Poulet à la basquaise, la cuisine typique du pays Basque

Temps de préparation : 20 minutes
Personnes : 4
Temps de cuisson : 55 minutes
Calories :
Difficulté : Facile
Coût : Bon marché

Présentation :

La recette du poulet à la basquaise

C’est un plat qui se cuit rapidement. En entrée comme en plat principal, ce plat est un vrai délice pour les papilles. En plus d’être gourmand, il n’est servi qu’avec sa sauce et s’accompagne de riz ou des patates douces.

Poulet à la basquaise recette
Poulet à la basquaise Crédit photo :
© www.pixabay.com

Des conseils pour bien réussir

Pour bien réussir votre poulet à la basquaise, il ne faut abuser du sel. Cela va risquer de rendre votre sauce trop salée. Si vous n’avez pas de vin blanc, ce n’est pas grave. Vous pouvez le substituer par un bouillon de poulet ou encore de l’eau.

Enfin, si vos tomates sont trop acides, n’hésitez pas à mettre un peu de sucre. Aussi, si vous ne voulez pas perdre de temps, vous pouvez utiliser des tomates pelées en boîtes.

Ingrédients :

  • Poulet fermier : 1
  • Jambon de Bayonne en grosse tranche : 300 g
  • Tomate : 600 g
  • Poivron vert et rouge : 450 g
  • Oignons émincés : 2
  • Gousses d’ail : 2
  • Vin blanc : 12 cl
  • Bouquet garni : 1
  • Huile d’olive, sel, poivre : selon vos goûts

Etapes :

Étape 1 : Préparation

Dans un premier temps, coupez le poulet entier en morceaux et les jambons en dés. Hachez les oignons, les gousses d’ail et émincez les poivrons.

Ensuite, plongez les tomates dans de l’eau bouillante et dans l’eau froide puis pelez-les. Après, coupez-les en morceaux de dés.

Étape 2 : Cuire votre poulet à la basquaise

Dans une cocotte, versez de l’huile d’olive et attendez qu’elle soit chaude. Dorez environ 5 minutes les oignons, le jambon l’ail et les poivrons. Puis, ajoutez les tomates, poivrez et laissez cuire pendant 20 minutes.

Dans une autre cocotte à défaut une sauteuse ou une casserole, faites dorer les morceaux de poulet, salez et poivrez et ajoutez les tomates, les poivrons, le vin blanc, le bouquet garni et mijotez pendant 35 min. N’oubliez pas de couvrir.

Une fois que le plat est prêt, vous pouvez le servir. D’une manière générale, il est accompagné de riz blanc, de pâtes ou encore de pommes de terre cuites à la vapeur.

Petite histoire :

Le poulet à la basquaise est la cuisine emblématique du Pays Basque. Savoureux et facile à faire, il est à la base de poulet, de jambon de Bayonne et de la fameuse piperade. Mais, comment réaliser ce poulet à la basquaise ? Voici la recette complète.

D’où vient le poulet à la basquaise ?

Le poulet à la basquaise est un plat traditionnel emblématique du Pays Basque. Comme son nom l’indique, ce met est d’origine basque mais commence à s’inviter dans les assiettes des Français et des pays à travers le monde.

À la base, il se compose bien entendu de poulet, de jambon de Bayonne et de la sauce dite piperade. Et c’est cette sauce même qui a fait la renommée de ce plat.

À l’instar des autres plats, cette recette connaît d’autres variantes comme le poulet vascon, la poule au pot des cuisines gersoise et gasconne mais encore le ratatouille de Provence ou d’Occitanie.

Ecrit par : Véronique

Journaliste - Culture & Lifestyle Véro (pour les intimes) s’est longtemps penchée sur la question de l'alimentation. Sur OSDT, elle nous présente des régimes qui marchent Montignac, Cohen, Citron, etc. Mais nous dévoilent aussi des conseils précieux côté coeur. L’amour dans un couple est à l’origine de beaucoup de tracas quotidiens, mais c'est aussi des moments de bonheur qu'il faut savoir cultiver. Bref ! Notre journaliste apporte toutes les solutions pour une vie facile et harmonieuse.

Mis à jour le lundi 1 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux