Tags : Comment consommer le persil ? - Quelles sont les différentes variétés de persil ? - Quels sont les apports nutritionnels du persil ? -

Dans la catégorie des aromatiques fraîches, le persil fait partie de la même famille que l’ail ou encore l’échalote.

Cette plante aromatique est originaire de la Méditerranée et est présente dans la grande majorité des cuisines française.

persil frais

Présentation du persil

Considéré autant comme condiment que comme garniture, c’est une herbe aromatique au parfum envoûtant. D’une belle couleur verte brillante, ses feuilles adoptent la forme de 3 lobes.

Elle est facile à utiliser dans les préparations culinaires et est sûrement l’aromate que l’on utilise le plus souvent.

Informations nutritionnelles sur le persil

Dans 1 Kg de cet aromate, on trouve :

Calories 427 kcal
Protéines 36.3 g
Glucides 34.8 g
Lipides 6.3 g
Vitamine C 1770 µg
Vitamine B9 1340 µg
Potassium 5980 mg
Sodium 2180 mg
Zinc 7.7 mg
Fer 46.6 mg.

Quand consommer le persil ?

Cette herbe aromatique fraîche est disponible tout le long de l’année sur les étals des marchés.

Idées de recettes : comment consommer le persil ?

Cette aromate est l’un des indispensable de la cuisine. Facile à préparer et qui s’accommode facilement à tous les plats.

Comment le préparer pour la dégustation ?

  • Effeuillez-le autant de fois que nécessaire
  • Coupez la partie qui relie les tiges aux feuilles
  • Faites un petit tas avec les feuilles
  • Roulez votre petit tas
  • Découpez votre petit rondin en lamelles

Comment le manger ?

  • Dans les crudités pour une belle touche de vert
  • Les viandes avec un peu d’ail, de ciboulette et d’échalote
  • Le bouquet garni composé de persil, du laurier et du thym pour accompagner les pommes de terre, les champignons ou encore les lardons pour une jolie couleur verte et une belle odeur végétale
  • Dans les légumes cuit pour compenser leur perte en nutriments
  • Ajouter le mélange beurre-persil dans vos champignons
  • Dans les pommes de terre, ajouter quelques tiges de persil en fin de cuisson

Avec quoi le manger ?

  • du poisson tel que la dorade ou encore le bar
  • des fruits de mer
  • les viandes blanches
  • associez-le à du jus de citron ou à des suprêmes d’orange
  • ajoutée dans une tarte aux pommes ou aux poires

Différents modes de cuisson

L’idéal est de ne le rajouter qu’en fin de cuisson pour garder au maximum de ses nutriments et de ses arômes.

Petit plus

Ciselez votre aromate le plus fin possible pour l’intégrer dans les plats pour vos enfants

Les différentes variétés de persil

On ne le sait pas toujours mais cette aromate présente en fait 3 variétés biens distinctes : le persil plat, frisé et tubéreux.

Le persil commun

C’est l’aromate le plus utilisé et le plus connu : ses feuilles sont d’une jolie teinte verte, et la longueur de sa tige peut varier de 40 à 60 cm.

Le persil frisé

On déduit facilement à son nom que le persil frisé… est frisé ! il ne mesure pas plus de 30 cm. Ses couleurs sont d’un vert profond au niveau des feuilles et d’un vert plus tendre au niveau de la tige.

C’est la variété qui sert surtout à la décoration, plus qu’à la dégustation.

Le persil plat

Avec son feuillage bien lisse, c’est une variété à forte odeur. Sa tige peut atteindre une longueur jusqu’à 50 cm

Le persil tubéreux

Cette variété est plus un légume-racine qu’une herbe aromatique fraîche, elle est surtout mangée comme la carotte ou le panais. Provenant d’Allemagne, on la surnomme aussi persil d’Allemagne, persil d’Angleterre. C’est un légume rare sur les étals français car il n’est pas très cultivé sur notre territoire.

Grandes et petites histoires

Cette aromate, qui provient originairement d’Afrique du Nord et d’Asie du Sud-Ouest est aujourd’hui cultivée et produite partout dans le monde.

Du temps des Lumières, elle était connu pour ses nombreuses vertus. De nos jours, elle est toujours appréciée mais pour des vertus considérées moins “magiques” que les anciennes vertus.

D’antan, on pouvait confondre cette aromate avec la petite ciguë, plante qui est mortellement connue que l’on reconnaît avec quelques petites touches de rouge à la base des feuilles.

Le persil plat a même été à un moment prohibé au détriment du persil frisé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *