L’autisme, le trouble du développement du cerveau

On entend souvent parler autour de nous que cet enfant est autiste. Mais savons nous vraiment ce que c’est l’autisme ? Comment l’autisme se manifeste-t-il? Quelles sont les causes de l’autisme ? Comment les prendre en charge ? On développe dans cet article les réponses à ces questions.

Les troubles du spectre autistique

L’autisme c’est quoi ?

L’autisme a été décrit pour la première fois en 1943 par le psychiatre américain d’origine autrichienne Leo Kanner.

Il est conçu comme un ensemble de trouble grave du développement du cerveau de l’enfant dont les causes sont biologiques et génétiques. Autrement dit, l’autisme est lié à un développement anormal du cerveau et des connexions neuronales.

Il se manifeste par des comportements spécifiques et est classé parmi les troubles envahissant du développement ou TED.

Comme l’autisme présente un éventail de symptômes, cette maladie est maintenant appelée troubles du spectre autistique ou TSA.

Quels sont les signes de l’autisme ou TSA ?

L’autisme apparaît très précocement, au cours des 3 premières années de la vie de l’enfant.

L’autisme se manifeste par trois caractéristiques très distincts : des difficultés d’interaction sociale, de communication et du développement du langage. Tout cela combiné avec des comportements rigides, des activités restreints et répétitifs.

Le TSA se présente différemment suivant la tranche d’âge. Il interfère avec le cycle de développement de l’enfant et avec son cycle d’apprentissage.

Pendant la petite enfance de 0 à 24 mois

  • Gazouillis restreints ou absents à 12 mois
  • Contact visuel rare
  • Signe de problème sensoriel : il refuse qu’on le touche
  • Gestes restreints ou absents à 12 mois (pointer du doigt, saluer de la main)
  • Défaut de réaction à l’appel de son nom à 12 mois
  • Absence de réponse à l’appel de son nom
  • Aucun mot à 16 mois
  • Absence d’association spontanée de deux mots à 24 mois
  • Perte ou régression temporaire du langage et de l’habileté sociale

Pendant le préscolaire

  • Anomalie du langage ou même mutisme
  • Utilisation de «tu », «il » ou «elle » jamais de “je”
  • Vocabulaire limité ou au contraire très élaboré
  • Communication difficile
  • Comportement agressif ou perturbateur
  • Difficulté d’intégration avec les enfants de son âge
  • Difficultés dans la relation avec l’adulte : trop proche ou trop distant
  • Absence de désignation des objets
  • Difficultés à gérer les changements ou les nouveautés
  • Intérêt et attention spéciales pour des certaines activités comme collectionner des choses, faire des calculs, dresser des listes
  • Fascination pour les objets qui tournent
  • Mouvements inaccoutumés des mains et du corps
  • Aucune réaction émotionnelle

Pendant l’adolescence

  • Difficultés chroniques dans les comportements envers autrui et dans l’adaptation aux changements
  • Manque d’autonomie
  • Communication difficile
  • Difficulté à se faire des amis de son âge et à maintenir ses relations
  • Relations plus faciles avec les adultes ou les plus jeunes
  • Manque d’humour, susceptibilité
  • Préférence et attention spéciales pour des activités inaccoutumées

Les personnes atteintes d’autisme se démarquent par leur incapacité à communiquer. Elles ne savent pas, par exemple, faire la différence entre les diverses intonations de la voix ou même les expressions faciales.

Les personnes atteintes du TSA, ne peuvent pas interpréter ce que le monde autour d’eux pensent ou ressentent. C’est pour celà que ces personnes ont tendance à s’isoler.

Les personnes atteintes d’autisme se caractérisent aussi par leur manques de contact visuel.

Ils n’ont pas de réaction à l’appel de leur nom et on aura tendance à penser que l’enfant est sourd.

Les enfants autistes ne peuvent pas s’intégrer avec les enfants de leur âge, ils ont un problème de sociabilisation.

Les troubles de langage sont très fréquents. Certains même sont non verbaux tandis que d’autres acquiers le langage avec un retard.

L’autisme est souvent associé à des anomalies, des troubles ou des maladies. Les signes suivant doivent être percées systématiquement :

  • Les troubles psycho-moteurs : surtout le retard mental (80 % des autistes)
  • Les troubles de la vision ou de l’ouï
  • Les manifestations épileptiques
  • Les troubles du sommeil et de l’alimentation

Quelles sont les causes de l’autisme ?

Jusqu’à ce jour, aucune cause précise n’a été pointée du doigt par les chercheurs. Ils émettent l’hypothèse que le développement cette maladie serait due à l’association de plusieurs choses.

Les scientifiques mettent un point d’honneur sur le fait que l’autisme est à la fois neurologique et génétiques.

Les parents ne doivent pas se culpabiliser de l’état de son enfant. Ce n’est en aucun cas de leur faute.

L’autisme ne dépend pas non plus du niveau de vie social ni de l’ethnie.

L’autisme en chiffre

La prévalence de l’autisme est aujourd’hui de un enfant sur cent soixante. L’autisme touche quatre fois plus les garçons que les filles.

Comment prendre en charge un autiste ?

Selon les critères de la CIM-10 de l’OMS, le diagnostic devrait se faire entre les âges de 2 et 3 ans.

Il faut noter que l’autisme ne se guérit pas mais il existe des prises en charge adaptés à chaque enfant.

Si l’autisme est diagnostiqué précocement, l’enfant sera pris en charge rapidement et il en est de même pour son développement.

On devrait individualiser la prise en charge, c’est-à-dire selon chaque individu et doit être réévaluée très souvent.

Un diagnostic précoce sera aussi favorable pour les parents qui sauront comment faire face aux difficultés de son enfant.

L’enfant aura besoin d’être accompagné et avoir une éducation adaptée.

Les prises en charges nécessaires sont :

  • L’orthophonie pour l’apprendre à parler ou pour améliorer son mode de communication
  • Prise en charge éducatif pour l’autonomie, pour combler les déficiences
  • Soutien psychologique des parents et l’enfant
  • Prise en charge pédagogique pour les apprentissages, pour développer leur compétence
  • Prise en charge thérapeutique pour leur santé mentale.

Ecrit par : Adélaïde

Journaliste nutrition et santé, Adélaïde est bien placée pour nous parler des pathologies courantes ; quelles en sont les causes et comment les traiter. Passionnée par la pharmacologie, la psychologie et la physiologie, Adélaïde est une fan inconditionnelle de la médecine traditionnelle chinoise. Ainsi, le feng shui, le qigong médical ou la réflexologie plantaire n'ont plus de secrets pour elle. Auparavant en surpoids, Adélaïde a suivi un rééquilibrage alimentaire qui lui a permis de passer de la taille 48 à 38. Sur OSDT, outre les sujets de maladies, elle traite également plusieurs autres thématiques en lien avec le bien-être et la santé : les régimes, les TCA (Troubles des conduites alimentaires), les recettes minceur et de pâtisseries, mais aussi tout ce qu'il faut savoir sur les protéines, fibres et glucides ou encore la psychologie de couple.

Mis à jour le lundi 1 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux