Le calciférol ou la vitamine D, vitamine essentielle à la bonne santé des os

Questions santé : Quels sont les rôle de la vitamine D dans le fonctionnement du corps ? Quels sont les apports journaliser conseillés en vitamine D ? Quels sont les risques encours lors d'une carence ou surdosage de la vitamine D ?

Mis à jour le : 30 août 2019

Vitamine D, vitale pour les os

La vitamine D, connue également sous le nom de calciférol, est une vitamine liposoluble, c’est-à-dire qu’elle est soluble dans les graisses et non dans l’eau, contrairement à toutes les vitamines du groupe B.

Elle provient de l’alimentation mais pas que : la peau, lorsqu’elle est exposée aux rayons ultraviolet du soleil, en produit également. Il est donc important que les personnes vivant dans les régions non-exposées au soleil ou les personnes qui ne sortent pas beaucoup veillent à ce que leur apport en vitamine D soit bien apportés par une alimentation diversifiée et variée.

Il est aussi important de savoir que la vitamine D est sensible à la lumière et à l’oxydation.

Rôle de la vitamine D dans le fonctionnement du corps

La vitamine D joue un rôle important dans la formation osseuse, cependant, il a besoin qu’elle soit sous sa forme active : le calcitriol (connue encore sous le nom de 1,25 dihydroxyvitamine) qui ne se fait qu’après passage dans les reins et le foie.

Elle  joue un rôle protecteur sur les tissus osseux à tout âge : pour les enfants.  Elle permet d’éviter le rachitisme et chez les personnes âgées, le calcitriol permet d’éviter l’ostéoporose.

Le calcitriol aide également le calcium à se fixer sur le squelette et augmentant ou maintenant la densité minérale osseuse.

Cette vitamine aide également au bon fonctionnement musculaire
Une autre des particularité de cette vitamine est de protéger les neurones, et ainsi de prévenir le déclin des facultés intellectuelles surtout pour les personnes âgées.

Elle améliore la sensibilité à l’insuline et ainsi contribue à prévenir les maladies cardiovasculaires.

Malgré le fait que les études n’aient encore rien démontré, il a été envisagé que la vitamine D ait un rôle dans la protection contre certains cancers et des maladies auto-immune (où l’organisme produit des anti-corps contre ses propres tissus) comme le diabète de type 1.

Apport journaliers conseillés en vitamine D

Les apports journaliers conseillés en cette vitamine  dépendent tout d’abord de l’âge, du sexe, de la condition physique de chacun et du taux d’exposition au soleil.
Les valeurs données dans le tableau ci-dessous sont indiqués en µg et UI (Unité Internationale).

1 µg = 40 UI

Personne âgée de plus de 75 ans10 à 15 µg = 400 à 600 UI
Femme et Homme15 µg = 200 UI
Femme enceinte10 µg = 400 UI
Femme allaitante10 µg = 400 UI
Enfant de plus de 3 ans15 µg = 200 UI
Enfant de 1 à 3 ans10 µg = 40 UI
Nourrisson20 à 25 µg = 800 à 1000 UI

Surdosage et carence en vitamine D

Risque de surdosage

Une trop forte dose de vitamine D dans le sang entraîne une augmentation du taux de calcium dans le sang (appelée hypercalcémie). Une augmentation du taux de calcium dans les urines (appelée hypercalciurie), des calculs rénaux.

La dose maximale (ajoutée à l’apport quotidien) est de 100 µg/jour

Risque de carence

La carence en vitamine D se traduit différemment selon l’âge :

  • Chez les bébés et jeunes enfants, le déficit de calciférol entraîne le rachitisme.
  • Pour les adultes, le déficit en vitamine D entraîne la déminéralisation du squelette (appelée ostéomalacie), l’hypocalcémie (une baisse du taux de calcium dans le sang), de tétanie et de convulsions.
  • Enfin chez les personnes âgées, cette carence entraîne l’ostéoporose accompagnée d’une fonte musculaire, d’une baisse des facultés intellectuelles et d’une hausse des risques de chutes.

Indications médicales

Cette vitamine est prescrite :

  • pour la prévention du rachitisme : le rachitisme est une maladie des os que l’on retrouve chez les bébés et les jeunes enfants qui ont un manque de vitamine D et de calcium. Cependant, de nos jours, cette maladie est un peu plus rare.
  • en cas de carence en vitamine D aiguë : les personnes atteintes de certaines maladies qui empêche l’assimilation de cette vitamine se voient administrer des doses sous forme d’injections. Dans le cas de maladies des reins ou du foie, le calciférol est supplémenter sous sa forme active.
  • pour la prévention de l’ostéoporose : une carence en cette vitamine entraîne une réduction de la densité minérale osseuse et ainsi augmente les chances de fractures pour les personnes âgées. Une supplémentation de 10 à 20 µg de cette vitamine par jour (avec du calcium ou non) sur le long terme réduit ces risques de fractures.
  • pour l’amélioration de la force musculaire : la carence en calciférol réduit les forces musculaires des seniors. Il a été prouvé qu’une supplémentation en cette vitamine permettait d’améliorer la mobilité et de renforcer la force musculaire des personnes âgées.
  • pour maintenir les facultés intellectuelles des seniors : le déficit de cette vitamine augmente les risques de perte de facultés intellectuelles, surtout chez les personnes âgées.
  • pour prévenir des maladies cardiovasculaires : une carence en cette vitamine  augmente les chances de développer les maladies cardiovasculaires

Interactions médicales

Les personnes souffrant d’une poussée de granulomatose ne doivent pas être supplémentées en vitamine D.

Les personnes atteintes d’hypercalciurie ou de calculs rénaux ne doivent pas être supplémentées en calciférol

Certains médicaments pour lutter contre l’épilepsie diminuent l’assimilation de la vitamine D

L’antibiotique rifampicine diminue l’assimilation de la vitamine

En cas de prise d’orlistat (médicament prescrit en cas d’obésité) sur le long terme nécessite une implémentation en vitamines (notamment en vitamine D)

Aliments riches en vitamine D

Espadon : riche en Vitamine D
Espadon : riche en Vitamine D
Crédit photo : © Pixabay

Le calciférol est une vitamine que l’on retrouve surtout dans les poissons dits “gras” mais aussi dans les abats, le lait et ses produits dérivés dont le fromage et les beurres :

Recettes de cuisine riche en vitamine D

Toutes les recettes contenant les aliments cités ci-dessus sont des recettes dans lesquelles on retrouve la vitamine D en quantité notable.

Sources

  • www.vidya-ayurveda.org
  • www.doctissimo.fr
  • www.lanutrition.fr

OSDT.

Ecrit par : Diana
Publié le vendredi 5 juillet 2019


Nutritionniste et grande lectrice de contenus sur la santé et le bien-être à ses heures, Diana nous livre ses conseils en matière d'alimentation et nous dévoile la face cachée de certains aliments et nutriments. Retrouvez-la sur OSDT pour parler fruit, légume, matière grasse, vitamine, complément alimentaire et bien plus encore. Diana vous fera découvrir les bienfaits de nombreuses denrées alimentaires que vous pouvez consommer au quotidien. De nombreuses recettes vous attendent également, n’hésitez pas à en profiter !

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.