L’importance de faire un test auditif

Questions santé : Quels sont les symptômes d’une perte d’audition ? Quelles peuvent être les causes d’une perte auditive ? Pourquoi passer un test auditif est important ?

Mis à jour le : 2 juin 2020

Les problèmes auditifs affectent environ six à sept millions de personnes en France. Ils se caractérisent par des difficultés croissantes à entendre, comprendre et interpréter les sons qui nous entourent. Qu’elle soit légère, moyenne, sévère ou profonde, une perte d’audition peut rapidement placer la personne qui en est atteinte en situation de handicap, sensoriel comme social. Quels sont les signes qui doivent nous alerter d’une baisse d’audition ? Quelles peuvent être les causes d’une perte auditive ? Et pourquoi les tests auditifs sont-ils si importants ? OSDT vous apporte quelques éléments de réponse à ces questions. Objectif : vous aider à adopter les bons réflexes pour que vous puissiez prévenir à temps les conséquences des troubles auditifs.

Troubles auditifs : quels sont les signes avant-coureurs ?

Une perte auditive, même partielle, peut affecter négativement plusieurs facettes de l’existence. Certes, une ouïe moins efficace et moins alerte, constitue avant tout un problème de santé. Cependant, lorsqu’elle s’installe dans la durée, cette dernière peut aussi devenir une source de tension pour votre bien-être intérieur, comme dans vos relations avec vos proches.

Les sons ont du sens, ils véhiculent de l’information ou communiquent un plaisir esthétique. Le bruit est laid et dépourvu de sens. La surdité transforme tant de sons en bruits que vous préférez opter pour le silence.”, résume David Lodge dans son roman La Vie en sourdine (1)

De là peuvent naître le sentiment et le risque d’exclusion. C’est pourquoi il est important d’en détecter les signes avant-coureurs, notamment par le biais d’un test auditif, qui dans certains cas peut bien s’avérer indispensable.

Quels sont ces signes ? Impossible de tous les énoncer tant ils peuvent être nombreux et variés. Néanmoins, dans nos sociétés modernes, certains sont suffisamment récurrents pour qu’il soit permis de les associer à une déficience de l’audition.

perte auditive, importance du test auditif
Auscultation auriculaire – Crédit photo : © Freepick

D’autant plus qu’une seule et même personne les cumule souvent. Ainsi, si vous avez récemment plus de difficultés qu’à l’accoutumée à suivre les dialogues d’un film, cela est peut-être lié au fonctionnement de vos oreilles. Mais aussi :

Si vous n’arrivez plus ou éprouvez une gêne particulière pour comprendre une conversation dans le bruit ;

  • Si votre entourage se plaint de plus en plus du volume sonore de votre télévision ;
  • Si vous ressortez épuisé, moralement et physiquement, des repas en famille pour avoir eu du mal à suivre les conversations ;
  • Si vous arrivez à entendre plus ou moins bien les propos de vos interlocuteurs, mais qu’à chaque fois vous avez le sentiment qu’ils parlent trop vite ou n’articulent pas suffisamment bien ;
  • Ou encore si vous percevez beaucoup mieux les timbres de voix graves par rapport à ceux plus aigus.

Quelles peuvent être les causes d’une perte auditive ?

Notre oreille se compose de trois parties : l’oreille moyenne et l’oreille externe assurent le transfert des ondes sonores à l’oreille interne qui les transforme en message nerveux. C’est grâce à ce processus que nous entendons et par conséquent, que nous arrivons à communiquer entre nous. Mais à l’âge adulte, la cochlée (l’autre appellation de l’oreille interne) connaît un début de dégradationà notre vieillissement.

Une altération somme toute naturelle, mais qui peut conduire à une perte d’une partie de nos cellules ciliées. Avec les neurones auditifs, ces cellules sont hautement spécialisées dans la fonction auditive (2). Lorsqu’ils sont moins présents dans la cochlée, les sons ne sont plus acheminés comme il le faudrait jusqu’au cerveau. Ils ne sont donc plus correctement perçus et compris. À cela s’ajoute le fait que ces cellules sont rares : au nombre d’environ 15 000, alors que les photorécepteurs de l’œil sont à peu près 20 millions (3).

Outre notre vieillissement, certains médicaments peuvent également avoir un effet délétère sur notre système auditif. Aux Etats-Unis par exemple, l’American Speech-Language-Hearing Association (ASHA) a identifié plus de 200 médicaments disponibles en vente libre ou sur ordonnance, qui peuvent entraîner une déficience auditive (4). Parmi les médicaments associés aux baisses de performance de l’audition, l’aspirine, mais également la quinine sont particulièrement visés.

Par ailleurs, une perte auditive, quel qu’en soit le degré, peut avoir une origine héréditaire. Ainsi, s’il existe déjà des cas de troubles auditifs dans votre famille, la probabilité d’une transmission héréditaire augmente.

Les inflammations, les virus et les bactéries sont aussi susceptibles de provoquer une perte d’audition. Des études ont également montré une corrélation entre consommation excessive d’alcool et ouïe déficiente. De même, le tabagisme augmenterait également le risque de surdité. Selon une étude réalisée sur 3 000 personnes, un fumeur court un risque de surdité supérieur de près de 70 % à celui d’un non-fumeur. Mais dans la majorité des cas, les problèmes d’audition sont dus au cérumen qui bouche le conduit auditif.

Pourquoi passer un test auditif est important ?

Avoir une ouïe en bonne santé est capital pour notre bien-être général. Ce sens nous permet de développer notre vie sociale. Et cela, même si on ne s’en aperçoit pas toujours. Avec notre voix, elle nous permet d’entrer en contact avec autrui. Sans elle, nous risquons l’isolement.

Outre la prévention des conséquences sociales négatives, passer un test auditif est important pour ne pas avoir à subir certaines conséquences physiques :

  • les acouphènes,
  • l’hypertension,
  • la perte d’équilibre,
  • les troubles de l’attention
  • et la fatigue.

Un test peut aussi vous éviter de passer par :

  • la dépression,
  • la perte de confiance en soi,
  • et le sentiment de honte.

Mais aussi le déclin cognitif. Des recherches mettent en évidence la corrélation qui existe entre perte de l’ouïe et risque délétères sur le cerveau.

Par ailleurs, il est important de comprendre que le dépistage auditif n’a pas d’âge. Et cela, même s’il est souvent dit que les difficultés à entendre n’arrivent que vers la cinquantaine.

À noter que le test et les démarches à faire peuvent être différents en fonction des personnes et de l’âge. Toutefois, certaines étapes sont communes à tous, qu’on soit enfant, adulte ou senior :

  1. l’entretien avec un audioprothésiste,
  2. l’examen à l’otoscope,
  3. et le test en cabine insonorisée.

Il est recommandé de tester son audition tous les ans même si l’on ne présente aucun symptôme de troubles auditifs.

Conclusion

Les conséquences des troubles auditifs sur l’existence sont nombreuses et peuvent être graves. Passer un test auditif reste la meilleure façon de s’en protéger. Un diagnostic est, en effet, indispensable pour obtenir des solutions adéquates, notamment en termes d’appareillage.

Récemment, les offres de test auditif gratuites ont fait leur apparition sur le web. Elles ont l’avantage de toucher un plus grand nombre de personnes. Toutefois, il convient de rester prudent face à celles-ci. La mesure de l’audition, appelée audiométrie, est en effet un acte médical ne pouvant être pratiqué que par un professionnel de santé qualifié.

Mieux prévenir que guérir”. Pour éviter au maximum les problèmes de santé, auditif ou autre, la pratique du yoga a montré des résultats intéressants

Et vous, connaissez-vous des moyens pour prévenir les troubles de l’audition ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Sources & informations complémentaires

  1. « La Vie en sourdine », de David Lodge : le romancier élève la voix : lemonde.fr
  2. Thérapie cellulaire dans l’oreille interne : www.medecinesciences.org
  3. Dépistage: repérer les troubles auditifs : pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  4. Ototoxic Medications (Medication Effects) : asha.org

OSDT.

Ecrit par : Edeline
Publié le mardi 2 juin 2020


Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.