Par quoi remplacer le sirop de maïs ?

Le sirop de maïs est un additif très utilisé en Amérique. Il y remplace relativement le sucre raffiné.  C’est pourquoi il intègre la plupart des recettes typiquement américaines comme la fameuse pecan pie. En France, il existe 5 alternatives gourmandes pouvant agir de la même manière que cet édulcorant.

Sirop de maïs : c’est quoi ?

L’amidon des maïs est source de sucre lent. C’est pourquoi il est utilisé dans la fabrication de sirop destiné à la cuisine. Cette mélasse (isoglucose) suit le procédé d’hydrolyse pour offrir du liquide épais assez sucrant. Ce dernier est présent un peu partout, surtout dans les aliments salés confectionnés en Amérique.  Dans ce pays, il intègre différentes recettes (pecan pie, panecakes). Par ailleurs, même s’il est commercialisé en France, vous pouvez toujours le remplacer par les additifs suivants.

1-miel : au goût doux

Tournez-vous vers le miel parce que celui-ci a la qualité d’enrober les plats.  Ce substitut du sirop de maïs de texture épais et intense  apporte à ceux-ci un goût doux.  Optez pour les miels de type acacia ou châtaignier pour avoir cet effet de douceur comparable à celui que propose l’isoglucose.

Sirop de mais à remplacer par du miel
Crédit photo : © www.pixabay.com

2-Sirop d’agave : pour les diabétiques

En termes de saveur, le sirop d’agave est aussi intéressant que le sirop de maïs. Il peut tout à fait le remplacer dans vos préparations. De plus, cet édulcorant se démarque par son indice glycémique faible. Il est le sucre parfait pour les personnes qui souffrent d’obésité ou de diabète.

3-Sirop de riz : pour profiter de plus de minéraux

Vendu dans les épiceries bio, le sirop de riz est prisé pour sa saveur caramélisée. Il est l’ingrédient incontournable des pâtisseries. Aussi, il constitue une excellente alternative du glucose. Dans ce cas, il peut s’utiliser en remplacement total du sucre de table. Nutritionnellement parlant, il est meilleur que l’isoglucose en contenant plus de minéraux.

4-Sirop d’érable : moins calorique

Le sirop d’érable de par son goût particulier rappelle celui de l’extrait de l’amidon.  Néanmoins, il forme une mixture plus liquide, ce qui peut altérer le rendu final de vos mets. Ajoutez-le à petite quantité afin que votre préparation n’ait pas l’air trop fluide. Sachez aussi que cet additif, à une certaine dose, est moins calorique que le miel.

5-Le caramel : pour rendre onctueuses les pâtisseries

Le caramel possède une saveur incomparable, mais qui est presque similaire à celle du sirop de maïs. Cependant, il s’agit d’un édulcorant plus naturel. À la fleur de sel ou beurre salé, il assure l’onctuosité des pâtisseries.

Quel que soit le type de sucre de votre choix, faites attention à la quantité ingérée quotidiennement. Vous risquez moins les effets délétères du glucose : obésité, diabète, troubles digestifs…

Ecrit par : Edeline

Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Psychologue et journaliste santé, suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie. Edeline partage notamment sur OSDT tout ce qu'il faut retenir des bienfaits des nutriments tels que les minéraux ou les oligo-éléments. Et inversement, les effets délétères d'autres ingrédients sur la santé comme les édulcorants. Elle vous livre aussi le fruit de ses recherches sur l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et vous informe sur différentes maladies comme celles qui sont liées à l’obésité et à l’inactivité physique tel que la lithiase vésiculaire.

Mis à jour le vendredi 26 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux