Qu’est-ce que la thrombose ?

Questions santé : Qu'est-ce que la thrombose veineuse profonde  ? Quel est le traitement de la TVP  ? Quels sont les risques de récidive de caillots sanguins ?

Mis à jour le : 9 octobre 2019

La thrombose est la formation d’un caillot sanguin, appelé thrombus, dans un vaisseau sanguin. Il empêche le sang de circuler normalement dans le système circulatoire.

 

Thrombus
Thrombus – Crédit photo : © Wikipédia

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui vous empêche de saigner lorsque vous vous blessez ? Dans un corps sain, les caillots sanguins jouent un rôle important à cet égard. Au site d’une coupure, les plaquettes sanguines et les globules rouges sont maintenus ensemble par une molécule en forme de corde appelée fibrine. Cela forme un caillot de sang qui bouche la coupure et arrête le saignement. Il s’agit d’un processus important, mais il peut causer des problèmes de santé majeurs lorsqu’il survient au mauvais moment. Lorsqu’un caillot sanguin se forme dans les veines, on parle de thromboembolie veineuse. Elle peut provoquer une thrombose veineuse profonde et des embolies pulmonaires. Lorsqu’un caillot se forme dans les artères, on parle d’athérothrombose, ce qui peut entraîner une crise cardiaque et un AVC.

Qu’est-ce que la thrombose veineuse profonde  ?

La thrombose veineuse profonde survient lorsqu’un caillot de sang se forme dans une veine principale, habituellement dans la jambe. Ce caillot va empêcher le sang de circuler facilement dans la veine, ce qui peut entraîner un gonflement, une décoloration et une douleur dans la jambe. Il est souvent diagnostiqué avec un ultrason.

 

Thrombose de la jambe
Thrombose de la jambe – Crédit photo : © Wikipédia

Les signes et symptômes de la TVP comprennent :

  • Inconfort, lourdeur, douleur, palpitations, démangeaisons ou chaleur dans les jambes.
  • Changements cutanés dans la jambe, tels que décoloration, épaississement ou ulcération.
  • Enflure des jambes, des chevilles ou des pieds

Les patients atteints de TVP sont à risque de développer un syndrome post-thrombotique (SPT). Le SPT peut entraîner un gonflement chronique des jambes, des douleurs, une lourdeur/fatigue du mollet, une décoloration de la peau et/ou des ulcères veineux.

Les facteurs de risque qui contribuent à la thrombose comprennent :

  • Immobilisation
  • Hyper-coagulabilité
  • Dommages à la paroi de la cuve
  • Âge
  • Chirurgie (en particulier chirurgie orthopédique et arthroplastie totale du genou)
  • Cancer
  • Hérédité (y compris la mutation génétique du facteur V de Leiden)
  • Grossesse
  • Augmentation des taux d’œstrogènes (due à la contraception orale ou à l’hormonothérapie substitutive)
  • Obésité
  • Fumer
  • Maladie de Crohn

Quel est le traitement de la TVP  ?

Le traitement le plus courant et le plus efficace consiste à administrer des anticoagulants (agents de prévention de la coagulation). Ces médicaments bloquent la formation de nouveaux caillots. Avec le temps, les processus naturels du corps commenceront à dissoudre les caillots qui se sont déjà formés.

Dans un premier temps, des injections d’héparine de bas poids moléculaire sont utilisées car elles agissent en quelques heures. Pour un traitement à plus long terme, les patients ont une variété de médicaments qui peuvent les aider. Les anticoagulants oraux directs (DOAC) sont les traitements recommandés. Il s’agit de nouveaux médicaments qui agissent en bloquant des facteurs de coagulation spécifiques.

Un autre médicament utilisé est la warfarine. C’est la thérapie la plus traditionnelle et elle est utilisée depuis 50 ans. Il est souvent vendu sous la marque Coumadin et pris par voie orale. Contrairement à l’héparine ou à l’héparine de bas poids moléculaire, il faut compter de 3 à 5 jours avant que la warfarine atteigne son effet thérapeutique maximal.

Héparine
Héparine – Crédit photo : ©Wikipédia

Les caillots sanguins peuvent-ils être dissous ou enlevés ?

La façon la plus sûre de dissoudre un caillot est de laisser les processus de dissolution physiologique prendre effet. Cela peut prendre des semaines ou des années, bien que certains caillots de sang ne disparaissent pas. Dans le cas d’une coagulation massive ou mettant la vie en danger, des médicaments dissolvant les caillots peuvent être administrés par cathéter directement dans les vaisseaux sanguins bloqués. Les médicaments thrombolytiques comportent un risque de saignement. Dans certaines situations d’urgence, les caillots peuvent être enlevés chirurgicalement, mais cela augmente le risque de coagulation.

Quels sont les risques de récidive de caillots sanguins ?

Les chances de formation d’un caillot sanguin récurrent dépendent des circonstances menant au premier caillot. Par exemple, si le caillot sanguin s’est formé à la suite d’une chirurgie ou d’un traumatisme, les chances de récidive sont relativement faibles. Par contre, pour les personnes qui ont développé des caillots sanguins non provoqués et qui ont cessé le traitement après 6 mois, le risque de récidive est d’environ 20 % dans les 4 premières années et d’environ 30 % après 10 ans.

Quels sont les risques associés à la prise d’un anticoagulant ?

Avec tous les anticoagulants, il y a un risque accru de saignement. Les signes de saignements excessifs peuvent comprendre des saignements de nez prolongés, des ecchymoses graves, des saignements de gencives, des vomissements ou une toux de sang et, chez les femmes, une augmentation des saignements pendant les règles. Les patients atteints de cancer, âgés de plus de 65 ans et atteints d‘insuffisance rénale ou hépatique, courent un risque accru de saignement.

Il est important que les patients sous anticoagulants consultent immédiatement un médecin s’ils en sont atteints :

  • Traumatisme crânien
  • Un accident majeur, tel qu’un accident de voiture
  • Saignements irrépressibles ou prolongés
    Les patients qui s’inquiètent des risques associés à la prise d’un anticoagulant devraient en parler à leur médecin.

OSDT.

Ecrit par : Viviane
Publié le lundi 24 juin 2019


Passionnée par l'univers médical, le fonctionnement du corps humain et le traitement des pathologies, Viviane est depuis peu l'heureuse maman d'une petite fille. Sur OSDT, elle est attachée à nous guider pour trouver la source de nos maux et les moyens les plus efficaces afin de les traiter.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.