Tags : Comment bien choisir les bas de contention ? - Dans quel cas utiliser les bas de contention ? - Quelle précaution prendre avec le bas de contention ? -

1. Dans quels cas utiliser des bas de contention ?

Le plus souvent, les bas de contention sont utilisés lors des longs voyages en avion pour éviter le gonflement des veines, les vergetures et autres problèmes de circulation sanguine. Les bas de contention permettent essentiellement d’accompagner et de soulager la maladie veineuse des jambes. Ils permettent alors de remonter le sang vers le coeur, qui stagnait alors en bas du corps.
Le port des bas de contention constitue donc le traitement de base d’une insuffisance veineuse, dès les premiers symptômes. Ils exercent une pression forte à la cheville puis de moins en moins forte jusqu’en haut de la jambe. Cela favorise le retour veineux et pour une efficacité optimale, il faut les porter tous les jours.
Dans les autres cas, si vous ne souffrez pas d’insuffisance veineuse, vous pouvez les mettre en prévention : longs trajets en avion, station debout prolongée…

2. Comment choisir les bas de contention ?

Niveau de contention

Il existe 4 classes de pression pour différents types de personnes et de problèmes :

  • La compression de classe 1 est la moins forte et convient particulièrement à la prévention des jambes lourdes : personnes travaillant debout, voyage entre 3 et 6 heures (notamment en avion), ou personnes susceptibles d’avoir une maladie veineuse.
  • La classe 2 est prescrite pour les personnes prenant l’avion plus de 6 heures, ayant des varices ou pendant la grossesse.
  • La classe 3 est fortement indiquée pour les grosses varices, les œdèmes ou les phlébites.
  • La classe 4 est la plus importante et est prescrite en cas d’ulcères ouverts.

Forme de la compression

Le choix est personnel car les 3 propositions se valent (en terme d’efficacité) : bas de contention, chaussettes ou collants de compression, seul le confort pourra probablement induire votre choix. Toutefois, il est nécessaire de prendre des mesures pour que le produit soit adapté.
Du côté de l’esthétisme, il faut avouer que les bas de contention ne sont pas très à la mode. Cependant, il existe différents modèles qui pourront vous plaire : choix des couleurs, ouverture pour le pied ou non… Le plus souvent, on essaie de trouver une teinte de collant correspondant à notre couleur de peau.

Matière

Il existe des bas en voile transparente dont la maille synthétique est très aérée et discrète ! En général, les matières utilisées sont le coton, le lin ou encore le bambou.

5 choses importantes à savoir sur les bas de contention
5 choses importantes à savoir sur les bas de contention
Crédit photo :
© www.pixabay.com

3. Comment enfiler les bas de contention ?

Ne faites pas l’erreur d’enfiler vos bas de contention en étant assis. Il est plus facile de les mettre en position allongée. Avant de les enfiler, levez vos jambes à 90° pendant 1 à 2 minutes afin que le sang circule mieux et dégonfle légèrement vos jambes.

  • Enfilez votre collant ou vos bas le plus tôt possible après votre lever ;
  • N’appliquez pas de crème ou de lait corporel sur vos jambes : elles doivent être parfaitement sèches ;
  • Enlevez vos bijoux et coupez vos ongles afin d’éviter de filer les bas.
  • Introduisez d’abord la pointe de votre pied, puis votre talon.
  • Déroulez le vêtement jusqu’à votre cheville, puis le tissu élastique sur votre jambe, jusqu’en dessous de votre genou pour les mi-bas ou jusqu’en haut de votre cuisse pour les bas et collants (puis la taille dans ce cas précis)
  • Humidifiez vos mains pour ajuster les bas ou le collant, en massant vos jambes de bas en haut.

4. Entretenir vos bas de contention

Pas besoin d’en acheter à chaque fois que vous partez en avion ! Et si vous avez des problèmes de circulation sanguine, autant prendre plusieurs paires que l’on lave régulièrement.
Afin de ne pas abîmer la fibre, il suffit de les laver à froid à 30°C maximum. Le lavage en machine fonctionne bien mais il faut la faire sans essorage puis les faire sécher à plat.
Dans le cas où vous portez vos bas tous les jours, la compression est garantie environ 3 mois. Pensez donc à les renouveler.

5. Faire face aux difficultés dans le port de bas de contention

Même si les bas, chaussettes et collants de contention améliorent grandement les symptômes de maladie veineuse, il existe des complications à prendre en compte.
Votre peau peut devenir très sèche : hydratez vos jambes au coucher,
Vous pouvez déclencher une allergie selon la matière : essayez de tester plusieurs types de bas,
Vous pouvez ressentir une douleur à l’arrière du genou (c’est la bande de fixation) : préférez alors les bas et les collants plutôt que les grandes chaussettes.

Tout est dit… ou presque !
N’hésitez pas à témoigner dans les commentaires.

Lire aussi :

Publié par Camille

Rédactrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *