Tags : Miel pourquoi est-ce un allié santé ? - Miel utiliser en tant que sucre à quoi bon ? - Pourqui sucrer ses plats avec du miel ? - Pourquoi le miel est bon pour la santé? -

La grande distribution de sucres propose différentes substances artificielles dans les aliments ou en tant qu’additif.  Même si certains fabricants prétendent le contraire sur le constituant de ses sirops de maïs ou d’érable, il faut croire que ceux-ci ne sont pas pleinement naturels. Le miel et le sucre n’en font pas exception.

Offre plus de nutriments que le sucre

Le miel est un agent de texture naturel. Il apporte du goût à vos plats, comme la plupart des sucres. Cependant, il se diffère des autres en ne subissant la moindre transformation. Il s’obtient à partir d’un simple réchauffement.

En comparaison au sucre de table, le miel possède plus de propriétés antioxydantes et antimicrobiennes. Il  conserve tous les nutriments qui ne sont pas présents dans cet édulcorant. Il contient par exemple des acides organiques, des protéines et éléments azotés.

Ce liquide épais est également riche en vitamines, alors que le sucre classique n’en offre qu’à très faible quantité.  Nombreux sont les éléments qui le constituent et qui sont essentiellement utiles au bon fonctionnement de l’organisme.

Miel et sucre
Crédit photo :
© www.pixabay.com

Possibilité d’être consommé en moins

Le miel et sucre se diffèrent par leur pouvoir sucrant. Il suffit d’en verser quelques gouttes de miel dans l’eau pour rendre celle-ci suffisamment sucrée. De plus, il n’est pas vide de calorie, au contraire, il en propose jusqu’à 64 cal pour 1 cuillère à soupe contre 46 cal pour 1 c.à.s de sucre.

En raison de l’importance du glucose et fructose présents dans le miel, il n’est pas question de le consommer à l’excès. L’effet sucrant se fait sentir à une infime dose. Dans ce cas, les risques d’accumulation de graisses en trop sont réduits.

Lente absorption du miel

L’organisme a du mal à assimiler le sucre blanc ou le saccharose. Il doit produire des enzymes pour pouvoir diviser les molécules de cet élément. Par ailleurs, la structure chimique du miel permet une meilleure assimilation. Les abeilles rajoutent une substance protéinique au nectar, ce qui favorise l’absorption  facile des glucides simples.

L’IG ou l’index glycémique du miel est d’ailleurs plus intéressant. Dans ce cas, le corps conserve plus d’énergie. De son côté le sucre raffiné,  avec la rapidité de l’action du saccharose, favorise le risque d’hyperglycémie.  Aussi sa forte teneur en ce minéral nuit au stockage des autres nutriments essentiels.  Par conséquent, il peut induire à une carence  ou bien à des maladies chroniques telles que le diabète, le cancer ou l’ostéoporose.

Préserve la santé

Comme le miel apporte différents sels minéraux et vitamines, dont les plus considérables sont les polyphénols, il contribue à la préservation de la santé générale. De nombreuses études rapportent que cet agent de sapidité possède un effet protecteur contre différents troubles : hépatiques, neurodégénératifs, maladies pulmonaires et bien d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *