En quoi les appareils de cuisson peuvent-ils être nos alliés pour une alimentation saine ?

Questions santé : Quels sont les appareils de cuisson à privilégier pour une alimentation saine ? Les appareils de cuisson peuvent-ils nous aider à être en bonne santé ? Quelles peuvent être les conséquences sur la santé d’une mauvaise cuisson ?

Mis à jour le : 2 juin 2020

Les nutritionnistes s’accordent à dire que pour éviter “de manger trop gras, trop sucré et trop salé”, il est préférable de préparer ses plats soi-même… Oui, vous êtes partant, mais encore faut-il savoir cuisiner sainement. Comment alors s’alimenter d’une façon plus équilibrée et plus respectueuse de notre santé ? Quelle place pour la qualité de la cuisson dans notre vie quotidienne ? Quels sont les dangers des modes de cuisson inappropriés ? OSDT vous a déniché quelques appareils de cuisson pour vos repas santé !

Appareils de cuisson et alimentation saine

Que ton aliment soit ta première médecine”. Cette recommandation d’Hippocrate, émise il y a près de vingt-cinq siècles, s’est vue confirmer par des recherches plus récentes. Ainsi, l’alimentation constitue une clé majeure de notre bien-être et de notre santé. Et cela passe en partie par la manière de cuire nos aliments.

Car contrairement aux idées reçues, une bonne alimentation ne consiste pas uniquement à sélectionner les meilleurs ingrédients. La manière de les cuisiner, en particulier le type de cuisson, compte aussi pour beaucoup dans un régime alimentaire sain. À titre d’illustration, avec un cuit-vapeur, dont on peut trouver des exemplaires testés sur ce site, les légumes ne perdront que 20 % de leur teneur initiale en vitamine B1. Un résultat qui ne serait pas possible avec un autre appareil de cuisson plus conventionnel. Et encore moins en appliquant un mode de cuisson « inappropriée » ou de « mauvaise qualité ».

Les conséquences du mode de cuisson sur la santé

Lorsqu’on parle d’une « mauvaise » cuisson pour la santé, à quoi fait-on référence précisément ? Quels pourraient être ses conséquences sur notre organisme ?

appareil cuisson
Les conséquences d’un mauvais choix de cuisson sur la santé

La « mauvaise » cuisson, ou cuisson inadaptée, est susceptible de libérer des substances dangereuses. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on a des allergies alimentaires (1). C’est le cas par exemple lorsque la température de cuisson est trop élevée. La sur-cuisson d’un aliment finit par produire des composés chimiques qui vont à terme nuire à l’organisme.

Une cuisson inadaptée, élimine également les éléments dont notre organisme a besoin pour se maintenir en forme, comme :

  • les oligoéléments,
  • les vitamines
  • et les sels minéraux.

Quant aux conséquences d’une mauvaise cuisson, elles ne sont pas particulièrement réjouissantes. Comme cet article de BFMTV le souligne : si les préparations grillées ou frites sont déconseillées, cela est en partie dû aux substances nocives libérées par certains modes de cuisson. Certains de ces composés pourraient être extrêmement toxiques pour l’organisme, à l’image de l’acroléine qui serait cancérigène et que l’on retrouve également dans la fumée de cigarette.

Quant aux conséquences d’une cuisson inadaptée, elles ne sont pas particulièrement réjouissantes. Le phénomène le plus préoccupant reste la formation de substances nocives qui n’existaient pas dans l’aliment initial. La plupart d’entre elles sont, en effet, encore méconnues des spécialistes. De plus, elles sont nombreuses : on en a comptabilisé environ huit cents. Celles  qui sont identifiées, à l’instar de l’acroléine, peuvent être cancérigènes. Bien sûr, même si tous ne sont pas aussi dangereux, ces composés demeurent toxiques pour l’organisme.

À titre d’exemple, le taux élevé de cancers du poumon dans certains pays d’Asie aurait un lien avec leur manière de cuisiner (2). Une longue tradition culinaire et gastronomique qui est basée notamment sur l’usage combiné de l’huile de soja et du wok. Cet appareil de cuisson concentre la chaleur en son milieu, qui peut dès lors atteindre facilement les 240 °C. Une température bien trop élevée qui risque d’amener l’huile de soja à synthétiser des agents cancérigènes. Amateurs de tempura de crevettes et autres beignets asiatiques ? Vous avez tout intérêt à utiliser de l’huile de tournesol bien plus résistantes aux fortes chaleurs !

Heureusement, il existe des parades efficaces comme le rappelle ici l’association 60 Millions de consommateurs.

Les appareils de cuisson à privilégier pour une alimentation saine

Si la réalisation de repas sains dépend en partie des méthodes utilisées pour cuire les aliments, alors le choix de vos appareils de cuisson est un facteur important. De nos jours, ces équipements de cuisine sont de plus en plus accessibles, grâce notamment à Internet.

On peut non seulement y passer commande, mais aussi accéder à de nombreux comparatifs. Ce qui est assez pratique pour avoir une idée des appareils qui vous conviendraient le mieux. Pour vous aider, voici quelques exemples que nous avons sélectionnés pour leur contribution à votre santé :

Les appareils de cuisson pour éviter les excès de matière grasse

Vos enfants ne jurent que par les frites ? Le mieux dans ce cas, serait d’investir dans une friteuse sans huile. Elle cuit grâce à un flux d’air chaud, c’est pourquoi on l’appelle aussi friteuse à air chaud pulsé. Rapide, elle met environ 45 minutes pour frire 2 kg de pommes de terre. Seul bémol, les frites ne seront pas aussi croustillantes que celles que vous avez l’habitude de manger. Pour y remédier, versez une seule cuillère à soupe d’huile végétale dans la cuve avant de débuter votre cuisson.

Friteuse sans huile
Une friteuse sans huile

Si vous êtes très friand de viandes, mais que vous souhaitez éviter les surplus de graisses, essayez les sauteuses antiadhésives. À l’instar des poêles antiadhésives (3), celles-ci ont l’avantage de ne pas demander l’ajout de matières grasses. Ou alors en très petite quantité. Ceci grâce à un revêtement qui permet notamment aux aliments de ne pas s’y accrocher ! En somme, ces appareils de cuisson sont moins susceptibles de produire des composés toxiques.

Les appareils pour un mode de cuisson plus diététique

Pour votre repas minceur, le cuiseur vapeur est fortement recommandé. Cela vaut particulièrement pour les légumes qui peuvent perdre un grand nombre de vitamines lorsqu’ils sont cuits dans de l’eau. Pour Inès Birlouez-Aragon, biochimiste de formation,

L’idéal, pour conserver au mieux les vitamines est de cuire les légumes à la pression, dans un autocuiseur : ils sont prêts plus vite, ce qui réduit la perte en vitamines”.

De nouveaux tests confirment ce point de vue. Ceux-ci ont entre autres mis en évidence la rapidité de l’autocuiseur en matière de temps de cuisson. Cet appareil de cuisson permet par ailleurs d’obtenir ce qu’on appelle une cuisson à basse température. Ce procédé de cuisson diététique est adopté par de nombreux chefs à l’heure actuelle, notamment pour préparer les viandes, mais aussi les poissons et les légumineuses.

Conclusion

Les appareils de cuisson appropriés sont nos alliés pour la santé, oui, mais pas tous. Bien choisis, ils vous aideront à conserver les valeurs nutritionnelles de vos repas, à réduire les matières grasses dans votre alimentation et à éviter les cuissons trop longues, potentiellement cancérigènes. Vos choix pour ce type d’accessoires sont donc importants à prendre en compte, surtout si vous avez à cœur d’adopter un régime alimentaire sain et équilibré.

Si vous êtes par ailleurs de celles et ceux qui veulent prendre soin de leur corps et perdre du poids, nous vous invitons à poursuivre votre lecture sur notre site avec notre article sur le Calcul du poids idéal selon la formule de Peck.

Et vous, avez-vous un appareil de cuisson à nous faire découvrir ? Vos témoignages nous intéressent ! N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

 

Sources & informations complémentaires

  1. Allergies alimentaires sur Vidal.fr
  2. Cancer, cuisson & acrylamide sur cancer.gov
  3. Toxicité des poêles anti-adhésives : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/

OSDT.

Ecrit par : Diana
Publié le lundi 25 mai 2020


Nutritionniste et grande lectrice de contenus sur la santé et le bien-être à ses heures, Diana nous livre ses conseils en matière d'alimentation et nous dévoile la face cachée de certains aliments et nutriments. Retrouvez-la sur OSDT pour parler fruit, légume, matière grasse, vitamine, complément alimentaire et bien plus encore. Diana vous fera découvrir les bienfaits de nombreuses denrées alimentaires que vous pouvez consommer au quotidien. De nombreuses recettes vous attendent également, n’hésitez pas à en profiter !

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.