Bronchodilateurs

Questions santé : Quels sont les effets secondaires des bronchodilatateurs ? Qu'est-ce que les bronchodilatateurs ? Existe-t-il différents types de bronchodilataeurs ?

Mis à jour le : 29 octobre 2019

Les bronchodilatateurs, qu’est-ce que c’est ?

Les bronchodilatateurs sont des types de médicaments qui facilitent la respiration en détendant les muscles des poumons et en élargissant les voies respiratoires (bronches).

bronchodilatateurs santé
bronchodilatateurs Crédit photo : pixabay

Ils sont souvent utilisés pour traiter les affections à long terme où les voies respiratoires peuvent devenir étroites et enflammées, telles que :

  • l’asthme, une affection pulmonaire courante causée par une inflammation des voies respiratoires
  • maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), un groupe d’affections pulmonaires, habituellement causées par le tabagisme, qui rendent la respiration difficile.

Les bronchodilatateurs peuvent être :

  • à courte durée d’action utilisé pour soulager à court terme les crises soudaines et inattendues d’essoufflement
  • à action prolongée utilisé régulièrement pour aider à contrôler l’essoufflement dans l’asthme et la MPOC, et à augmenter l’efficacité des corticostéroïdes dans l’asthme

Bronchodilatateurs et corticostéroïdes

Les corticostéroïdes en inhalation sont le principal traitement pour réduire l’inflammation et prévenir les poussées d’asthme.

Mais certaines personnes peuvent également bénéficier de la prise de bronchodilatateurs pour garder les voies respiratoires ouvertes et améliorer les effets des corticostéroïdes.

Les bronchodilatateurs à action prolongée ne doivent jamais être pris sans corticostéroïdes.

Dans le traitement initial de la MPOC, on utilise des bronchodilatateurs à courte ou longue durée d’action, auxquels on ajoute des corticostéroïdes dans certains cas graves.

Le traitement par corticostéroïdes et bronchodilatateurs peut nécessiter l’utilisation d’inhalateurs séparés, mais ces médicaments sont de plus en plus souvent administrés ensemble dans des inhalateurs individuels.

Types de bronchodilatateurs

Les 3 bronchodilatateurs les plus utilisés sont :

  • les bêta-2 agonistes, comme le salbutamol, le salmétérol, le formotérol et le vilanterol
  • anticholinergiques, comme l’ipratropium, le tiotropium, l’aclidinium et le glycopyrronium
  • théophylline

Les bêta-2 agonistes et les anticholinergiques sont disponibles sous forme à courte et à longue durée d’action, tandis que la théophylline n’est disponible que sous forme à action prolongée.

Bêta-2 agonistes

Les bêta-2 agonistes sont utilisés pour l’asthme et la MPOC, bien que certains types ne soient disponibles que pour la MPOC.

Ils sont habituellement inhalés à l’aide d’un petit inhalateur portatif, mais peuvent aussi être offerts en comprimés ou en sirop.

En cas de symptômes soudains et graves, ils peuvent également être injectés ou nébulisés.

Un nébuliseur est un compresseur qui transforme un médicament liquide en une fine brume. Il permet d’inhalér une grande dose du médicament par un embout buccal ou un masque facial.

Les agonistes bêta-2 agissent en stimulant les récepteurs appelés récepteurs bêta-2 dans les muscles qui tapissent les voies respiratoires, ce qui les détend et permet aux voies respiratoires de s’élargir (se dilater).

Ils doivent être utilisés avec prudence chez les personnes atteintes de :

  • une hyperthyroïdie (hyperthyroïdie) – une condition qui survient lorsqu’il y a trop d’hormones thyroïdiennes dans l’organisme
  • maladie cardiovasculaire – affections qui affectent le cœur ou les vaisseaux sanguins
  • pouls irrégulier (arythmie)
  • hypertension artérielle (hypertension)
  • diabète – une maladie qui dure toute la vie et qui affecte le taux de sucre dans le sang d’une personne et fait qu’il devient trop élevé.

Dans de rares cas, les bêta-2 agonistes peuvent aggraver certains des symptômes et des complications possibles de ces maladies.

Anticholinergiques

Les anticholinergiques (aussi connus sous le nom d’antimuscariniques) sont principalement utilisés pour traiter la MPOC. Cependant, quelques-uns peuvent également être utilisés contre l’asthme.

Ils sont habituellement pris avec un inhalateur, mais peuvent être nébulisés pour traiter des symptômes soudains et graves.

Les anticholinergiques élargissent les voies respiratoires en bloquant les nerfs cholinergiques.

Ces nerfs libèrent des substances chimiques qui peuvent resserrer les muscles qui tapissent les voies respiratoires.

Ils doivent être utilisés avec prudence chez les personnes atteintes de :

  • hypertrophie bénigne de la prostate – où la glande prostatique s’agrandit, ce qui peut affecter la façon dont vous urinez.
  • une obstruction de l’écoulement de la vessie – toute condition qui affecte l’écoulement de l’urine hors de la vessie, comme les calculs de la vessie ou le cancer de la prostate
  • glaucome – accumulation de pression dans l’œil

Si vous avez une hypertrophie bénigne de la prostate ou une obstruction du débit urinaire, les anticholinergiques peuvent causer des problèmes, comme des difficultés à pisser et à vider complètement votre vessie.

Le glaucome peut s’aggraver si un médicament anticholinergique pénètre accidentellement dans les yeux.

Théophylline

La théophylline est habituellement prise sous forme de comprimés ou de capsules. Néanmoins, une version différente appelée aminophylline peut être administrée directement par voie intraveineuse si vos symptômes sont graves.

On ne sait pas exactement comment la théophylline agit. Cependant, elle semble réduire l’inflammation des voies respiratoires, en plus de détendre les muscles qui les tapissent.

L’effet de la théophylline est plus faible que celui des autres bronchodilatateurs et corticostéroïdes.

Certains effets secondaires peuvent apparaître lorsqu’elle est utilisée. De ce fait, son usage se limite seulement à quand les autres médicaments ne sont pas assez efficaces.

La théophylline doit être utilisée avec prudence chez les personnes atteintes de :

  • une thyroïde hyperactive
  • maladie cardiovasculaire
  • problèmes de foie, comme une maladie du foie
  • tension artérielle élevée
  • plaies ouvertes qui se développent sur la paroi de l’estomac (ulcères d’estomac)
  • une affection qui affecte le cerveau et provoque des crises répétées (crises) (épilepsie)

La théophylline peut aggraver ces conditions. Chez les personnes atteintes de troubles hépatiques, elle peut parfois entraîner une accumulation dangereuse de médicaments dans l’organisme.

D’autres médicaments peuvent également provoquer une accumulation anormale de théophylline dans l’organisme. Demandez à votre médecin de le vérifier.

Les personnes âgées peuvent également avoir besoin d’une surveillance supplémentaire pendant qu’elles prennent de la théophylline.

Effets secondaires

Les effets secondaires des bronchodilatateurs peuvent varier selon le médicament que vous prenez.

Assurez-vous de lire le feuillet qui accompagne votre médicament pour connaître les effets secondaires spécifiques.

Les effets secondaires généraux des bronchodilatateurs comprennent :

  • tremblements, en particulier dans les mains
  • maux de tête
  • une bouche sèche
  • battements cardiaques soudainement perceptibles (palpitations)
  • crampes musculaires
  • une toux
  • nausées et vomissements
  • diarrhée

Grossesse et allaitement

Dans la plupart des cas, vous pourrez normalement prendre les bronchodilatateurs pendant la grossesse ou l’allaitement.

Mais parlez-en à votre médecin si vous utilisez régulièrement des bronchodilatateurs et que vous envisagez d’avoir un bébé ou si vous pensez être enceinte.

La grossesse peut affecter votre asthme. Il est donc important de continuer à prendre vos médicaments et de les faire surveiller régulièrement pour vous assurer que la ²& est maîtrisée.

Interactions avec d’autres médicaments

Les bronchodilatateurs peuvent interagir avec d’autres médicaments, ce qui pourrait affecter leur mode d’action ou augmenter votre risque d’effets secondaires.

Certains des médicaments qui peuvent interagir avec les bronchodilatateurs (en particulier la théophylline) comprennent :

  • un certain nombres de diurétiques, un type de médicament qui aide à éliminer les liquides de l’organisme
  • divers antidépresseurs, y compris les inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) et les antidépresseurs tricycliques (TCA)
  • la digoxine, un médicament utilisé pour traiter les arythmies
  • les benzodiazépines, un sédatif, sont parfois utilisés comme traitement à court terme de l’anxiété ou des troubles du sommeil
  • le lithium, un médicament utilisé pour traiter la dépression grave et le trouble bipolaire
  • les quinolones, un type d’antibiotique

Cette liste n’est pas exhaustive de tous les médicaments qui peuvent interagir avec les bronchodilatateurs, et toutes ces interactions ne s’appliquent pas à chaque type de bronchodilatateur.

Lisez toujours attentivement le feuillet d’information (la notice) qui accompagne votre médicament.

En cas de doute, consultez un pharmacien ou un médecin généraliste.

OSDT.

Ecrit par : Diana
Publié le lundi 24 juin 2019


Nutritionniste et grande lectrice de contenus sur la santé et le bien-être à ses heures, Diana nous livre ses conseils en matière d'alimentation et nous dévoile la face cachée de certains aliments et nutriments. Retrouvez-la sur OSDT pour parler fruit, légume, matière grasse, vitamine, complément alimentaire et bien plus encore. Diana vous fera découvrir les bienfaits de nombreuses denrées alimentaires que vous pouvez consommer au quotidien. De nombreuses recettes vous attendent également, n’hésitez pas à en profiter !

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.