Les meilleurs conseils santé pour rester en pleine forme

Questions santé : Quelles bonnes pratiques adoptées en matière de santé ?

Mis à jour le : 26 mai 2021

En matière de santé et de nutrition, les avis sont mitigés. Les experts qualifiés affirment souvent des opinions différentes. Ce qui peut être déroutant pour nombreux d’entre nous. Beaucoup préfèrent désormais consulter un spécialiste que dans le cadre d’une maladie. Malgré tous les désaccords, un certain nombre de conseils santé et de bien-être sont bien étayés par la recherche. Et pour éloigner les déconvenues et les maladies au maximum, il vaut mieux prendre soin de soi, comme le dicton le dit si bien “vaut mieux prévenir que de guérir”. Voici quelques conseils santé et nutrition qui reposent sur des bases scientifiques solides.

  1. Adoptez un régime alimentaire sain

    Il ne s’agit en aucune façon de se priver ou d’adopter un régime drastique. Les meilleurs conseils santé préconisent un régime alimentaire sain donc une alimentation équilibrée. Ainsi mangez suffisamment et bien varié (1). Une alimentation variée comprend une bonne combinaison d’aliments, notamment :

    • des fruits,
    • des légumes,
    • des légumineuses,
    • des noix,
    • des céréales complètes.

    Les adultes doivent consommer en moyenne cinq portions (environ 400 g) de fruits et légumes par jour. Vous pouvez améliorer votre alimentation en incluant chaque jour des fruits et des légumes dans vos repas. En collation, préférez les fruits et légumes frais et de saison. Manger sainement permet de réduire considérablement le risque de malnutrition et de maladies non-transmissibles (MNT) telles que le diabète, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et le cancer.

  2. Consommez moins de sel et de sucre

    La quantité de sodium recommandée est de 5 g par jour, l’équivalent d’une cuillère à café. Une quantité supérieure à cette moyenne vous expose à un risque d’hypertension artérielle, laquelle augmente à son tour le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. La plupart des gens obtiennent leur sodium par le sel. N’oubliez pas l’existence du sel caché. Limitez la quantité de sel en qui peuvent notamment provenir des différents condiments à forte teneur en sodium comme la sauce soja ou la sauce poisson. Supprimez les produits transformés et industriels comme les chips et les autres collations.

    D’autre part, la consommation excessive de sucres nuit à la santé. Notamment le risque de carie dentaire et de prise de poids malsaine. Chez les adultes comme chez les enfants, l’apport en sucres libres doit être réduit à moins de 10 % de l’apport énergétique total. L’OMS recommande de consommer moins de 5 % de l’apport énergétique total pour une meilleure santé. Vous pouvez réduire votre consommation de sucre en limitant la consommation des sucres cachés dans les snacks sucrés, les bonbons et les boissons sucrées.

  3. Réduire la consommation de mauvaises graisses

    Les graisses que vous consommez doivent représenter moins de 30 % de votre apport énergétique total. Ceci contribue à prévenir la prise de poids malsaine et les maladies non transmissibles. Sachez qu’il existe différents types de graisses, les graisses insaturées sont préférables aux graisses saturées et aux graisses trans. L’OMS recommande de réduire les graisses saturées à moins de 10 % de l’apport énergétique total et de réduire les gras trans à moins de 1 % de l’apport énergétique total. Préférez autant que possible la consommation de graisses insaturées.

    Les graisses insaturées appelées aussi bonnes graisses se trouvent dans :

    • le poisson,
    • les avocats,
    • les noix,
    • ainsi que dans les huiles végétales (tournesol, soja, colza, olive).

    Les graisses saturées se trouvent dans les viandes grasses (beurre, huile de palme et de coco, crème liquide, fromage, ghee, saindoux). Les gras trans se trouvent dans les aliments cuits au four et frits, ainsi que dans les en-cas et aliments pré-emballés, tels que les pizzas surgelées, les biscuits, les biscuits, les huiles de cuisson et les pâtes à tartiner.

  4. Évitez l’alcool et ne fumez pas

    Il n’existe pas de seuil de sécurité pour la consommation d’alcool. Il vaut mieux tout simplement s’abstenir. Même si certaines personnes préfèrent consommer avec modération. La consommation d’alcool entraîne une dépendance et divers problèmes de santé tels que des troubles mentaux et comportementaux, mais aussi des maladies non-transmissibles majeures comme la cirrhose du foie, certains cancers et des maladies cardiaques. Sans oublier les blessures graves et irrémédiables lors des cas de violence et des accidents sur la route.

    Quant au fait de fumer, vous vous exposez à des maladies telles que les maladies pulmonaires, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Le tabac tue non seulement les fumeurs directs, mais aussi les non-fumeurs par l’exposition secondaire.

    Si vous êtes actuellement fumeur, il n’est pas trop tard pour arrêter. Une fois que vous l’aurez fait, vous ressentirez des avantages immédiats et à long terme pour votre santé. Si vous n’êtes pas fumeur, c’est formidable ! Ne commencez pas à fumer et luttez pour votre droit de respirer un air sans fumée de tabac.

  5. Soyez actifs

    L’activité physique est définie comme tout mouvement corporel qui nécessite une dépense d’énergie. Il vous est donc facile de rester actif sans forcément être un grand sportif. Évitez un mode de vie sédentaire. D’autant plus que le sport apporte autant physiquement que mentalement (2). Bougez le plus possible dans le cadre du travail, des loisirs, des tâches ménagères, des voyages et des activités de détente. Boostez votre capital santé en pratiquant une activité physique régulièrement. Pour un adulte, une activité physique modérée d’environ 5 heures par semaine est conseillée.

  6. Sources et informations complémentaires

    1. Nutrition ne rime pas avec restrictions : quand une médecin s’allie à un chef :www.elle.fr
    2. Comment le sport allège-t-il l’esprit ? www.vogue.fr

OSDT.

Ecrit par : Edeline
Publié le mercredi 26 mai 2021


Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.