaste territoire était habité par différentes cultures.

En effet, l’arrivée des Espagnols au XVIe siècle semble avoir déclenché la fusion de plusieurs groupes autochtones et la création de liens sociaux et culturels plus étroits, ce qui fait partie de ce que nous connaissons aujourd’hui comme l’histoire de l’identité mapuche.

Le peuple mapuche s’est rebellé contre l’assujettissement espagnol et a brûlé les villes construites par les colonisateurs européens au sud du fleuve Bío Bío. Cette rébellion marque le début de la guerre d’Arauco, au cours de laquelle l’Espagne est contrainte de maintenir une armée professionnelle pour garder ses frontières territoriales et reconnaître l’autonomie mapuche au sein des terres indigènes. A cette période, la médecine chilienne servait énormément dans la lutte contre la famine, mais aussi à titre curative.

« Une misère noire. Des enfants s’évanouissaient de faim dans les écoles, on avait dû laisser les cantines  ouvertes en période de vacances pour qu’ils puissent recevoir leur seul repas de la journée ».-Caryl-Férey

Mapuches dans l’histoire chilienne

Ce n’est qu’en 1882 que le peuple mapuche s’est soumis à la domination extérieure, lorsque l’armée de la République du Chili a commencé sa campagne pour la « Pacification de la région Araucanía ». Cette campagne répondait au besoin urgent de conquérir des terres utilisables et était animée par une idéologie qui cherchait à éliminer les groupes indigènes en les « civilisant ».

Chili

Après la victoire militaire chilienne, le processus de colonisation par les colons métis européens et locaux a été facilité par la restriction des habitants autochtones locaux à de petites parcelles de terre appartenant à la communauté.

Les conséquences directes de ce processus pour la société mapuche ont été une diminution drastique de son territoire par une usurpation répétée et à grande échelle, la dépendance vis-à-vis du gouvernement comme agent extérieur et l’effondrement de la société mapuche dû à la perte d’autorité des lonkos ou chefs.

Depuis le début du XXe siècle, le peuple mapuche est passé de l’action militaire à l’action politique, des guerriers aux dirigeants d’organisations, du pays à la ville, en passant par un processus constant de migration et l’émergence d’une élite intellectuelle et professionnelle au sein de la société mapuche.

Aujourd’hui, la population mapuche préhispanique du Chili est estimée à environ un million de personnes soit environ 600 000 Mapuches.

La culture Mapuche

La culture mapuche est largement connue pour maintenir un lien important non seulement avec la terre et la nature en général, mais aussi avec l’énergie qui y est liée. Selon les traditions du peuple mapuche, les guides spirituels ou machis ont les pouvoirs de guérison nécessaires pour détecter les maladies en comprenant profondément le comportement de la nature, ainsi que les composantes liées à la sagesse ancestrale et magique.

Pour les Mapuches, être malade ou se sentir bien ne sont que les deux faces de ce qui compose l’idée de la santé. Ces composantes sont toujours en équilibre selon la façon dont chacun interagit avec l’environnement, ce qui se manifeste dans les activités quotidiennes des communautés, par exemple dans les aspects politiques et sociaux, ainsi que dans les croyances cosmogoniques ou ce qui s’y rapporte.

Les maladies sont, de cette façon, une manifestation d’un déséquilibre dans certains aspects de la vie quotidienne. Elles doivent donc être traitées avec l’aide d’un guérisseur ou d’un guide.

Phytothérapie
Crédit photo : © Adobe Stock

Le machi est crucial dans tout le processus. Il a la sagesse spirituelle et la connaissance pour détecter la maladie et sa cause. Toutefois, il a aussi étudié les plantes et les herbes et toutes leurs propriétés curatives. Si l’on tient compte du fait que le Chili possède une grande variété d’espèces endémiques bénéfiques pour notre santé, c’est que ce médicament s’est développé non seulement au Chili, mais dans le monde entier, et a contribué à la création de la première chaîne de pharmacies mapuche : Makelawen ; ce qui, jour après jour, acquiert plus de reconnaissance et d’acceptation au sein de différents cercles et publics.

Par la suite, aujourd’hui, il est possible de trouver :

  • des médicaments à base de plantes médicinales mapuches,
  • des cosmétiques, crèmes et huiles à base de plantes utilisées à l’origine par les mapuches,
  • Autres produits à base de piquant et de canelo

Les plantes et des herbes utilisées depuis des temps ancestraux par les Mapuches

Le cannelier est considéré comme un arbre sacré. Il est aussi le point de conjonction entre la terre et l’après-mort. C’est également l’une des plantes les plus utilisées en phytothérapie. Son écorce est utilisée pour les maux d’estomac, les maladies de peau et les infections.

Le matico ou buddleja boule d’oranger est une autre herbe utilisée pendant des siècles par les mapuches sous le nom de palguñi. C’est un antiseptique pour les plaies et sa tisane aide aussi à soulager les maux d’estomac tout comme llantén ou piluhueque.

Parmi d’autres plantes qui sont largement utilisées, on peut citer la camomille, pour soulager l’inflammation ; le pehuén, pour la douleur sciatiquen; et la lenga, qu’on utilise contre la fièvre.

Ça y est tout est dit, du moins presque ! Si vous voulez tout savoir sur les plantes, comment ces végétaux favorisent la guérison, nous vous invitons à lire au complet notre article sur la phytothérapie. N’hésitez pas à partager, à commenter, si vous avez quelques mots à dire sur le sujet !

OSDT.

Ecrit par : Véronique
Publié le jeudi 11 juillet 2019


Journaliste - Culture & Lifestyle Véro (pour les intimes) s’est longtemps penchée sur la question de l'alimentation. Sur OSDT, elle nous présente différents régimes (cétogène, Cohen, Citron, etc). Elle nous dévoile aussi des conseils précieux côté coeur.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.