Les cornichons fermentés, plus riche en probiotiques

Comment fermenter les cornichons pour les rendre riches en probiotiques naturels ?

Il est certes que vous avez entendu parler de la fermentation. En fait, si vous mangez de la choucroute, buvez du vin ou mangez du yogourt, vous connaissez déjà les aliments fermentés. Alors, qu’est-ce qu’il y a de si spécial dans les aliments fermentés ? Eh bien, pour commencer, c’est un moyen efficace de conserver les aliments sans les transformer dans une conserverie, les congeler ou les sécher. En raison du processus de fermentation, l’aliment devient aussi une riche source de probiotiques, qui contribuent à une bonne santé générale. Alors, comment faire pour fermenter les cornichons ? Quels sont les avantages d’un cornichon fermenté ?

Cornichons nutrition probiotiques
Cornichons Credit photo @www.pixabay.com

Les origines des cornichons

On dit que les cornichons étaient l’un des secrets de beauté les plus prisés de Cléopâtre. Ils font des apparitions dans la Bible et dans les écrits de Shakespeare.

Les femmes enceintes sont connues pour les désirer avec de la crème glacée.

Les cornichons existent donc depuis des milliers d’années, remontant jusqu’en 2030 av. J.-C.

Le mot « cornichon » vient du néerlandais pekel ou pókel du nord de l’Allemagne, qui signifie « sel » ou « saumure », deux composants très importants dans le processus de saumurage.

Les cornichons sont-ils des probiotiques ?

Ce sont des concombres qui ont été marinés dans une solution d’eau et de sel. On les laisse fermenter pendant un certain temps, en utilisant leurs propres bactéries lactiques naturellement présentes. Ce processus les rend aigres.

Les concombres marinés sont une excellente source de bactéries probiotiques saines qui peuvent améliorer la santé digestive.

Cependant, il est important de noter que les cornichons faits avec du vinaigre ne contiennent pas de probiotiques vivants.

Les bienfaits santé des cornichons

Ils sont faciles à faire avec quelques ingrédients, mais la façon dont vous les faites indique le type de cornichon que vous obtiendrez. Les cornichons fermentés, en particulier, peuvent être un excellent choix. Voyons quels sont les avantages.

Les atouts nutritionnels des cornichons

100 grammes de cornichons contiennent les éléments nutritifs suivants :

Valeur nutritionnelle 11 calories
Lipides 0,2 g
Protéines 0,4 g
Glucides 3,2 g
Fibre 1,2 mg
Sodium 1028 mg
Potassium 23 mg
Vitamine A 191 IU
Vitamine B12 0,37 μg
Magnésium 4 mg
Fer 0,4 mg

Les cornichons fermentés, riches en probiotiques bénéfiques pour la santé

Le principal avantage des cornichons est qu’ils contiennent des bactéries bénéfiques. Les gens utilisent de la saumure pour faire des cornichons.

La saumure fermentée contient de bonnes bactéries qui peuvent améliorer la santé, mais seulement quelques saumures passent par le processus de fermentation.

Les cornichons fermentés agissent comme des probiotiques, protégeant le microbiome de l’organisme et favorisant la croissance de bactéries saines dans l’intestin.

Les cornichons peuvent réduire les crampes musculaires

Des recherches plus anciennes datant de 2010 suggèrent que les cornichons peuvent aider à réduire les crampes musculaires.

Les chercheurs ont provoqué des crampes musculaires d’origine électrique chez des hommes bien hydratés une fois, puis une semaine plus tard. Ils ont constaté que les participants qui buvaient du jus de cornichon étaient rapidement soulagés de leurs crampes.

Cela suggère que quelque chose d’autre au sujet des cornichons peut aider avec les crampes musculaires plutôt que la teneur en eau ou en électrolytes.

Les cornichons peuvent rétablir l’équilibre électrolytique

Les électrolytes sont des sels dont l’organisme a besoin pour fonctionner sainement. Lorsqu’une personne est déshydratée, elle peut également perdre des électrolytes.

Les cornichons sont riches en sodium et donc aussi en électrolytes.

Théoriquement, cela suggère que le jus de cornichon pourrait être une option pour rétablir les électrolytes chez les personnes qui ont de la fièvre, qui vomissent ou qui sont déshydratées.

Comment faire le cornichon fermenté ?

Vous pouvez expérimenter avec différentes combinaisons d’épices et d’herbes. La recette de cornichons fermentés au lait est une combinaison assez standard d’aneth, d’ail et de graines de moutarde.

Aussi, comme les cornichons absorbent facilement l’eau, ils peuvent facilement se transformer en bouillie au cours du processus de fermentation. Pour éviter cela, recherchez des cornichons petits, vert foncé, fermes et légèrement sous-mûrs.

Coupez les extrémités car elles contiennent une enzyme qui peut rendre les cornichons trop mous.

Enfin, si vous fermentez par temps chaud, assurez-vous de les vérifier tous les jours.

Ils fermentent plus rapidement en été qu’en hiver. Déposez-les au réfrigérateur dès qu’elles deviennent acides et salées.

Cornichons fermentés

Ingrédients

  • Des cornichons petits et moyens taille à mariner, coupés en quartiers, coupés en deux ou entiers, par pot d’un quart de litre
  • Un bouquet d’aneth
  • 1 sel marin TBSP
  • 1-2 gousses d’ail
  • 1 graine de moutarde TBSP ou 1-2 épices à marinade TBSP de votre magasin d’aliments naturels, en option
  • 2-4 feuilles riches en tanins comme les feuilles de vigne, les feuilles de chêne ou les feuilles de framboise, facultatif mais utile pour un bon croquant !
  • voyeurisme

Placer une touffe d’aneth et 1 à 2 feuilles au fond du bocal, le cas échéant.

Mettre les cornichons dans un bocal hermétiquement fermé.

Coupez-les en quartiers ou en deux

Ajouter l’ail, les épices à marinade, une ou deux autres feuilles et un autre bouquet d’aneth

Ajouter le sel, couvrir d’eau filtrée et bien mélanger.

Laissez un pouce entre le haut du pot et le haut de l’eau.

Couvrir légèrement avec le couvercle et laisser dans un endroit frais et sombre de la maison.

Transférer au réfrigérateur après 2 à 7 jours.

Épices à marinade

Si vous ne trouvez pas d’épices à marinade pré-préparées dans votre magasin d’aliments naturels, vous pouvez en faire pour vous.

Mélangez une ¼ à ½ c. à thé des épices suivantes :

  • grains de poivre noir,
  • graines de moutarde,
  • graines de coriandre,
  • flocons de poivron rouge,
  • baies de piment de Jamaïque,
  • baies de genièvre,
  • clous de girofle entiers,
  • gingembre moulu.

Si vous n’avez pas l’un de ces épices, ne vous en faites pas. N’ayez pas peur d’expérimenter et d’ajouter d’autres épices comme un bâton de cannelle ou d’autres piments forts séchés.

Sources

  • www.certiferme.com
  • cuisine.journaldesfemmes.fr

Ecrit par : Dorothée

Nutritionniste et journaliste bien-être spécialisée en micro-nutrition, Dorothée partage ici ses réflexions et sa passion autour des piliers fondamentaux de la santé et du bien-être. Sur OSDT, elle partage notamment ses conseils en matière d'alimentation, régime, beauté, famille, thérapie et vous conseillera sur les maladies courantes ainsi que sur l'utilisation des médicaments les plus populaires pour vous garder en bonne santé tous les jours.

Mis à jour le mercredi 10 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux