Savez-vous que le sucre candi est utilisé dans les bières ?

De nombreux brasseurs à domicile utilisent le sucre candi sous forme de bonbons durs et cristallisés. Ces cristaux sont foncés ou clairs et sont ajoutés à la bouilloire. Ils sont utilisés pour recréer de nombreuses bières belges les plus célèbres. Focus sur le sujet.

Quel sucre utilise-t-on dans les bières ?

Le sucre Candi est un produit sucré belge couramment utilisé dans le brassage de la bière. Il est particulièrement associé à des aléas de style tel que les dubbel et tripe.

Chimiquement, il s’agit d’un sucre de malt ou dérivé de betterave non raffiné qui a été soumis à une réaction de Maillard et caramélisation. Une idée fausse courante est de considérer que c’est la même méthode qui consiste à rendre inverti le jus. Pourtant, elle implique de réactions chimiques multiples et complexes qui se produisent pendant le processus de Maillard.

Également utilisé comme sucre d’apprêt, ce fameux candi aide au conditionnement des bouteilles et à la carbonatation. Il est l’un des nombreux agents fermentescibles non maltés. Le brasseur à la recherche de saveurs uniques peut donc l’ajouter à ses bières. Cette solution est la plus utilisée en Belgique dans le cadre d’une production plus trappiste.

bière utilisant sucre candi
Crédit photo : © www.pixabay.com

Quels sont les différents types de sucre utilisé dans les bières ?

Il existe plusieurs types de sucre candi, allant du clair au foncé, et pratiquement tous les brasseurs l’utilisent sous leur forme liquide. Sa saveur peut être très sucrée s’il est blanchâtre et très caramélisée s’il est brunâtre.

La méthode de production du sucre candi chez les producteurs de Belgique est brevetée. Elle consiste généralement à chauffer le jus de betterave en présence de divers sels pour créer des produits de réaction de Maillard. Ce dernier va caraméliser le sucre à divers degrés.

Le sucre candi pour la fabrication de bière

Lorsqu’il est ajouté au moût, le sucre de candi est entièrement fermenté et donne une bière plus légère et plus alcoolisée, car il est plus fermentescible que le malté. C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses boissons alcoolisées signées belges sont nettement plus sèches.

Les brasseurs utilisent souvent le sucre candi de couleur plus claire pour les bières de type tripes et celui de teinte brune pour les spéciales dorées. Les plus foncés sont utilisés dans la fabrication des dubbels.

Ici, le sucre candi noir donne des saveurs de caramel à haute température, de raisins secs et même de brûlé. Même si en mode foncé, il ressemble à de nombreux malts torréfiés, leurs saveurs sont entièrement différentes. Il ne donne généralement pas des notes de café.

 

Ecrit par : Edeline

Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Psychologue et journaliste santé, suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie. Edeline partage notamment sur OSDT tout ce qu'il faut retenir des bienfaits des nutriments tels que les minéraux ou les oligo-éléments. Et inversement, les effets délétères d'autres ingrédients sur la santé comme les édulcorants. Elle vous livre aussi le fruit de ses recherches sur l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et vous informe sur différentes maladies comme celles qui sont liées à l’obésité et à l’inactivité physique tel que la lithiase vésiculaire.

Mis à jour le vendredi 26 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux