Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Décollement placentaire
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Décollement placentaire

  390 Votes

 

Décollement placentaire : définition


Le placenta est l’organe chargé des échanges entre la mère et l’embryon/fœtus. Ce placenta peut se décoller partiellement de l’utérus, entraînant l’accumulation de sang (on parle d’hématome) entre le placenta et l’utérus. Ce décollement placentaire ou hématome rétroplacentaire (HRP) peut provoquer un accouchement prématuré ou la mort du fœtus. Le décollement placentaire ou hématome rétroplacentaire correspond donc au décollement prématuré d’un placenta normalement inséré (DPPNI).

 

Risques et conséquences du décollement placentaire


Le décollement placentaire est une complication rare de la grossesse : les formes graves touchent cinq grossesses pour 1 000 alors que les formes mineures touchent une grossesse sur 100. Dans les formes graves, la mortalité fœtale est de 30 à 60 %.
Des facteurs de risque sont retrouvés, comme l’hypertension artérielle dite gravidique, c’est-à-dire une augmentation de la pression artérielle pendant la grossesse (40 à 50 % des décollements placentaires), les traumatismes pendant la grossesse (traumatisme abdominal lors d’un accident de circulation, chute…) ou encore le tabagisme ou un terme dépassé.

 

Causes et mécanismes du décollement placentaire


Le décollement du placenta se produit trop tôt avant la naissance et survient donc lors de la grossesse ou pendant le travail. Le placenta est normalement inséré, contrairement au placenta prævia. Le décollement entraîne des saignements et la formation d’un hématome. Les conséquences concernent tant le fœtus (perturbation des échanges fœtomaternels) que la mère (hémorragie, troubles de la coagulation).
 

Symptômes et signes du décollement placentaire


Le décollement placentaire survient généralement en fin de grossesse (dernier trimestre) et provoque une douleur abdominale brutale, « en coup de poignard », localisée au niveau de l’utérus. Contrairement aux contractions utérines douloureuses, cette douleur est permanente.


Parfois, les symptômes sont proches d’une menace d’accouchement prématuré avec des contractions très douloureuses.
L’hémorragie génitale est le second signe avec une abondance variable ; classiquement, il s’agit de sang noirâtre.
Nausées, vomissements, poussées hypertensives sont également possibles.

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Informations sur le décollement placentaire

 

Le décollement placentaire ou hématome rétroplacentaire est une complication rare mais grave du dernier trimestre de la grossesse. Toute douleur ou tout saignement impose une consultation en urgence.


 


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.