Le colin d’Alaska : un poisson d’eau de mer de saveur exceptionnelle

Questions santé : Comment reconnaître le colin d'Alaska ? Comment réussir la cuisson du colin d'Alaska ? Quels sont les apports nutritionnels du colin d'Alaska ?

Mis à jour le : 28 octobre 2019

Le colin d’Alaska, le fameux surimi !

Le colin d’Alaska, ou Theragra chalcogramma est un poisson mesurant 90 cm et pesant en moyenne 3, 85 Kg. Ce poisson est de grosse calibre puisqu’il peut peser jusqu’à 18 Kg et mesurer 1,30 m. Il peut vivre jusqu’à 30 ans.

Aussi connu sous le nom de Goberge de l’Alaska, ce poisson d’eau de mer est l’une des espèce les plus pêchées au monde et vit dans le nord de l’océan Pacifique, en Alaska, entre 0 et 1280 mètres de profondeur.

Comparé aux autres collins, son goût est plus doux, et sa viande est moins grasse et plus blanche.

C’ est une viande blanche délicieuse

Les meilleures parties du colin d’Alaska

Normalement, le filet de poisson est le plus vendu au marché mais la chair est exploitée selon les besoins. Certains récupères les arêtes du poisson pour en faire du bouillon avant de s’en débarrasser.

Réussir la cuisson du colin d’Alaska

C’est un poisson qui se mange cru ou cuit. Il sert depuis toujours de matière de base du surimi. Afin de garder sa fraîcheur et sa texture, il est surgelé mais reste facile à décongeler, juste avec de l’eau froide.

Sa préparation n’est pas différente des autres poissons : poêlé, grillé, au four, poché ou au micro-ondes.

Les questions que vous vous posez sur le colin d’Alaska

Quelles sont ses différentes espèces ?

Ce poisson est cannibale comme beaucoup d’autres poissons. Son espèce est non migratrice et les variétés existantes sont : les lieux noirs et les lieux jaunes

Quand le consommer ?

Ils sont disponibles presque toute l’année. Toutefois les lieux jaunes sont abondantes de janvier à avril, et le reste de l’année, ils sont rares.

Reconnaître un colin d’Alaska frais

Certaines espèces de poissons sont plus fragiles que d’autres dans leur conservation. Le moyen le plus sûr c’est d’acheter le poisson au jour de sa livraison. Dans d’autres circonstances, un poisson est frais s’il n’a pas de mauvaise odeur, si sa chair reste ferme et si sa peau ne se dessèche pas.

Comment le conserver ?

Le poisson garde toute sa saveur lorsqu’il est consommé frais, dans les 24h. Après cela, il est conseillé de le mettre au congélateur, dans les 6 mois qui suivent.

D’autres méthodes de conservation, comme les boîtes de conserve, permettent une meilleure dégustation. N’oubliez cependant pas de vérifier la d’expiration avant l’achat et la consommation.

Apport nutritionnel du colin d’Alaska

Dans une portion de 100 g ce poisson, on retrouve

protéines15,3 g
lipides0.6 g
glucides0 g
d’eau82.5 g
fibres0 g
Magnésium34.6 mg
phosphore131 mg
Potassium318 mg
Calcium13.1 mg
Manganèse0.11 mg
fer0.22 mg
Zinc0.432 mg
Cuivre0.039 mg

Source

  • www.consoguidepoisson.fr

OSDT.

Ecrit par : Diana
Publié le lundi 24 juin 2019


Nutritionniste et grande lectrice de contenus sur la santé et le bien-être à ses heures, Diana nous livre ses conseils en matière d'alimentation et nous dévoile la face cachée de certains aliments et nutriments. Retrouvez-la sur OSDT pour parler fruit, légume, matière grasse, vitamine, complément alimentaire et bien plus encore. Diana vous fera découvrir les bienfaits de nombreuses denrées alimentaires que vous pouvez consommer au quotidien. De nombreuses recettes vous attendent également, n’hésitez pas à en profiter !

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.