La vitamine C ou acide ascorbique, la plus connue des vitamines

Questions santé : Que saviez-vous sur la vitamine C ? Quel est le rôle de la vitamine C dans le fonctionnement du corps ? Quels sont les risques encours lors d'une surdosage ou carence en vitamine C ?

Mis à jour le : 30 août 2019

L’acide ascorbique, indispensable aux défenses immunitaires

L’acide ascorbique ou vitamine C fait partie des vitamines les plus connues. Elle tient son nom de la maladie qu’elle traite : le scorbut (ancienne maladie qui affectait les marins car ils ne pouvaient pas manger d’aliments et surtout de fruits et légumes frais).

L’acide ascorbique est également une vitamine hydrosoluble (c’est-à-dire qu’elle est soluble dans l’eau).

Elle tient un rôle important dans l’organisme et il est donc nécessaire d’en avoir assez dans le corps et l’organisme pour subvenir aux besoins quotidiens.

On retrouve la vitamine C surtout dans les fruits et légumes colorés et crus (tout le monde sait que le citron et l’orange en contiennent beaucoup), il y en notamment dans le kiwi, dans le brocoli et dans le poivron.

Vitamine C
Vitamine C
(c) Piaxabay

C’est une vitamine sensible à la chaleur, à l’oxydation et à la lumière. il est donc préférable de préférer vos aliments frais, et si possible crus ou cuit à la vapeur pour préserver le
maximum de vitamines présent à l’intérieur.

Rôle de la vitamine C dans le fonctionnement du corps

La vitamine C joue un rôle important. Il a notamment une action anti-oxydante lorsqu’il agit avec la vitamine E, le zinc, le sélénium, le bêta-carotène et diverses autres vitamines pour traquer les radicaux libres qui entraînent le vieillissement des cellules.

De ce fait, l’acide ascorbique aide à prévenir les dégénérations cardiovasculaires,
l’apparition de certains cancers, l’apparition de la cataracte et de certaines maladies neuro-dégénératives.

L’acide ascorbique est important également au niveau des défenses immunitaires et aide
à la formation et au renouveau des globules blancs.

La vitamine C permet de mieux assimiler le fer présent dans les végétaux.

L’acide ascorbique aide à la production du collagène (qui permet de maintenir la fermeté de la peau), de la dopamine et de la noradrénaline.

Apport journaliers conseillés

Les apports journaliers conseillés en vitamine C dépendent de chacun, les facteurs pris en compte sont le sexe, l’âge et la condition physique de chaque personne.

Les valeurs indiquées dans le tableau ci-dessous sont en milligramme (mg/jour)

Fumeur 130 à 140
Personne âgée 120
Femme enceinte 120
Femme allaitante 130
Adolescents à partir du 13 ans et adultes 110
Enfant de 10 à 12 ans 100
Enfant de 7 à 9 ans 90
Enfant de 4 à 6 ans 75
Enfant de 1 à 3 ans 60
Nourrisson 50

Surdosage et carence en vitamine C

Risque de surdosage

La dose limite de sécurité est établie à 1 g par jour en plus de la dose journalière conseillée. Toutefois, les excédents sont éliminés par les urines.
La prise excessive de vitamine C peut provoquer l’apparition de calculs rénaux.

Comme il aide à l’assimilation de fer, les personnes souffrant d’hémochromatose (accumulation de fer dans l’organisme) doivent faire attention à leur apport en vitamine C.

L’excès en acide folique peut entraîner des diarrhées, des maux d’estomac et des troubles digestifs.

Risque de carence

D’antan, le manque d’acide folique conduisait l’apparition du scorbut, maladie que l’on ne retrouve plus de nos jours. Elle se reconnaît par les hémorragies buccales et des oedèmes, voire même la mort si elle n’est pas soignée.

La déficience en acide folique, elle, est plus commune et se remarque par une grande fatigue, une perte de poids et d’appétit.

Indications médicales

Cette vitamine est prescrite :

  • en cas de carence ou de déficience : une supplémentation de 50 à 100 g par jour est nécessaire pour corriger les symptômes rapidement
  • contre le rhume : il est commun d’ingérer cette vitamine pour prévenir les rhumes et états grippaux.
  • pour réduire la tension artérielle
  • aider à maintenir le facultés intellectuelles des seniors : du fait de son action antioxydant, la vitamine C présente dans les aliments aide et protège le cerveau contre les dommages oxydatifs
  • pour prévenir des maladies cardio-vasculaire. Des études tendent à prouver qu’une consommation de fruits et légumes en quantité réduirait les risques de maladies cardiovasculaires
  • prévenir des cancers
  • prévenir de la cataracte

Interactions médicales

Certaines situations interdisent la supplémentation en vitamine C car elle peut provoquer des troubles de la fonction cardiaque.

Aliments riches en vitamine C

Les aliments les plus riches en vitamine C sont les fruits et les légumes de couleurs :

Recettes de cuisine riche en vitamine C

Toutes les recettes contenant les aliments cités ci-dessus sont des recettes contenant un taux notable de vitamine C.

Sources

  • www.vidya-ayurveda.org
  • www.doctissimo.fr
  • www.lanutrition.fr

OSDT.

Ecrit par : Diana
Publié le vendredi 5 juillet 2019


Nutritionniste et grande lectrice de contenus sur la santé et le bien-être à ses heures, Diana nous livre ses conseils en matière d'alimentation et nous dévoile la face cachée de certains aliments et nutriments. Retrouvez-la sur OSDT pour parler fruit, légume, matière grasse, vitamine, complément alimentaire et bien plus encore. Diana vous fera découvrir les bienfaits de nombreuses denrées alimentaires que vous pouvez consommer au quotidien. De nombreuses recettes vous attendent également, n’hésitez pas à en profiter !

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.