Décollement placentaire

Questions santé : Quelles sont les causes de la décollement placentaire ? Quels sont les symptômes de la décollement placentaire ? Comment diagnostique-t-on une décollement placentaire ?

Mis à jour le : 15 avril 2020

Le décollement placentaire est le décollement prématurée du placenta de l’utérus avant l’accouchement. Les causes, le diagnostic et le traitement de l’affection sont discutés.

Qu’est-ce qu’un décollement placentaire ?

Le placenta relie le bébé en croissance à l’utérus de la mère. Il agit comme une « ligne de vie » qui donne de la nourriture et de l’oxygène au bébé par l’intermédiaire du cordon ombilical. Le décollement placentaire se produit lorsque le placenta se sépare de l’utérus avant la naissance du bébé. Dans la plupart des cas, le placenta reste attaché à l’utérus. Dans le cas d’un décollement placentaire, cette ligne de vie est mise en danger.

Le décollement placentaire peut mettre en danger la vie du bébé et parfois celle de la mère. Elle peut entraîner une naissance prématurée, un faible poids à la naissance, une perte de sang chez la mère et, dans de rares cas, elle peut causer la mort du bébé.

Environ 1 grossesse sur 100 présente un décollement placentaire. Cette condition est habituellement observée au cours du troisième trimestre, mais elle peut aussi survenir après 20 semaines de grossesse.

décollement placentaire
décollement placentaire Crédit photo : © pixabay

Quelles sont les causes ?

Un traumatisme de l’utérus (tel qu’un accident de voiture) peut séparer le placenta de l’utérus. D’autres raisons qui peuvent causer le décollement placentaire incluent :

  • Une grossesse antérieure avec décollement placentaire.
  • Une grossesse multiple.
  • Hypertension artérielle.
  • Prééclampsie.
  • Fumer la cigarette.
  • Usage de cocaïne.
  • Grossesse chez la mère plus âgée.

Quels sont les symptômes ?

Chaque femme peut avoir des symptômes différents. Cependant, le symptôme le plus courant est un saignement vaginal accompagné de douleurs au cours du troisième trimestre de la grossesse. Parfois, le sang se trouve derrière le placenta. Dans ce cas, il n’y aura pas de saignement. Les symptômes peuvent également inclure :

  • Douleurs abdominales.
  • Contractions utérines.
  • Tendre utérus.
  • Maux de dos.

Rappelez-vous que ces symptômes peuvent aussi être semblables à ceux d’autres affections. Parlez à votre médecin de tout symptôme que vous pourriez avoir.

Comment le diagnostique-t-on ?

Le séparation placentaire est habituellement diagnostiqué en fonction des symptômes, de l’importance du saignement et de la douleur. Vous serez examiné par un médecin. Un fournisseur de soins de santé peut utiliser l’échographie pour montrer l’emplacement du saignement et pour vérifier le fœtus. Quelques abruptions ne sont pas remarquées jusqu’à ce que le travail commence.

Comment le traite-t-on ?

Une fois que le placenta s’est séparé de l’utérus, il ne peut plus être réparé. Le traitement dépend de :

  • La quantité de saignement.
  • La durée de la grossesse.
  • Quel âge a le bébé.
  • Douleur ressentie par la mère.

OSDT.

Ecrit par : Viviane
Publié le vendredi 21 juin 2019


Passionnée par l'univers médical, le fonctionnement du corps humain et le traitement des pathologies, Viviane est depuis peu l'heureuse maman d'une petite fille. Sur OSDT, elle est attachée à nous guider pour trouver la source de nos maux et les moyens les plus efficaces afin de les traiter.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.