Choux de Bruxelles, l’excellente protection contre le cancer

Longtemps oublié, le chou de Bruxelles revient progressivement dans notre alimentation. Sa nouvelle variété, qui offre une saveur plus sucrée, se marie bien avec les préparations de nos jours et fait de lui, un allié de nos plats. Ils ne sont plus catalogués comme étant un plat rustique traditionnel mais se conjuguent très bien à la cuisine moderne de notre temps.

photo du chou de Bruxelles

Présentation du Chou de Bruxelles

Le Chou de Bruxelles n’est pas ce qu’on peut appeler un légume ancien, il est même plutôt récent. C’est, à la base, un autre type de chou qui a été créé au 17ème siècle sur lequel on cueillait la plus grande quantité de pommes, ou bourgeons.

C’est en Europe qu’il est le plus cultivé même s’il existe une variété sauvage sur les côtes méditerranéennes et sur celles de la Manche.

Sachez également qu’au Canada, le pays où la culture des Choux de Bruxelles s’est fortement développée dans les années 1900. D’ailleurs, il existe un festival spécialement dédié à ce légume.

Informations nutritionnels sur le Chou de Bruxelles

Le Chou de Bruxelles n’est pas un légume très calorique mais en revanche, il contient beaucoup d’eau.

1Kg de Chou de Bruxelles contient :

Calories 501 kcal
Protéines 39.8 g
Glucides 56.7 g
Lipides 4 g
Vitamine C 1030 mg
Vitamine E 8.9 mg
Vitamine B9 955 µg
Potassium 4360 mg
Calcium 323 mg
Magnésium 235 mg
Fer 11.5 mg
Bêta-carotène 4500 µg

Quand consommer le Chou de Bruxelles

Comme le chou de Bruxelles présente de nombreuses variétés, il reste disponible une grande partie de l’année : de septembre à mars.

Idées de recettes : comment consommer le Choux de Bruxelles

Le Chou de Bruxelles se prépare facilement. pour ce faire, il suffit juste couper le trognon qui se trouve au bout des feuilles, sélectionner les feuilles non-abîmées, le rincer à l’eau propre puis le sécher avec un torchon sec et bien propre. Pour espérer une cuisson uniforme, il vous suffit d’inciser le trognon en forme de X. Après cela les Choux de Bruxelles seront prêts pour la cuisson.

Vous pouvez choisir de les laisser cuire dans de l’eau bouillante salée, sautée ou à l’étouffé avec un petit fond d’eau. Si vous préférez faire cuire votre Chou de Bruxelles à la poêle, le mieux est de le diviser en deux afin de le cuire dans un laps de temps moins long.

Lorsque votre couteau traverse facilement le chou, cela signifie qu’il est cuit et prêt à être dégusté. Avant cela, il faut le sortir de l’eau et le sécher délicatement avec un linge propre afin de ne pas l’abîmer.

Le Chou de Bruxelles se marie très bien avec plusieurs ingrédients :

  • il est succulent avec du saumon ou du poisson poché.
  • il s’associe superbement avec le gras du lard ou du bacon
  • en purée, s’il est mélangé à des pommes de terre, son goût légèrement amer peut être diminué
  • si vous êtes fan de soupe, vous pouvez le faire cuire dans du bouillon avant de le mixer et de rajouter de la crème et un peu de fromage
  • braisé ou sauté, vous pouvez l’associer à de la crème, tout simplement.
  • ajouté au lardons et à du parmesan, le Chou de bruxelles peut donner une autre version de la célèbre quiche.
  • avec des oignons ou des châtaignes, le Chou de bruxelles fera un met formidable

Laissez parler votre imagination et vous verrez que vous allez vous régaler !

Les différentes variétés du Choux de Bruxelles

On peut distinguer plusieurs sortes de Chou de Bruxelles selon leur saison de production :

  • Les Choux de Bruxelles produit de fin septembre à novembre ce sont ceux que l’on appellent les choux précoces. Parmi eux, on peut citer : la Nicoline, le Porter, la Riga, le Mallard, l’Asgard, le Cor ou le Lunet
  • Les Choux de Bruxelles produit de novembre à décembre ce sont ceux que l’on prénomme les semi-tardives. Parmi eux, on peut citer : le Tornado, le Rampart, le Kundry, le Pilar ou l’Odessa
  • Les Choux de Bruxelles récoltés de janvier à mars sont ceux de la variété tardive :
    On peut citer entre autre : le Lauris, le Pinacle, l’Igor ou encore le Gabion

Grandes et petites histoires du Choux de Bruxelles

On raconte que le Chou de Bruxelles serait un dérivé du chou de milan, destiné à la base au bétail.

Au XVIIe siècle, pour prendre moins d’espace le chou a été cultivé verticalement. Cette technique de culture a été popularisée et a permis à donner de la nourriture au peuple de Bruxelles, d’où il tire son nom.

ODST.

Ecrit par : Diana
Mis à jour le vendredi 5 juillet 2019


Nutritionniste et grande lectrice de contenus sur la santé et le bien-être à ses heures, Diana nous livre ses conseils en matière d'alimentation et nous dévoile la face cachée de certains aliments et nutriments. Retrouvez-la sur OSDT pour parler fruit, légume, matière grasse, vitamine, complément alimentaire et bien plus encore. Diana vous fera découvrir les bienfaits de nombreuses denrées alimentaires que vous pouvez consommer au quotidien. De nombreuses recettes vous attendent également, n’hésitez pas à en profiter !

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux