L’hypertension artérielle : quelles sont ses causes et comment le prevenir ?

Questions santé : Quelles sont les causes de l'hypertension artérielle? À quoi correspond donc une hypertension artérielle ? Comment mesure-t-on la pression sanguine ?

Mis à jour le : 21 novembre 2019

L’hypertension artérielle

Avant d’aborder l’hypertension artérielle, quelques notions devraient être éclaircies.

La pression artérielle systémique est la pression qu’exerce le sang dans les artères de la circulation sanguine.

On peut aussi l’appeler tension artérielle. Dans ce cas, on parlera de force donc c’est la force qu’exerce le sang sur la paroi des vaisseaux sanguins.

La pression artérielle est millimètre de mercure (mmHg). Elle est définie par deux valeurs :

  • La pression systolique (PAS) qui est enregistrée au moment de la systole ou contraction cardiaque. C’est le maxima
  • La pression diastolique (PAD) enregistrée lors de la diastole ou relâchement cardiaque. C’est le minima

Ainsi si notre médecin traitant nous dit que notre pression artérielle est de 12/8, on sait dorénavant que notre pression systolique est de 12 mmHg et que notre pression diastolique est de 8 mmHg.

La mesure de la pression artérielle se fait à l’aide d’un tensiomètre manuel ou d’un tensiomètre électronique. Pour le premier cas, le médecin ou l’infirmier aura besoin d’un stéthoscope pour repérer la systole et la diastole du myocarde.

La prise de mesure doit se faire au repos en position assise ou allongée et doit se faire de façon répétitive pour avoir une moyenne.

Plusieurs facteurs peuvent influencer la variation de la pression artérielle. En effet, elle dépend du débit cardiaque (DC) et de la résistance périphérique totale (RPT).

PA = DC X RPT

Le débit cardiaque est le volume de sang pompé par le cœur par unité de temps.

Cependant, le débit cardiaque dépend de la fréquence cardiaque et de la force de contraction du myocarde.

La résistance périphérique totale est la friction du sang sur la paroi des vaisseaux systémiques situés loin du cœur.

Mais la résistance périphérique dépend elle aussi de

  • la viscosité du sang
  • la longueur totale des vaisseaux sanguins
  • Mais surtout dépend du diamètre des vaisseaux sanguins.

Mais selon les cardiologues, les artérioles sont les principaux déterminants de la RPT car leur diamètre peut varier.

Ainsi, la baisse ou la hausse de pression artérielle dépend donc soit :

  • augmentation ou diminution du débit cardiaque
  • augmentation ou diminution de la résistance périphérique totale
  • ou les deux à la fois

À quoi correspond donc une hypertension artérielle ?

Une hypertension artérielle est physiopathologie liée à une hausse de la pression artérielle systémique.

Selon les recommandations, la personne est hypertendue quand la valeur de sa PAS est supérieure ou égale 14 mmHg et la valeur de sa PAD supérieure ou égale à 9 mmHg soit une pression artérielle de 14/9 mmHg.

L’hypertension est confirmée seulement si on a plus ou moins la même valeur pendant 3 prises successives et pendant 3 consultations d’affilées.

hypertension arterielle
Hypertension artérielle. Crédit photo : © adobestock

Quelles sont les causes ?

Dans la plupart des cas, 95 % plus précisément, aucune étiologie définie n’est à pointer du doigt comme origine de l’hypertension. On parle alors d’une hypertension essentielle.

Mais on pourrait avancer l’hypothèse que cette hypertension est la réponse à un ensemble de faits comme la génétique, une prise de poids excessive, un régime riche en sel, l’âge de la personne.

D’autre part, on a l’hypertension secondaire qui a plusieurs étiologies différentes soit surrénalienne soit rénale soit toxique.

Pour la plupart des gens, il n’y a pas de cause unique à leur hypertension artérielle.

Nous ne savons pas exactement ce qui cause l’hypertension artérielle. Nous savons que votre mode de vie peut influer sur le risque que vous courez de le développer.

Vous courez un risque plus élevé si vous :

  • mangez trop de sel ;
  • mangez pas assez de fruits et légumes ;
  • n’êtes pas assez actif ;
  • faites de l’embonpoint ; ou
  • buvez trop d’alcool.

Vous pouvez contribuer à abaisser votre tension artérielle – et votre risque d’accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque en modifiant votre mode de vie.

Autres causes

Il y a certains facteurs qui augmentent votre risque de développer de l’hypertension artérielle, que vous ne pouvez pas contrôler. Il s’agit notamment de :

  • âge : en vieillissant, les effets d’un mode de vie malsain peuvent s’accumuler et votre tension artérielle peut augmenter.
  • Origine ethnique : les membres des communautés afro-caraïbes et sud-asiatiques sont plus à risque que les autres personnes souffrant d’hypertension artérielle.
  • Antécédents familiaux : vous êtes plus à risque si d’autres membres de votre famille font ou ont fait de l’hypertension artérielle.
  • Certaines personnes peuvent souffrir d’hypertension artérielle liée à un autre problème de santé, comme des problèmes rénaux. Pour ces personnes traitant le problème médical peut abaisser leur tension artérielle de nouveau à la normale.

OSDT.

Ecrit par : Adélaïde
Publié le vendredi 12 juillet 2019


Journaliste nutrition et santé, Adélaïde est là pour nous parler des pathologies courantes ; quelles en sont les causes et comment les traiter.
Elle est passionnée par la pharmacologie, la psychologie et la physiologie.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.