Savez-vous ce que sont les polyols alimentaires ?

Les polyols alimentaires, aussi appelés alcools de sucre, sont un groupe de glucides polyvalents à teneur réduite en calories. Ils donnent le goût et la texture du sucre ainsi que la moitié de ses calories.  Ceux-ci le remplacent dans une variété croissante d’aliments et de boissons en raison de leurs bienfaits.

Quels sont les polyols alimentaires ?

Les polyols sont des édulcorants ou des glucides qui ne peuvent pas être considérés comme du sucre. Ils sont utilisés tasse pour tasse (volume pour volume) de même quantité que l’additif utilisé. En revanche, l’acésulfame potassium, l’aspartame, la saccharine et le sucralose sont employés à faible dose.

Les produits à polyols sont les chewing-gums, les bonbons, la crème glacée, les produits de boulangerie et les tartinades de fruits. Ces agents fonctionnent bien dans les garnitures et les glaçages, les fruits en conserve, les boissons, le yogourt et les édulcorants de table.

édulcorant polyol
Crédit photo : © www.pixabay.com

Quels autres noms désignent les polyols ?

Comme le terme « polyols » est un terme peu connu. De nombreux nutritionnistes et éducateurs en santé préfèrent les appeler « substituts de sucre » lorsqu’ils communiquent avec les consommateurs.

Les scientifiques les nomment les « alcools de sucre » parce qu’une partie de leur structure ressemble chimiquement à cet élément. D’autres notions comme polyalcools sont principalement employés par les scientifiques. Toutefois, ces édulcorants ne sont pas des sucres encore moins alcoolisant, et ce malgré que ces termes soient couramment utilisés.

Quels sont leurs avantages pour la santé ?

Les substituts de sucre (polyols alimentaires) fournissent moins de calories par gramme que le sucre. Ils ne favorisent pas la carie dentaire et ne provoquent pas l’augmentation de la glycémie. Comme ils ont bon goût, les gens peuvent améliorer la santé de leur alimentation sans avoir à sacrifier le plaisir de manger des aliments sucrés.

En revanche, pour la grande majorité des consommateurs, les polyols alimentaires ne posent pas de problème. Chez certaines personnes, une consommation excessive peut causer des symptômes gastro-intestinaux, tels que des gaz ou des effets laxatifs, semblables aux réactions dues à la surconsommation de haricots et de certains aliments riches en fibres. Ces symptômes dépendent de la sensibilité du sujet.

Que doit faire en cas d’intolérance aux polyols alimentaires ?

Les symptômes gastro-intestinaux, s’ils apparaissent, sont habituellement légers et temporaires comme l’intolérance au lactose. Si une personne croit qu’elle souffre d’une intolérance, la quantité consommée en une seule occasion devrait être réduite. La plupart des gens s’adapteront après quelques jours, de la même façon qu’ils s’adaptent aux aliments riches en fibres. De nombreuses personnes atteintes de diabète, par exemple, ont appris de leur médecin qu’il ne faut ne manger qu’une petite quantité de polyols au début, puis à augmenter progressivement la dose.

En quoi sont-ils utilisés différemment dans le corps ?

Les substituts du sucre (polyols) sont lentement et incomplètement absorbés par l’intestin grêle dans le sang. La portion absorbée est métabolisée par des processus qui nécessitent peu ou pas d’insuline. Une partie de la portion qui n’est assimilée se décompose en segment plus petit dans le gros intestin.

Sont-ils utiles pour les personnes atteintes de diabète ?

Comme ces édulcorants ont des valeurs caloriques plus faibles, ils peuvent aider les diabétiques à atteindre leurs objectifs de poids. Les pastilles non cariogènes pour la gorge peuvent également être utiles si les médicaments entraînent la sécheresse de cet région.

Les substituts de sucre entraînent également d’eventuelles augmentations moins importantes de la glycémie et du taux d’insuline que les autres glucides. Par conséquent, des collations sucrées peuvent être utiles. Les personnes atteintes de diabète devraient consulter leur médecin ou un autre professionnel de santé pour s’assurer de l’utilité des polyols dans leur régime alimentaire quotidien.

ODST.

Ecrit par : Edeline
Mis à jour le vendredi 26 juillet 2019


Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Psychologue et journaliste santé, suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie. Edeline partage notamment sur OSDT tout ce qu'il faut retenir des bienfaits des nutriments tels que les minéraux ou les oligo-éléments. Et inversement, les effets délétères d'autres ingrédients sur la santé comme les édulcorants. Elle vous livre aussi le fruit de ses recherches sur l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et vous informe sur différentes maladies comme celles qui sont liées à l’obésité et à l’inactivité physique tel que la lithiase vésiculaire.

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux