Tags : Comment consommer l'oseille ? - Quelles sont différentes variétés de l’oseille ? - Quelles sont les valeurs nutritionnelles de l'oseille ? -

L’oseille, au même titre que l’ail, l’échalote ou encore le persil fait partie de la grande famille des aromatiques fraîches.

Considéré à la fois comme un légume et comme un condiment, elle peut surprendre par son goût en bouche à la fois frais et acidulé.

oseille fraîche

Présentation de l’oseille

Elle est reconnaissable à ses feuilles en forme de fer de lance. Elle dégage un goût frais, qui pétille et qui est plus ou moins acidulé en bouche. C’est un légume qui contient une quantité non négligeable de micronutriments et qui apporte des bienfaits à notre organisme.

Informations nutritionnelles sur l’oseille

Dans 1kg d’oseille, on trouve :

Calories 234 kcal
Protéines 18.9 gr
Glucides 16 gr
Lipides 6.5 gr
Vitamine C 480 mg
Potassium 3900 mg
Magnésium 1030 mg
Zinc 2 mg
Fer 24 mg

Quand consommer de l’oseille ?

Sa pleine saison est située entre le mois d’avril et le mois de novembre

Idées de recettes : comment la consommer ?

Sa côté acidulée se marie très bien à divers plats et préparations qu’ils soient crus ou cuits.

Préparation à la dégustation

Tirer sur la tige du bas en allant vers le haut pour équeuter les feuilles. Il est préférable d’utiliser du matériel en acier inoxydable car son acidité peut les abîmer.

Différentes cuissons

  • à l’étuvée : dans une cocotte, ajouter du beurre a vos feuilles et mettez-la sur le feu quelques minutes seulement
  • dans la soupe
  • frites : une minute par feuille dans de l’huile bien chaude

Avec quoi la manger ?

  • des beignets de poisson
  • dans un mesclun en veillant à choisir les feuilles les plus tendres
  • avec de la crème fraîche

Les différentes variétés de l’oseille

Il peut arriver que les gens confondent ce légume avec l’épinard ou encore les feuilles de salades : c’est simple, ses feuilles sont celles qui ressemblent le plus à des fers de lance. On les cultive beaucoup pour leur côté un peu acidulé.

  • L’oseille commune

Elle est caractérisée par de grandes feuilles de forme allongée avec une jolie couleur verte. les pétioles, qui relient la tige et les feuilles, peuvent prendre une couleur rouge. C’est la variété la plus connue et la plus cultivé en France. On distingue surtout l’oseille de Belleville que tout le monde connaît.

  • L’oseille épinard

Elle est également connue sous le nom d’oseille patience. Cette variété contient moins d’acidité que l’oseille commune et certaine fois peut être confondue avec l’épinard (pour qui elle essaye d’ailleurs de se faire passer)

  • L’oseille pourpre

Cette variété est comestible mais on retrouve surtout au niveau des décorations plutôt que dans nos assiettes. Sa belle couleur rouge-violacé en a déjà séduit plus d’un.

  • L’oseille vierge

Cette variété est celle dite “sauvage”, qui pousse surtout dans les montagnes. Son goût est beaucoup plus doux que celui de l’oseille commune mais on l’utilise le plus souvent pour améliorer le parfum de diverses soupes et potages.

Grande et petites histoires

La cuisine Égyptienne d’antan était déjà garnie d’oseille. C’est une plante que l’on a gardé à l’état sauvage pendant des années. On ne commence à la cultiver qu’à la période du Moyen-Âge. Depuis, c’est un incontournable de la cuisine Française, surtout dans la préparation des sauces (par exemple la sauce verte) qui accompagnaient les gibiers tués lors des chasses.
A partir du 17ème siècle, ce légume est reconnue tant pour ses atouts médicinaux que pour ses atouts culinaires.

Pour stopper les démangeaisons causées par les piqûres des petits insectes ou par les orties, il suffit de frotter des feuilles d’oseille à l’endroit où ça vous gratte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *