Herbes aromatiques, pour nettoyer et détoxifier l’organisme

Les herbes aromatiques sont classées parmi les aromatiques fraîches, dans la même catégorie que l’échalote, l’ail ou encore le persil.

Ces herbes sont des légumes, mais aussi des condiments très utilisé en cuisine.

herbes aromatiques fraîches

Présentation des herbes aromatiques

Elles sont là pour améliorer la saveur et la senteur de vos plats, des plus simples aux plus recherchés.

Ce sont des ingrédients qui ne sont pas uniquement réservés aux grandes cuisines, vous pouvez également les utiliser tous les jours, dans la grande majorité de vos plats.

Les herbes aromatiques fraîches sont le plus souvent, et idéalement, ajoutées en fin de cuisson de vos plats. Ils s’intègrent parfaitement que ce soit dans les salades, avec les viandes, et parfois même au dessert.

Informations nutritionnelles sur les herbes aromatiques

Elles possèdent de grands atouts nutritionnels : il ne faut pas hésiter à en utiliser dans tous vos plats.

Vous pouvez cependant retrouver les détails des valeurs nutritives de certaines herbes telles que : la menthe, l’oseille, le persil et le thym sur le site de l’Agence Pour la Recherche et l’Information en Fruits et Légumes (APRIFEL)

Quand consommer les herbes aromatiques ?

Même si leur pleine saison se situe de la saison printanière à la fin de la saison estivale, les herbes aromatiques fraîches restent disponibles sur les étals toute l’année.

Idées de recettes : comment consommer les herbes aromatiques ?

Pour rajouter un petit plus à vos entrées, plats et même desserts, n’hésitez pas à faire appel aux herbes aromatiques fraiches.

Comment les préparer ?

Il suffit tout simplement de les passer sous l’eau et de les sécher soit avec du papier absorbant soit un linge propre.

Pour les herbes à feuilles, formez un rouleau puis utilisez un couteau.

Pour les herbes dites frisées, préférez les ciseaux.

Avec quoi manger les herbes aromatiques ?

  • L’aneth : avec du poisson ou dans un court-bouillon
  • Le basilic : idéal dans les salades
  • Le cerfeuil : il est excellent dans les vinaigrettes et les salades, les œufs et les soupes.
  • La ciboulette : idéale dans les salades, les œufs, les sauces, les soupes en tout genre,
  • La citronnelle : surtout prisée dans les plats originaire d’Asie, les légumes poêlés, et les viandes et poissons. Vous pouvez tenter de les infuser également.
  • Le coriandre : pour conserver tous ses atouts, ne le rajouter pas dans les longues cuissons. Il est idéal avec du poisson, des viandes des légumes et même des fruits, les marinades..
  • L’estragon : dans les salades vertes et les crudités, dans la tarte Tatin, et la salade de fraises.
  • Le laurier : il est excellent dans les ragoûts, les pot-au-feu, les sauces, les terrines …
  • L’origan : c’est l’ingrédient préféré des plats italiens mais pas que. Il est idéal avec des grillades, des farces, des œufs.
  • L’oseille : surtout avec les poissons, les œufs, dans les sauces et les soupes.
  • Le persil : le beurre persillé pour les poissons et les viandes ; la persillade, les pommes de terre, les asperges, les champignons.
  • Le romarin : dans les sauces, les marinades, les viandes, les poissons et les crustacés, les légumes et même l’abricot.
  • La sarriette : son goût ressort lorsqu’on la fait cuire avec des gibiers, du haricot ou encore une compote de pommes.
  • La sauge : dans les poissons, les viandes, les riz et les sauces, la sauge est idéale.
  • Le thym : frais ou sec, la saveur du thym ressort surtout dans les plats cuisinés longtemps.
  • Dans les ragoûts, les sauces, les grillades ou même dans des sorbets, des tartes aux fruits et des confitures.

Les différentes variétés des herbes aromatiques

L’appellation herbes aromatiques fraîches regroupe en son sein une longue liste, parmi les plus connus citons : le thym, le romarin, la ciboulette, l’aneth, la menthe, l’estragon, le cerfeuil…

L’aneth

Ces herbes sont également connues sous le nom de faux anis ou fenouil bâtard. Son parfum est frais, anisé et subtil. Elles sont utilisées d’antan par les Grecs et Romains en tant que remède mais s’en servaient déjà également pour agrémenter leurs nourriture. L’aneth se consomme surtout frais car sec, il perd un peu de sa saveur. Pour une culture optimale, l’aneth doit être mis à l’abri du vent. Sa récolte se fait entre juillet et septembre. On le retrouve à l’état sauvage sur les contours de la Méditerranée.

Le basilic

Même s’il vient originairement d’Inde, le basilic est très répandu sur les contours de la Méditerranée depuis plusieurs millénaires. En Inde et en Egypte, il joue un rôle dans l’accompagnement des morts vers l’au-delà. Sur le marché, on retrouve surtout le Grand Vert, le Pourpre, le Thaï et le Citron. Il doit être consommé le plus rapidement possible après sa cueillette pour ne pas qu’il prenne un teinte noire et s’assèche. Pour une culture optimale, il lui faut à la fois de la chaleur et de la lumière. Sa pleine saison se situe lors de la saison estivale.

Le cerfeuil

Cette herbe aromatique a été ramenée du Moyen-Orient du temps des Croisades. Trop exposé au soleil, sa couleur peut prendre une teinte jaune. Il ne demande donc qu’un peu de soleil pour pousser. On le récolte 1 mois ½ ou 2 mois après sa mise en terre.

La ciboulette

La ciboulette est connue et appréciée de l’homme pour ses vertus médicinales et culinaires depuis plus de cinq millénaires. C’est au 16ème siècle que cette plante est cultivée pour la première fois. C’est une herbe aromatique que l’on peut conserver pendant un certain temps.

La citronnelle

On la connaît également sous l’appellation de Citronnelle de Madagascar. Ses feuilles sont rugueuses et dégagent une bonne odeur de citron. On peut la consommer fraîche, sèche ou même congelée. On la plante pendant la saison printanière et on la récolte à partir du mois de mai jusqu’au mois de septembre.

La coriandre

La coriandre n’est pas seulement une herbe aromatique car ses graines servent également d’épice. On la connaît aussi sous le nom de persil du japon. Son goût ressemble un peu à celui de l’aneth : anisé, citronné et musqué. C’est une excellente herbe pour conserver la viande. On les sème après les gelées, et on les récolte 2 mois ½ plus tard.

L’estragon

On la connait aussi sous l’appellation d’herbe du dragon. C’est une herbe qui ressemble un peu à l’absinthe et l’armoise. L’estragon provient des terres d’Asie du centre et de la mer Caspienne. On retrouve surtout l’estragon russe et l’estragon français sur le marché. C’est le meilleur utilisé frais ou congelé. Cette herbe n’aime pas le froid.

Estragon, herbe aromatique
Estragon, herbe aromatique
Crédit photo : © Pixabay

Le laurier

Il existe de nombreuses variétés de lauriers mais le seul non-toxique est le laurier-sauce. Il constitue l’un des piliers du bouquet garni. Cette herbe à besoin de soleil.

La menthe

La menthe est originairement européenne et présente plus d’une vingtaine de variétés. Elle nécessite la chaleur du soleil et quelques pluies pour bien pousser. La menthe était surtout infusée pour être bue avant d’être introduite dans les plats.

L’origan

Surnommé aussi thym du berger ou marjolaine sauvage, on le retrouve surtout sur le bassin de la Méditerranée sous feuille de petit arbre. On l’utilisait surtout dans le domaine de la médecine avant de l’introduire dans la cuisine. Il est aussi bon frais que sec. L’odeur de l’origan provient surtout de ses fleurs.

L’oseille

Surnommée aussi patience acide ou aigrette, elle n’arrivera sur le territoire français qu’à partir du 16ème siècle. C’est lors de la saison printanière qu’on la sème pour venir la récolter 3 mois après.

Le persil

Le persil provient d’Asie du Sud et d’Afrique du Nord et c’est le plus utilisé des aromates en cuisine. On distingue 3 principales variétés de persil : le persil plat, le plus utilisé ; le persil frisé surtout utilisé pour décorer et le persil tubéreux que l’on retrouve moins souvent sur le marché. Le persil pousse surtout sur les sols humides et on le récolte à partir du mois d’avril jusqu’aux premiers signes de froid.

Persil, herbe aromatique
Persil, herbe aromatique
Crédit photo : © Pixabay

Le romarin

On le connaît aussi sous le nom d’encensier ou d’herbe à couronnes, et il provient des contours de la Méditerranée. On compte plus de 150 variétés de romarin mais le plus connu est le romarin officinal.

La sauge

Le nom de cette herbe provient du latin et signifie « guérir ». On la consomme surtout frais. Elle sauge fleurit surtout en été.

Le thym

Il tire son nom du latin. Le thym existe en différentes variétés mais celui que l’on a l’habitude de retrouver sur le marché est le thym commun. On le considère comme une panacée universelle. Il est surtout utilisé sec. Sa culture nécessite du soleil et un sol léger.

Thym, herbe aromatique
Thym, herbe aromatique
Crédit photo : © Pixabay

Grandes et petites histoires des herbes aromatiques

Les Chinois utilisaient déjà les herbes aromatiques il y a plus de 3000 ans avant aujourd’hui dans leur médecine traditionnelle.
Les Grecs et les Romains l’utilisaient, eux, pour échanger avec les dieux mais aussi dans la cuisine.

On retrouve surtout les herbes aromatiques fraîches en Provence et ce, depuis le 19ème siècle.

Ecrit par : Darcy

Mis à jour le jeudi 11 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Intecto ipsam impost verum nimenis andipit essum eritia pratias netur, corehendias restis dolo blabor a quate pere opti ipientis re volupta tioribus cum faces et omnis ra sit acest volo eictotas inusdam exceres totassum aut.

Gardons le contact

Intecto ipsam impost verum nimenis andipit essum eritia pratias netur, corehendias restis dolo blabor a quate pere opti ipientis re volupta tioribus cum faces et omnis ra sit acest volo eictotas inusdam exceres totassum aut.

On se dit tout sur les réseaux sociaux