Bruxisme : grincement des dents

Le bruxisme touche deux personnes sur dix. C’est un phénomène caractérisé par un grincement des dents qui survient le plus souvent à l’enfance. Toutefois, les adultes peuvent en être sujets, notamment en période de stress. Découvrez le bruxisme dans tous ses états et comment le soigner.

Le bruxisme caractérisé par un frottement ou un grincement des dents touche aussi bien les enfants que les adultes. Cependant, il disparaît en phase de croissance.

De nombreux facteurs entrent en ligne de compte, à savoir l’anxiété, le stress, la prédisposition génétique, les troubles du système nerveux central et les troubles du sommeil. Le tabagisme peut aussi être la cause d’un grincement dentaire.

Quels sont les symptômes du bruxisme ?

La personne qui subit le bruxisme peut ne rien remarquer jusqu’à ce que l’un de ses proches en fasse état du problème. Lorsque le grincement des dents a lieu en pleine nuit, le sujet ne risque pas de le percevoir. Il constate seulement en se réveillant que les muscles de sa mâchoire se sont endoloris. Parfois on l’usure anormale des dents est loin de leurs inquiéter. Très souvent, ils ne découvrent le développement du bruxisme qu’un peu tard, lorsque le dentiste leur fait part.

Le fait de serrer les dents ou d’en grincer, ça peut arriver à tout le monde. Toutefois, si les grincements persistent le problème risque de devenir sérieux, ce qui entraîne :

  • Des fractures dentaires voire une usure prématurée
  • La fragilisation des dents
  • Des douleurs dentaires
  • Perte d’une partie d’émail ou d’implants
  • Douleurs musculaires au niveau des masticateurs
  • Sensation de gonflement au niveau des muscles de la mâchoire
  • Troubles du sommeil

Comment et quand traiter le bruxisme ?

Pour bien traiter le bruxisme, il est important de bien identifier ses causes. Parfois, la situation vous oblige à arrêter la cigarette ou à réduire votre consommation en alcool. La gestion du stress est entre temps nécessaires, notamment chez l’adulte. Le recours à l’aide d’un spécialiste peut s’avérer utile dans la circonstance. Le sophrologue ou l’hypnothérapeute est par exemple le praticien qui oriente vers un tel objectif.

Les symptômes invalidants seront pris en charge par un médecin ou un dentiste. Si vous ne pouvez plus utiliser de façon normale vos dents et que vous en souffrez, ceux-ci doivent être soignés au plus vite chez le spécialiste. Par ailleurs, votre médecin de famille pourra vous prescrire des antalgiques qui vous soulageront de vos douleurs dentaires. Ce professionnel de santé est également celui qui vous redirigera vers un psychologue ou psychothérapeute dans le cas où une consultation de ce type s’impose. Un psy saura mieux vous aider à dompter votre stress ou votre anxiété, ou encore à vous libérer de votre dépendance à l’alcool. Son intervention vous sera surtout bénéfique du fait qu’il en dira long sur vous et qu’il vous enseigne les exercices contre le grincement des dents. Vous pourrez ainsi vous tourner vers les bonnes pratiques si jamais les symptômes refont surface.

Quand est-ce qu’il faut opter pour une place occlusale ?

En cas d’usure prématurée des dents, le professionnel de santé pourrait vous indiqué comme solution la plaque occlusale. Cette dernière protège les dents des grincements nocturnes.

Cette plaque de protection sur-mesure est suffisamment épaisse pour ne pas permettre aux muscles masticateurs d’exercer sa puissance maximale et d’endommager en conséquence les dents. On peut également vous préconiser le même dispositif si vous subissez les troubles en plein jour. Vous ne pouvez le retirer que pendant les heures de collation et de repas.

Il est possible d’utiliser des protège-dents qui sont moins onéreux que la plaque occlusale. Cependant, ils ne sont normalement pas disponibles en modèle sur-mesure et rien ne garantit leur efficacité. Pour plus de sécurité, il vaut mieux opter pour la plaque de protection prescrite par le médecin.  Cette dernière peut se décliner en versions plus chers et qui sembleraient être plus agissantes en termes de limitation de la force musculaire des masticateurs. Au lieu de se fier à tout ce qu’on dit, il est préférable de demander directement l’avis de son dentiste ou de son médecin traitant.

Dentiste, spécialité médicale
Soigner le bruxisme chez le dentiste

Comment prévenir le bruxisme ?

Il est impossible de prévenir l’apparition du bruxisme nocturne qui survient avant l’entrée en phase de sommeil paradoxal. Toutefois, les effets des grincements peuvent être limités par le recours à la toxine botulique. L’utilisation des orthèses orales est également envisageable.

En tout cas si vous voulez ne pas avoir les dents ou les prothèses endommagées encore moins souffrir des douleurs afférentes, vous devrez vous efforcer à lutter contre le tabagisme, l’alcoolisme et à mieux gérer votre stress au travail.

Il ne faut pas négliger le bruxisme chez l’enfant parce que celui-ci est souvent à l’origine des otites. Pour le prévenir, vous pouvez aider votre loulou à se soulager de ses tensions nerveuses. Comme l’adulte, le petit peut également souffrir de stress et d’anxiété. Pour lui mettre à l’abri des grincements de dents causés par ce type de problème, il vaut mieux donc chercher les moyens qui pourront le détresser.

 

Ecrit par : Edeline

Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Psychologue et journaliste santé, suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie. Edeline partage notamment sur OSDT tout ce qu'il faut retenir des bienfaits des nutriments tels que les minéraux ou les oligo-éléments. Et inversement, les effets délétères d'autres ingrédients sur la santé comme les édulcorants. Elle vous livre aussi le fruit de ses recherches sur l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et vous informe sur différentes maladies comme celles qui sont liées à l’obésité et à l’inactivité physique tel que la lithiase vésiculaire.

Mis à jour le jeudi 5 septembre 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux