La grossesse extra-utérine : comment ça se passe ?

Pour qu’il y ait grossesse, l’ovaire doit libérer un ovule dans la trompe de Fallope, où il reste environ 24 heures. Là, il doit entrer en contact avec un spermatozoïde pour être fécondé. L’ovule fécondé reste dans la trompe de Fallope pendant 3 ou 4 jours avant de se diriger vers l’utérus. Là, il s’attache à la doublure et continue de grandir jusqu’à la naissance d’un bébé.Mais si l’ovule fécondé s’implante dans vos trompes de Fallope ou ailleurs dans votre abdomen, vous vous retrouvez avec ce qu’on appelle une grossesse extra-utérine. Dans ces cas, la grossesse ne peut se poursuivre normalement et nécessite un traitement d’urgence. Zoom sur la Grossesse extra-utérine.

Les symptômes d’une grossesse extra-utérine

La plupart du temps, une grossesse extra-utérine ou GEE se produit dans les premières semaines de grossesse. Il se peut que vous ne sachiez même pas que vous êtes enceinte et que vous ne présentiez aucun signe de problème.

De légers saignements vaginaux et des douleurs pelviennes sont habituellement les premiers symptômes, mais d’autres peuvent aussi survenir :

  • Nausées et vomissements avec douleur
  • Crampes abdominales aiguës
  • Douleur d’un côté du corps
  • Étourdissements ou faiblesse
  • Douleur à l’épaule, au cou ou au rectum

La grossesse extra-utérine ou GEE peut entraîner la rupture des trompes de Fallope. Si cela se produit, vous pourriez ressentir une douleur majeure avec ou sans saignement important. Ou l’hémorragie pourrait être interne. Appelez immédiatement votre médecin si vous avez des saignements vaginaux abondants qui causent des étourdissements, des évanouissements ou des douleurs à l’épaule, ou si vous ressentez une douleur abdominale intense, surtout si elle se situe d’un côté du ventre.

Grossesse Extra-utérine : une complication de la grossesse
Grossesse Extra-utérine : une complication de la grossesse
Crédits photo : Pixabay

Les causes d’une grossesse extra-utérine

Vous ne saurez peut-être jamais pourquoi vous avez une grossesse extra-utérine. Une cause pourrait être une trompe de Fallope endommagée. Cela pourrait empêcher l’ovule fécondé de pénétrer dans votre utérus, le laissant s’implanter dans la trompe de Fallope ou ailleurs.

Mais vous êtes plus susceptible d’avoir une grossesse extra-utérine si vous êtes atteint de :

  • Maladie inflammatoire pelvienne (MIP)
  • Maladies sexuellement transmissibles
  • Cicatrices de chirurgies pelviennes antérieures
  • Antécédents de grossesse extra-utérine
  • Échec de la ligature des trompes ou inversion de la ligature des trompes
  • Utilisation de médicaments pour la fertilité
  • Traitements de l’infertilité tels que la fécondation in vitro (FIV)

Cela peut également se produire si vous tombez enceinte avec un dispositif intra-utérin (DIU) en place.

Diagnostic d’une grossesse extra-utérine

Si votre médecin pense que vous avez une grossesse extra-utérine, il effectuera probablement quelques tests, y compris un test de grossesse et un examen pelvien. Une échographie peut être effectuée pour examiner l’état de l’utérus et des trompes de Fallope.

Si elle confirme que vous avez une grossesse extra-utérine, elle vous parlera du meilleur traitement en fonction de votre état de santé et de vos projets futurs de grossesse.

Qui est à risque d’avoir une grossesse extra-utérine ?

Les facteurs de risque de grossesse extra-utérine sont les suivants :

  • Âge de la mère compris entre 35 et 44 ans
  • Précédente grossesse extra-utérine
  • Chirurgie pelvienne ou abdominale antérieure
  • Maladies inflammatoires pelviennes (MIP)
  • Plusieurs avortements provoqués
  • Concevoir après une ligature des trompes ou lorsqu’un DIU est en place
  • Le fait de fumer
  • Endométriose
  • En cas de traitements de fertilité ou de prise de médicaments pour la fertilité

Les traitements

Parce qu’un ovule fécondé ne peut survivre à l’extérieur de l’utérus, les tissus doivent être retirés pour vous éviter de graves complications. Deux méthodes sont utilisées pour la traiter : les médicaments et la chirurgie.

Les médicaments

Si votre trompe de Fallope ne s’est pas rompue et que votre grossesse n’a pas progressé très loin, votre médecin peut vous faire une injection de méthotrexate (Trexall). Il empêche les cellules de croître, et votre corps les absorbera simplement. La plupart des grossesses extra-utérines peuvent être traitées au méthotrexate si elles sont détectées tôt.

La chirurgie

Dans d’autres cas, une intervention chirurgicale est nécessaire. La plus courante est la laparoscopie. Votre médecin pratiquera de très petites incisions dans le bas-ventre et insérera un instrument mince et flexible (laparoscope) pour retirer le foetus. Si votre trompe de Fallope est endommagée, il se peut qu’elle doive également l’enlever. Si vous saignez abondamment ou si votre médecin soupçonne que votre trompe de Fallope est rompue, vous devrez peut-être subir une chirurgie d’urgence avec une incision plus large. C’est ce qu’on appelle une laparotomie.

Après une grossesse extra-utérine

Il y a de bonnes chances que vous puissiez à nouveau avoir une grossesse normale, mais cela pourrait être difficile. Vous devriez envisager de consulter un spécialiste de la fertilité le plus tôt possible, surtout si vous avez subi une ablation des trompes de Fallope.

Parlez-en à votre médecin pour savoir combien de temps attendre avant de réessayer. Certains médecins suggèrent au moins 3 à 6 mois. Si vous avez déjà eu ce genre de grossesse, vos chances d’en avoir une autre augmentent.

Ecrit par : Diana

Nutritionniste et grande lectrice de contenus sur la santé et le bien-être à ses heures, Diana nous livre ses conseils en matière d'alimentation et nous dévoile la face cachée de certains aliments et nutriments. Retrouvez-la sur OSDT pour parler fruit, légume, matière grasse, vitamine, complément alimentaire et bien plus encore. Diana vous fera découvrir les bienfaits de nombreuses denrées alimentaires que vous pouvez consommer au quotidien. De nombreuses recettes vous attendent également, n’hésitez pas à en profiter !

Mis à jour le vendredi 6 septembre 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux