Sucre brut bio : est-il meilleur pour vous ?

Vous avez sûrement beaucoup entendu parler de l’effet néfaste du sucre raffiné sur votre santé, assez pour y penser à deux fois avant de mettre ce paquet dans votre panier d’épicerie. Juste à côté, l’aspect brut du jus de canne évaporé, vous intéresse. Vous avez raison de se tourner vers celui-ci parce qu’il est plus naturel, donc plus sain. Zoom sur les types de sucres bio.

Quels sont les sucres « bruts » ?

L’idée d’appeler le sucre blanc « raffiné » ou le sucre brut « naturel » fait l’objet d’une controverse. Tous ces sucres sont naturels en ce sens qu’ils proviennent des plantes. Ils ont été extraits de la canne ou de la betterave, puis séchés pour devenir cristal. Ceux que nous appelons « naturels » sont un peu moins raffinés. Ils ne sont pas à 100% saccharose et ne sont purs qu’à 99%.

Le jus de canne évaporé est par exemple un sucre brut. Comme son nom l’indique, elle est extraite de la canne à sucre. Il est légèrement moins raffiné et conserve donc un peu plus de couleur et de saveur. Les cristaux de couleur fauve ont un léger arôme de caramel ou de mélasse. Si les cristaux sont gros et grossiers, on l’appelle sucre Demerara.

Le turbinado, ou sucre « brut », est aussi un jus de canne déshydraté. Il retient un peu plus les « impuretés » naturelles, donc il est encore un peu plus foncé comme le sirop de riz et l’arôme et la saveur de la mélasse sont un peu plus prononcés.

boisson à sucre brut bio
Crédit photo :
© www.pixabay.com

Le sucre brut bio présente-t-il des avantages ?

Le saccharose pur, ou sucre blanc, n’a pas de goût aussi apprécié que le jus de canne évaporé. Ce dernier et d’autres additifs moins raffinés ont un profil gustatif plus chaud et plus riche que beaucoup de gens aiment. La couleur du cristal est un bon guide sur la façon dont les harmoniques de mélasse seront prononcées.

En tout cas, le sucre biologique, quelle que soit sa couleur, est produit sans pesticides et herbicides synthétiques. Non seulement son choix permet de limiter l’ingestion d’agents chimiques, mais c’est aussi une initiative écologique, respectueuse de l’environnement.

Les sucres bruts bio sont-ils meilleurs pour vous ?

On entend dire que ce type d’édulcorant conserve une plus grande partie des éléments nutritifs de la plante d’origine. Néanmoins, la canne à sucre à l’origine de la plupart des sucres bio ne renferment pas beaucoup de nutriments.

Pourtant, les marchands essaient de donner l’impression que ceux qui sont moins raffinés sont aussi plus nutritifs. Ils affirment qu’ils retiennent une plus grande partie des oligo-éléments. Et, techniquement, ce n’est pas totalement vrai. Les traces de minéraux sont  présents, mais sont si insignifiantes qu’on peut à peine les mesurer.

Sur le plan nutritionnel, il n’y a pas vraiment de différence significative entre ces types de sucre. Bien que certains soient nettement moins transformés, ils fournissent tous les même calories. Et lorsqu’il s’agit de digestion et de métabolisme, votre corps ne peut faire la différence.

En d’autres termes, si vous préférez un produit moins transformé (et le prix supérieur ne vous dérange pas), le sucre brut ou le jus de canne évaporé est excellent. Mais vous voudriez limiter votre consommation exactement de la même façon que vous limiteriez l’ingestion de sucre blanc raffiné.

Quelle quantité de sucre est conseillée ?

L’Organisation mondiale de la santé vous recommande de limiter votre consommation de sucres ajoutés à un maximum de 10 % de vos calories. Si vous êtes un adulte de taille moyenne, dix pour cent de vos calories représentent environ 50 grammes de sucre, soit l’équivalent de 3 cuillères à soupe de sucre granulé. L’American Heart Association aimerait abaisser la barre à seulement 5 p. 100.

Les sucres ajoutés font référence à tout sucre (naturel ou autre) que vous utilisez dans votre propre cuisine ou que vous l’ajoutez à table. Comptez également la teneur en glucides dans les aliments transformés et certaines boissons. Ces derniers ne comprennent pas de sucre brut. Il en est de même pour les produits laitiers et autres aliments entiers.

Ecrit par : Edeline

Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Psychologue et journaliste santé, suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie. Edeline partage notamment sur OSDT tout ce qu'il faut retenir des bienfaits des nutriments tels que les minéraux ou les oligo-éléments. Et inversement, les effets délétères d'autres ingrédients sur la santé comme les édulcorants. Elle vous livre aussi le fruit de ses recherches sur l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et vous informe sur différentes maladies comme celles qui sont liées à l’obésité et à l’inactivité physique tel que la lithiase vésiculaire.

Mis à jour le vendredi 26 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux