Le Miso, une source de probiotiques magique pour la santé

Tags : En quoi le miso est-il un probiotique ? - Pourquoi dit-on que le miso est un aliment sain ? - Quels sont les bienfaits du miso ? -

Pourquoi le Miso, un aliment fermenté riche en probiotiques, est-il incroyablement sain ?

La pâte de miso est un assaisonnement asiatique obtenu par fermentation d’un mélange de soja, d’orge, de riz brun et de plusieurs autres céréales avec un champignon, Aspergillus oryzae. Le résultat de cette fermentation est une pâte à texture lisse avec une saveur forte et salée.

Souvent utilisé dans la cuisine asiatique, le miso est un aliment sain et riche en probiotique qui favorise la digestion en ajoutant des microorganismes bénéfiques à votre tube digestif.

Les origines de Miso

C’est un condiment fermenté particulièrement populaire dans certaines régions d’Asie, bien qu’il ait également fait son chemin dans le monde occidental. Bien qu’il soit encore inconnu de beaucoup de gens, ceux qui le connaissent bien l’ont probablement consommé sous la forme d’une soupe japonaise de miso.

Bien qu’il soit traditionnellement fabriqué à partir de soja, certaines variétés utilisent d’autres types de haricots ou de pois.

D’autres ingrédients peuvent également être utilisés dans sa fabrication, notamment le riz, l’orge, le seigle, le sarrasin et les graines de chanvre, qui affectent tous la couleur et la saveur du produit final.

En quoi le miso est-il un probiotique ?

Le processus de fermentation utilisé pour produire le miso permet à l’organisme d’absorber plus facilement les nutriments qu’il contient. Ce processus favorise également la croissance des probiotiques, des bactéries bénéfiques qui procurent un large éventail d’avantages pour la santé. A. oryzae est la principale souche probiotique présente dans ce condiment.

Les bienfaits santé

Ce condiment est incroyablement nutritif et lié à une variété d’avantages pour la santé, y compris une meilleure digestion et un système immunitaire plus fort.

Les atouts nutritionnels du miso

Une once (28 grammes) de miso contient :

Valeur nutritionnelle 56 calories
Carburants 2 7 grammes
Lipides 2 grammes
Protéine 3 grammes
Manganèse 12 % de l’AQR
Vitamine K 10 % de l’AQR
Cuivre 6 % de l’AQR
Zinc 5 % de l’AQR
Sodium 43 % de l’AQR

Bon pour la digestion

La consommation de miso vous permet d’avoir une flore intestinale saine. Cela est très important parce qu’elle aide à défendre votre corps contre les toxines et les bactéries nocives.

Le miso améliore également la digestion et réduit les gaz, la constipation et les diarrhées ou ballonnements liés aux antibiotiques.

A. oryzae est la principale souche probiotique présente dans le miso. La recherche montre que les probiotiques contenus dans ce condiment peuvent aider à réduire les symptômes liés aux problèmes digestifs, y compris les maladies inflammatoires de l’intestin.

Minimise les risques de cancer

Le miso peut offrir une protection contre certains types de cancer, notamment le cancer de l’estomac. Des études d’observation ont à maintes reprises établi un lien entre les régimes riches en sel et le cancer de l’estomac.

Cependant, malgré sa forte teneur en sel, il ne semble pas augmenter le risque de cancer de l’estomac comme le font les autres aliments riches en sel.

Le poisson, la viande et les aliments marinés étaient liés à un risque de cancer de l’estomac de 24 à 27 % plus élevé, alors que le miso n’était pas lié à un risque accru.

Les experts confirment que cela est dû aux composés bénéfiques trouvés dans le soja, qui pourraient contrer les effets cancérigènes du sel.

Renforce votre immunité

Le miso contient des nutriments qui peuvent aider votre système immunitaire à fonctionner de façon optimale. Les probiotiques contenus dans le miso peuvent aider à renforcer la flore intestinale, ce qui renforce l’immunité et réduit la croissance des bactéries nocives.

De plus, une alimentation riche en probiotiques peut vous aider à réduire votre risque de contracter la maladie et à vous rétablir plus rapidement des infections comme le rhume.

Comment le consommer ?

Le miso est composé d’une pâte épaisse de soja fermentée avec du sel et une entrée de koji. Le starter contient généralement le champignon Aspergillus oryzae.

Les gens décrivent généralement sa saveur comme une combinaison de salé et umami, et sa couleur peut varier entre blanc, jaune, rouge ou brun, selon la variété.

La pâte de miso peut être utilisée pour faire des sauces, des tartinades et du bouillon de soupe, ou pour mariner des légumes et de la viande.

Faire une soupe avec le miso

La pâte de miso est généralement ajoutée à la soupe japonaise et à d’autres plats asiatiques.

Pour utiliser le miso dans la soupe, dissoudre une cuillère à soupe de la pâte dans de l’eau tiède et l’ajouter à une casserole d’eau chaude contenant du tofu, des algues ou autres ingrédients de votre choix.

Tartinades avec la pâte de miso

Vous pouvez aussi étaler une petite quantité de pâte miso sur des craquelins pour le goûter, en gardant à l’esprit que la pâte est assez salée.

Mais il est également un condiment savoureux lorsqu’il est tartiné sur du maïs en épi cuit au lieu de sel et de beurre, ou comme tartinade sur du pain grillé au déjeuner.

Pour préserver les microorganismes vivants de la pâte miso, évitez de la soumettre à une chaleur élevée. Ajoutez plutôt la pâte aux plats qui ont déjà été cuits ou réchauffés à la température de service.

Sources

  • www.passeportsante.net
  • www.topsante.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *