Prothèses et appareils auditifs | De nouvelles technologies

Questions santé : Comment reconnaître un bon appareil auditif ?

Mis à jour le : 23 mai 2022

La technologie des appareils auditifs s’est beaucoup améliorée au cours des dernières décennies. Cela dit, pour la conception de prothèses auditives, quatre éléments de base demeurent : un microphone, un processeur, un récepteur et une source d’alimentation. Le microphone capte les sons de votre environnement pour les transmettre au processeur. Ce dernier améliore le signal pour le transmettre au récepteur qui envoie le signal amplifié dans le conduit auditif. La source d’énergie, ou la pile, sert à alimenter le système. La technologie des prothèses auditives va au plus basique vers la plus sophistiquée (dotée de plusieurs fonctions améliorant l’écoute).

Découvrons dans cet article, les technologies les plus récentes en termes de prothèses et d’appareils auditifs. Et qu’apportent ces avancées technologiques à leurs porteurs.

Les nouvelles technologies d’aide auditive

Au fur et à mesure des avancées technologiques, les appareils auditifs numériques deviennent plus automatiques et sont dotés davantage de fonctions. Ceci afin d’améliorer la communication face à des situations d’écoute difficiles. Ces nouvelles technologies sont bien évidemment plus coûteuses du fait des avantages plus importants et ne sont pas toujours prises en charge par l’assurance maladie. Vous pouvez noter les caractéristiques suivantes dans les appareils auditifs avancés :

  1. Un meilleur traitement du son et de réponse en fréquence

    Tous les appareils auditifs traitent le son : lorsque le son arrive dans l’appareil auditif, il doit être divisé en bandes sonores (parfois appelées « canaux ») et numérisé avant de pouvoir être amplifié. Plus l’appareil auditif est performant, plus il a la possibilité de diviser les sons en bandes qui sont amplifiées en fonction de la perte auditive de chacun. Par exemple, si vous n’avez qu’une perte auditive dans les hautes fréquences, un appareil auditif spécialisé peut amplifier uniquement les sons de cette bande, alors qu’un modèle basique va amplifier les sons de moyennes et hautes fréquences. Cette personnalisation de la prothèse s’appelle sa réponse en fréquence. Il est donc important d’effectuer un test auditif afin de déterminer l’appareil auditif adapté et de se référer à des professionnels comme Duroc Audition pour s’appareiller.

  2. Compatibilité Bluetooth

    La compatibilité Bluetooth est une fonction sans fil qui permet aux appareils auditifs de se connecter aux téléphones mobiles et autres appareils utilisant la technologie Bluetooth. Ceci grâce à un dispositif intermédiaire. La fonction Bluetooth de l’appareil auditif permet d’améliorer le rapport signal/bruit. Ceci élimine l’effet de retour du microphone. Ainsi le signal contourne le microphone et entre directement dans le processeur de l’appareil auditif. Une connexion Bluetooth évite à votre appareil auditif de subir les interférences qui se produisent surtout avec un système FM.

  3. Intelligence artificielle

    De nombreux appareils auditifs sont désormais dotés d’une intelligence artificielle (IA). Celle-ci accède directement au réseau neuronal du porteur afin de traiter le son. L’IA enregistre les paramètres de contrôle du volume et les préférences du programme pour certains environnements sonores. Les appareils auditifs effectuent alors les changements automatiquement lorsque l’environnement est détecté. Essentiellement, un DNN Deep Neural Network est une puce qui permet aux appareils auditifs les plus performants d’imiter la façon dont votre cerveau entendrait les sons si votre audition n’était pas déficiente.

  4. Appareil auditif et applications

    La plupart des appareils auditifs avancés d’aujourd’hui sont dotés d’applications pour smartphone, permettant à l’utilisateur d’effectuer des réglages, de contacter son audioprothésiste et de surveiller la durée de vie de la pile. Plus important encore, certains d’entre eux fonctionnent comme des appareils d’écoute assistée, en acheminant les appels téléphoniques ou d’autres sources de sons directement vers les appareils auditifs de l’utilisateur. Les appareils les plus avancés permettent la traduction de différentes langues.

  5. Piles rechargeables

    De plus en plus, les appareils auditifs sont équipés de piles rechargeables, ce qui permet à l’utilisateur de ne plus avoir à changer les minuscules piles boutons tous les jours ou toutes les semaines. On s’attend à ce que ces piles soient largement disponibles dans la plupart des modèles d’appareils auditifs au cours des prochaines années.

  6. Plusieurs fonctions pour améliorer l’écoute

    Les appareils auditifs les plus sophistiqués sont dotés de fonctions qui permettent de masquer les acouphènes. Un audiologiste ou un autre fournisseur de soins auditifs peut les programmer pour qu’ils émettent des sons qui masquent les acouphènes ou le bourdonnement dans vos oreilles (1). D’autres fonctions spécialement conçues pour améliorer les sons face à un environnement bruyant dont les systèmes de microphones directionnels, la réduction numérique du bruit, la réduction du bruit d’impulsion, la réduction du bruit du vent, les systèmes de gestion du larsen et les enregistrements des données.

Quels sont les avantages concrets de ces nouvelles technologies ?

Dans un restaurant, animé, lors d’un dîner entre amis, les sons proviennent de toutes les directions. Sans oublier les cliquetis des plats, les gens qui parlent et rient à d’autres tables et les serveurs qui se pressent. Vous portez vos nouveaux appareils auditifs, à la dernière pointe de la technologie, et vous écoutez une amie assise en face de vous à la table. Votre appareil auditif réduit automatiquement

  • les bruits d’impulsion des argenteries et des assiettes, le ronflement du système de ventilation (réduction numérique du bruit)
  • suppriment les voix des personnes qui discutent sur les autres tables (système de microphone directionnel)
  • stockent des informations sur l’environnement d’écoute afin de les sauvegarder pour un réglage ultérieur (enregistrement des données).

Sachez néanmoins que les prothèses auditives doivent respecter certaines normes et ne doivent être fournies que par un audioprothésiste.

Sources & informations complémentaires

  1. Bourdonnement, sifflement… Quand les acouphènes nous gâchent la vie – www.marieclaire.fr

OSDT.

Ecrit par : Viviane
Publié le lundi 23 mai 2022


Passionnée par le fonctionnement du corps humain, Viviane est attachée à nous guider pour trouver la source de nos maux.