Psychologue enfants : quand consulter ?

Troubles du comportements, déprime, problèmes scolaires… Quand donner le signal d’alarme et consulter un psychologue pour mon enfant ?

Les signes qui doivent vous alerter

Il n’est jamais facile de prendre cette décision et encore moins de détecter les petits signes qui pourraient indiquer qu’une prise en charge thérapeutique est nécessaire. Il est impossible de lister la totalité des raisons qui font que les parents envisagent une consultation, mais il vaut mieux se poser des questions que de laisser couler quelque chose qui nous paraît anormal. Voici quelques signes de souffrance chez l’enfant qui pourraient vous alerter et vous convaincre de l’aider psychologiquement :

  • Retards de développement et troubles du sommeil chez les petits de moins de 3 ans,
  • Troubles de la propreté et difficulté à se sociabiliser dès l’entrée à l’école
  • Les troubles de l’apprentissage, dyslexie, hyperactivité dès le CP/CE1,
  • Troubles alimentaires et tristesse sans raison connue,
  • Une tendance à somatiser : maux de têtes, de ventre, eczéma cachants une souffrance plus profonde,
  • Railleries, mises à l’écart, moqueries des autres élèves, difficultés à faire ses devoirs, anorexie, boulimie (adolescence),

Quoi qu’il en soit, même si ces troubles peuvent paraître légers et normaux, ils cachent souvent de plus grandes souffrances. N’hésitez pas à ouvrir le dialogue avec votre enfant, à observer son comportement, à demander conseil à votre entourage et à consulter un psychologue si besoin.
Notre conseil : Pensez à suivre votre instinct ! Les parents, surtout les mères, sentent lorsque lors enfants sont en danger ou qu’ils souffrent.
En général, les parents attendent que la souffrance soit suffisamment visible et qu’elle ait des répercussions sur toute la famille, mais dès les premiers changements de comportement, vous devriez consulter.

Psychologue pour enfant
Psychologue pour enfant Crédit photo : © pixabay

Psychologue enfant : quelle prise en charge ?

Les troubles de l’enfant sont étroitement liés à sa famille. Il est donc impossible de prendre en charge l’enfant sans prendre également en charge sa famille. Les parents seront donc questionnés lors d’entretiens. Leur attitude sera examinée afin de comprendre pourquoi l’enfant est troublé.
Les techniques d’approche ne sont évidemment pas les mêmes entre enfant ou adolescent mais des outils de médiation comme le dessin, les jeux, la musique sont souvent utilisés.

Parfois, de simples troubles du comportement peuvent indiquer des souffrances plus grandes comme l’autisme. Il est donc primordial de consulter dès les premiers signes.
En fonction du problème rencontré, la durée de la prise en charge est plus ou moins longue. Parfois, une seule séance suffit à tout débloquer, mais il est possible de voir des thérapies durer jusqu’à un an (ou plus). Quoi qu’il en soit, il est important que la famille soit motivée et accompagne l’enfant dans cette nouvelle épreuve. Mais rappelez-vous que les psychologues ne font pas de miracles : ils ne peuvent pas transformer votre enfant du jour au lendemain.

Tout est dit.. ou presque !
N’hésitez pas à témoigner dans les commentaires.

Ecrit par : Camille

Rédactrice passionnée par la diététique, Camille s'est spécialisée dans les programmes minceur. Elle nous livre tous les secrets pour perdre du poids avec l’Anaca3 et d’autres techniques. Grande amatrice de psychologie et de naturopathie, Camille propose dans ses articles OSDT des astuces pour lier santé et beauté au quotidien. Pour elle : "Chaque étape de la vie constitue une expérience enrichissante !"

Mis à jour le lundi 5 août 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux