Comment bien utiliser le sirop de bouleau ?

Le sirop de bouleau est extrait de la sève de la Betula. Cet arbre propose moins de sucre en comparaison de l’érable, mais il comprend les différents ose : glucose, fructose, saccharose et même des traces de galactose et de myo-inositol. À présent que vous sachez de quel édulcorant s’agit-il, n’êtes-vous pas curieux de savoir comment bien l’utiliser ? Est-ce qu’il présente des avantages sur le plan santé ? Réponses.

Quels sont les avantages du sirop de bouleau ?

L’arbre emblématique du Québec qui n’est autre que le bouleau permet l’obtention d’un sucre utilisé en cuisine. Celui-ci est disponible en forme de sirop. Il conserve une bonne partie des nutriments essentiels au fonctionnement du corps. Il s’agit du silicium, de la vitamine C, du phosphore, du magnésium,  du potassium et du calcium.

L’additif, même s’il ne joue pas assez son rôle sucrant, du moins pas autant que le sirop d’érable présente pas mal d’avantages.  La sève ici est réputée pour être une excellente antigueule de bois. Il ne vous coûte rien d’ajouter son produit de consistance sirupeuse dans votre boisson revigorante.

Aussi, ce liquide transformé en sucre peut très bien améliorer les défenses immunitaires. Il purifie l’organisme en favorisant l’excrétion des toxines. De plus, il permet de lutter contre le stress oxydatif en apportant des antioxydants.

En étant riche en calcium et en phosphore, ce sirop de bouleau intervient dans la structure des os et des dents. Il participe à la régulation du rythme cardiaque et de la circulation en fournissant les enzymes nécessaires.

Enfin, la substance pallie les éventuelles dépressions et sots d’humeur.

sirop de bouleau
Crédit photo : © www.pixabay.com

Consommer régulièrement du sirop de bouleau, c’est permis ?

Pour profiter des vertus de la sève, prenez de l’eau sucrée avec le sirop de bouleau. Le matin à jeun est le meilleur moment de la journée auquel les actifs agiront bien dans votre organisme. 1 verre par jour suffira à favoriser les pertes urinaires de toxines.  Néanmoins, cette cure ne doit pas dépasser les 3 semaines.

Il se peut que vous n’appréciiez pas le goût assez fort de cet édulcorant. Dans ce cas, vous pouvez l’associer avec un peu de jus de citron. D’ailleurs, l’usage de ce fruit est conseillé aux personnes qui souhaitent s’affiner de partout.

À part les effets diurétiques du sirop de bouleau, celui-ci possède des atouts indéniables en termes de saveur. Il complète de manière modérée le goût de vos plats. Mais attention, vous ne devrez pas en abuser. Limiter votre consommation afin d’éviter les risques d’obésité, de maladies cardiovasculaires et autres.

Ecrit par : Edeline

Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Psychologue et journaliste santé, suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie. Edeline partage notamment sur OSDT tout ce qu'il faut retenir des bienfaits des nutriments tels que les minéraux ou les oligo-éléments. Et inversement, les effets délétères d'autres ingrédients sur la santé comme les édulcorants. Elle vous livre aussi le fruit de ses recherches sur l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et vous informe sur différentes maladies comme celles qui sont liées à l’obésité et à l’inactivité physique tel que la lithiase vésiculaire.

Mis à jour le vendredi 26 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux