La cuivre, l’oligo-élément qui aide dans la formation des globules rouges

Questions santé : Quel est le bienfait du cuivre à l'organisme ? Quel est l’Apport nutritionnel du cuivre? Quels sont les Aliments contenant le cuvre ?

Mis à jour le : 25 octobre 2019

Le cuivre est un oligo-élément indispensable au bon fonctionnement de notre organisme.

Quelles sont les Caractéristiques du cuivre ?

Il est plus connu sous le symbole Cu dans le tableau périodiques des éléments. Cet oligo-élément, bien qu’il soit indispensable est présent dans l’organisme mais en de très petite quantité, de l’ordre de 100 mg dans un corps adulte.

Quelles sont les Vertus apportés par cet oligo-élément dans l’organisme ?

Il est important dans le rôle de nombreuses enzymes. De ce fait, il joue un grand rôle dans le travail de plusieurs nutriments tels que les glucides, les lipides et le fer. Il aide à la formation des globules rouges, renforce les défenses immunitaires, aide à l’élaboration de la mélanine, à la bonne répartition des neurotransmetteurs, ainsi qu’à la fixation des éléments minéraux au tissu osseux. Il joue aussi un rôle antioxydant.

Cuivre oligo-élement
Cuivre Crédit photo : © pixabay

Quel est l’Apport nutritionnel du cuivre ?

Etant donné qu’un sportif perd cet oligo-élément dans ses sueurs, son apport doit être situé entre 0,5 et 1 mg par jour.

Référence nutritionnelle en cuivre en mg par semaine
Enfants de 6 mois à 1 an4.2
Enfants de 1 à 3 ans5.25
Enfants de 4 à 6 ans7
Enfants de 7 à 10 ans8.4
Adolescents de 11 à 20 ans10.5
Femmes7
Hommes9.1
Femmes enceintes ou allaitantes14

Quels sont les Aliments contenant du cuivre ?

Tous les aliments contiennent naturellement du cuivre, mais ce sont les abats, le cacao, les fruits de mer ainsi que les fruits à coque qui en contiennent le plus. En seconde position viennent les volailles, les céréales complètes et les légumes secs. La levure de bière contient également du cuivre.

Teneur en cuivre en mg pour 250 g d’aliment
Foie de veau cuit50.25
Foie d’agneau cuit20.25
Levure de bière13.25
Foie de génisse cuit8.75
Cacao en poudre non sucré6.75
Noix de cajou, noix du Brésil5
Bigorneau cuit4.25
Noisette4
Crabe ou tourteau cuit, huître crue3.75
Chocolat noir à 70% de cacao3.5
Bulot cuit3.25
Amande, pistache, noix, noix de Pécan2.75
Crevette rose cuite2
Crottin de chèvre1.75
Champignon de Paris, avocat1.25
Châtaigne grillée1.25
Müesli1
Jambon cuit1
Dinde cuite0.75
Blé cuit0.75
Haricot blanc, haricot rouge, pois chiche ou lentille cuit0.625
Pain complet0.425

Quelles maladies peuvent être traitées avec le cuivre ?

Correction de la carence

En cas d’opération de l’obésité, un mélange de vitamines et minéraux apportant 100% des apports nutritionnels conseillés en cuivre est ordonné à vie. Si la personne est atteinte de la maladie de Menkès, on introduit du cuivre par voie veineuse, uniquement dans le but du traitement et non pas comme panacée à la maladie.

Traitement des états infectieux

Cet oligo-élement est conseillé comme remède prescrit pour les rhumes, les états grippaux ainsi qu’à l’arthrose car il intervient dans les agissements du système immunitaire et le bon état des cartilages)

Dermite irritative

Additionné au zinc, il est utilisé en pommade pour guérir les lésions de la peau dues à certains produits échauffant.

Quels Risques sont encourus en cas d’un traitement non équilibré ?

En cas de déficience

Les risques de déficit en cuivre est généralement rare. Chez les nourrissons, cette carence peut être causée par la maladie de Menkès qui est une maladie génétique liée à une carence en protéines de transport de cuivre que l’on peut déceler en observant des cheveux non-conformes à la normale.

Chez l’adulte, la carence en cuivre se démontre par une anémie et de l’ostéoporose prématuré.

La carence est souvent fréquente chez les bébés prématurés, vu que l’essentiel des réserves en cuivre se forment au cours des trois dernier mois de grossesse; ainsi que chez les enfants atteints de diarrhées chroniques qui bouleverse la régénération des globules rouges et bouleverse les défenses immunitaires.

En cas de surdose

La surdose de cuivre provoque une hépatite qui s’accompagne d’une ictère (jaunissement).

Dans différents pays, il se démontre par la consommation de boissons nocives ou le déplacement du cuivre des accessoires de cuisine vers les denrées alimentaires. Malgré le fait que le cuivre soit un antioxydant, s’il est ingéré plus que nécessaire, il peut détériorer les lipides et l’ADN. En cas d’excès, le cuivre peut entraîner également la survenue du cancer du sein.

La ration journalière de sécurité a été établie à 5 mg pour l’adulte.

en cas d’Interférences

La trop grande consommation de zinc, de fer et de vitamine C réduit l’assimilation du cuivre. L’alcool dérange aussi son accumulation.

OSDT.

Ecrit par : Diana
Publié le mercredi 26 juin 2019


Nutritionniste et grande lectrice de contenus sur la santé et le bien-être à ses heures, Diana nous livre ses conseils en matière d'alimentation et nous dévoile la face cachée de certains aliments et nutriments. Retrouvez-la sur OSDT pour parler fruit, légume, matière grasse, vitamine, complément alimentaire et bien plus encore. Diana vous fera découvrir les bienfaits de nombreuses denrées alimentaires que vous pouvez consommer au quotidien. De nombreuses recettes vous attendent également, n’hésitez pas à en profiter !

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.