Tout savoir sur la gastro-entérite : cause, prévention, prise en charge

Oui, la gastro-entérite est une inflammation du tractus gastro-intestinal. Quand une personne attrape une gastro-entérite, le parois de son estomac et de son intestin grêle sont très irrités et très enflammés. Mais quelle en est la cause ?

Les gastro-entérites sont dans les deux tiers des cas dues à des virus. Elles sont également appelées grippes intestinales. Mais la gastro-entérite peut aussi être d’origine bactérienne. Dans ce cas, on parle d’intoxication alimentaire.

Les signes avant coureur de la gastro sont la diarrhée aqueuse accompagnée de vomissement. Cependant, la personne peut aussi ressentir des crampes abdominales, avoir une poussée de fièvre, présenter une céphalée et ressentir des nausées. Si ces signes se présentent à vous, ne tardez pas à consultez au plus vite votre médecin traitant.

gastro-entérite norovirus maladie
gastro-entérite Credit photo @ www.pixabay.com

Qu’est ce qui cause la gastro-entérite ?

La gastro-entérite virale ou grippe intestinale

Comme on l’a déjà cité plus haut, dans la majorité des cas, la gastro-entérite est d’origine virale. Les virus pointés du doigts lors de la grippe intestinale sont :

  • Les Rotavirus
  • Les Norovirus
  • Les Adénovirus
  • Les Calicivirus
  • Les Astrovirus

Les Rotavirus

Les Rotavirus ont été identifiés pour la première fois en 1973 par Ruth Bishop. Le rotavirus est la première cause de gastro-entérite du nourrisson et des enfants. Selon les spécialistes au cours des dix premières années de leur vie, les enfant sont affectés par le virus mais l’infection peut être muette ou se déclarer en gastro-entérite infantile.

Les rotavirus sont appelé ainsi à cause de son aspect en forme de roue. Ce sont des virions d’environs 50 nm de diamètre et dont la capside est formée de 3 couches de glycoprotéines.

La gastro-entérite à rotavirus se transmet par l’intermédiaire des mains ou objets souillés ou aliments contaminés. La contamination se fait habituellement par voie oro-fécale et l’incubation dure environ 48 h après l’infection.

Il faut savoir que la gastro-entérite à rotavirus est immunogène c’est-à-dire que lors d’un second contact avec le même virus, l’enfant sera déjà protégé.

Les Norovirus

Contrairement aux rotavirus, la gastro à Norovirus peut affecter toutes les tranches d’âges.

La gastro-entérite à Norovirus sévit le plus en période hivernale et elle est très contagieuse. La transmission est interhumaine par l’intermédiaire des mains sales (fécale-orale) ou par les aliments contaminés surtout les huîtres dans 90 % des cas.

Les symptômes de la gastro-entérite apparaissent au bout de 6 h à 2 jours après contact avec le norovirus.

L’Adénovirus

Les adénovirus ont été découverts par Wallace Rowe en 1953. La transmission peut se faire par voie oro-fécale ou par voie aérienne. Il faut souligner qu’en plus de la gastro-entérite, les adénovirus peuvent aussi être l’origine de conjonctivite, infection respiratoire et même d’encéphalite.

Les Calicivirus

Les chercheurs ont donné ce nom de Calicivirus à cause de leur forme. En effet sous microscope, ces virus présentent une forme rappelant des calices.

Sa transmission se fait entre homme par les mains ou aliments contaminés.
Les virus s’attaquent principalement aux cellules épithéliales de l’intestin et sa période d’incubation va de 24 à 36 h.

Les Calicivirus peuvent aussi être la cause d’avortement, d’infection respiratoire, des hépatites, des infections du myocarde.

L’ Astrovirus

En plus de la contamination humaine, les astrovirus peuvent aussi infectés les oiseaux. La transmission se fait généralement par le biais de la nourriture ou des eaux souillées

La période d’incubation peut durer 72 heures. L’astrovirus est occasionnée par la destruction de la muqueuse de la villosité intestinale.

La gastro-entérite bactérienne

La gastro-entérite bactérienne est aussi appelée intoxication alimentaire ou empoisonnement alimentaire. Elle est due à l’ingestion d’eau ou d’aliment contaminés par les bactéries.

La bactérie la plus connue étant l’ Escherichia coli. C’est une bactérie gram négative commensale de l’intestin. Ce sont des colibacilles dont 4 types sont à l’origine d’une gastro-entérite

Les E. coli entérotoxigéniques

Ce sont les auteurs de gastro-entérite des enfants en bas âges et du diarrhée du voyageur ou turista.

Les bactéries vont produire des toxines thermostables et/ou thermolabiles.

Les toxines thermostables vont altérer l’équilibre dans l’intestin et sera à l’origine d’une diarrhée osmotique.

Les toxines thermolabiles comptent à elles, inhibent l’absorption du chlorure de sodium par les cellules intestinales, ce qui provoque un appel à l’eau par osmose et provoquera également une diarrhée osmotique.

Les E. coli entéroinvasives

Ces bactéries colonisent la muqueuse du côlon et y déclenchent une irritation accompagnée d’une intense inflammation ceci en produisant des entérotoxines.

La gastro-entérite à E. coli entéroinvasives peut se transformer rapidement en une dysenterie caractérisée par des selles sanguinolents accompagnés de mucus.

Si la personne, en plus des signes classiques de gastro-entérite, présente également une poussée de fièvre accompagnées de crampes à l’estomac; on peut tout de suite en tirer que les bactéries responsables sont les E. coli entéroinvasives.

Les E. coli entéropathogènes

Ce sont surtout pathogènes pour les enfants de moins de 24 mois. Elles sont responsables de la gastro-entérite infantile en provoquant chez eux des diarrhées par troubles de la balance ioniques

Les E. coli entérohémorragiques

Les bactéries produisent des vérotoxines qui vont détruire les cellules intestinales. Ces lyses cellulaires sont à l’origine de la présence du sang dans les selles.

Outres les virus et les bactéries, les chercheurs ont recensés certains cas de gastro-entérites parasitaires ou amibiennes . On l’appelle communément amibiase
L’amibiase est causée par une amibe appelée Entamoeba histolytica. Elle est transmise par la contamination de l’eau ou de la nourriture par les fèces infestés d’amibes.

En synthétisant ce qu’on vient de voir on en tire que la gastro-entérite peut donc être évitée.

Comment la prévenir ?

Pour éviter l’épidémie de gastro-entérite, il ne faut pas négliger

  • Le lavage des mains surtout en périodes de pandémie (en hiver), après être aller aux selles et avoir changer les couches d’un bébé.
  • Le lavage des aliments et des surfaces sur lesquels on va préparer le repas.
  • Les désinfections des outils utilisés par les malades.
  • Les vaccinations des enfants et des personnes dont le système immunitaire est déprimé

Comment la prendre en charge ?

Pour la plupart des cas, la gastro-entérite se résout d’elle même. Il suffit :

  • d’un repos au lit
  • diminuer la prise de nourriture
  • S’hydrater

Pour les gastro-entérites d’origine bactérienne, le médecin prescrira des antibiotiques (métronidazole).

D’après la Corporation des Sciences de la Santé de l’Atlantique, il serait mieux d’introduire des aliments riches en fibres à l’alimentation du patient pour arrêter la diarrhée. Selon leur dire toujours, il faudrait mieux éviter les boissons trop sucrées qui

appellent à l’eau et peut aggraver la diarrhée. La solution serait donc de prendre des boissons énergétiques riches en sels minéraux.

On peut accompagner les traitements d’anti-vomitifs et de charbon activé. Le charbon activé va inhiber les effets des toxines bactériennes ou virales et arrêter la diarrhée.

On sait que diarrhée rime avec perte en électrolyte et déshydratation. La plus importante prise en charge des patients présentant une gastro-entérite est la réhydratation. Le but étant de remplacer les pertes.

Il faut pour ces patients une solution de réhydratation orale. Elle se présente sous deux formes

  • en sachet sous forme de poudre connu populairement sous le nom de SRO ou Sel de Réhydratation Orale à dissoudre dans de l’eau
  • sous forme de liquide prêt à l’emploi surtout utile en IV pour les patients hospitalisés

Selon la recommandation 2017 de l’OMS, la composition de SRO est de 2,9 g de sel, 3,1 g de citrate de sodium déshydraté, 2 g de chlorure de potassium et 14 g de glucose anhydre par litre d’eau.

La Société européenne de gastro-entérologie et de nutrition pédiatrique recommande une reprise progressive de l’alimentation normale après 5h de SRO exclusive

Savez-vous qu’on peut le faire aussi soit-même ? voici la recette, elle est très facile à réaliser

Les ingrédients :

  • 1 L d’eau
  • 1 càc de sel
  • 7 càc de sucre

Il suffit de mélanger le tout  pour terminer la préparation. Cette solution est conservable jusqu’à une journée au réfrigérateur.

Sources

  • www.ameli.fr
  • www.doctissimo.fr

Ecrit par : Adélaïde

Journaliste nutrition et santé, Adélaïde est bien placée pour nous parler des pathologies courantes ; quelles en sont les causes et comment les traiter. Passionnée par la pharmacologie, la psychologie et la physiologie, Adélaïde est une fan inconditionnelle de la médecine traditionnelle chinoise. Ainsi, le feng shui, le qigong médical ou la réflexologie plantaire n'ont plus de secrets pour elle. Auparavant en surpoids, Adélaïde a suivi un rééquilibrage alimentaire qui lui a permis de passer de la taille 48 à 38. Sur OSDT, outre les sujets de maladies, elle traite également plusieurs autres thématiques en lien avec le bien-être et la santé : les régimes, les TCA (Troubles des conduites alimentaires), les recettes minceur et de pâtisseries, mais aussi tout ce qu'il faut savoir sur les protéines, fibres et glucides ou encore la psychologie de couple.

Mis à jour le vendredi 12 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux