Utiliser le golden syrup dans les desserts, c’est la tendance

L’utilisation du sirop de table de sucre ou du golden syrup a séduit le public depuis le lancement des films « Harry Potter ». Il connote chez les fans le dessert préféré du personnage principal qui n’est autre que la tarte à la mélasse. Ce mets utilise l’édulcorant d’or pour être parfaitement cuit dans une croûte de pâte. Un autre gâteau célèbre d’origine britannique est sucré à partir de cet additif. Il s’agit du fameux Flapjack  bien beurré avec le sirop pour tenir l’avoine dans une barre à biscuits bien moelleuse.  Tout cela pour vous dire que ce liquide épais doré a gagné une place importante en cuisine. Notamment, lorsqu’il est question de concocter des desserts funs et un peu spécial. À présent, la question qui se soulève est pourquoi du golden syrup et pas autres substances ?

Quelles raisons vous pousseraient à choisir le golden syrup ?

Le sirop de table de sucre d’apparence dorée ou le golden syrup est raffiné. Il est issu de l’hydrolyse qui implique le saccharose scindé et ses deux molécules : glucose et fructose. Lorsqu’il devient une substance invertie, il est directement  mélangé à du liquide sucré (sirop de saccharose) pour avoir une consistance lisse, mielleuse et homogène.

Il faut savoir que le sucre de table et le golden syrup sont constitués de 50% de glucose et de 50% de fructose. Chez le premier, ces nutriments sont liés chimiquement sous forme de saccharose, tandis que chez le second, ils sont non associés. À part cela, les deux formes d’additifs sont si semblables, il n’y a aucun avantage nutritionnel particulier à utiliser l’un ou l’autre.

En revanche, ce qui pourrait vous aider à vous fixer un choix est le goût du fameux sucre de canne. On parle ici du golden syrup qui tire son origine de cette longue tige. Il est très prisé en Angleterre parce qu’il rappelle le saveur doux du caramel chaud. C’est ainsi qu’il ajoute de l’authenticité aux desserts britanniques.

Néanmoins, rassurez-vous, vous trouverez facilement cet édulcorant dans les rayons de pâtisserie ou d’aliments de spécialités.

Golden syrup
Crédit photo : © www.pixabay.com

Quels apports réserve le golden syrup ?

Au même titre que l’assimilation du glucose, le sirop d’or est digéré facilement par l’organisme. Son index glycémique de 63 le prouve. Celui-ci n’a rien de différent de l’indice de son rival qui est situé entre 60 à 68 selon la marque. À cela, le corps traite de manière similaire les glucides apportés. Le risque d’hyperglycémie n’est à prévoir qu’en cas de surconsommation.

Le sirop golden libère 60 calories et 17 g de glucides par 1 cuillère à soupe ou 2.9 calories par gramme (en poids). Le sucre raffiné quant à lui, contient 49 calories et 12,6 g de glucides par cuillère à soupe ou 3,8 calories par gramme. Cela dit, le syrup doré sirop propose plus d’énergie.

Enfin, même si vous ne pouvez pas vous passer du golden syrup parce qu’il rend vos desserts succulents et uniques, consommez-en avec modération, car il n’a qu’une seule et réelle fonction, celui d’édulcorer vos mets.

ODST.

Ecrit par : Edeline
Mis à jour le lundi 22 juillet 2019


Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Psychologue et journaliste santé, suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie. Edeline partage notamment sur OSDT tout ce qu'il faut retenir des bienfaits des nutriments tels que les minéraux ou les oligo-éléments. Et inversement, les effets délétères d'autres ingrédients sur la santé comme les édulcorants. Elle vous livre aussi le fruit de ses recherches sur l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et vous informe sur différentes maladies comme celles qui sont liées à l’obésité et à l’inactivité physique tel que la lithiase vésiculaire.

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux