Quelles assurances et aides financières pour mon appareil auditif ?

Questions santé : Quelle prise en charge pour les appareils auditifs ? Comment fonctionne le remboursement des appareils auditifs ? Comment payer mon appareil auditif ?

Mis à jour le : 18 mars 2020

Vous souffrez d’un déficit de l’ouïe et vous souhaitez acquérir des prothèses auditives ? Renseignez-vous sur les possibilités d’assurance et d’aide financière pour votre appareil auditif en commençant votre recherche ici.

L’Assurance Maladie couvre-t-elle les appareils auditifs ?

Oui ! Depuis le 1er janvier 2020, l’Assurance Maladie rembourse vos appareils auditifs et leurs accessoires sur prescription médicale en vous offrant une diminution de votre reste à payer moyen de 250 €. Cette dynamique devrait se poursuivre jusqu’au remboursement total, sans reste à charge, à l’horizon 2021.

Niveau budget : aujourd’hui, de nombreux fabricants proposent des solutions de plus en plus performantes et adaptées. Pour vous donner une idée des tarifs pratiqués sur le marché, nous vous proposons de débuter vos recherches sur ce site spécialisé qui permet de voir le prix d’un appareil auditif selon différents critères, comme la marque, le type de technologie, la forme de l’appareil, les options, etc.

Quels sont les appareils auditifs remboursables par l’Assurance Maladie ?

La prise en charge des frais liés à l’acquisition d’un appareil auditif par l’Assurance Maladie se fait en fonction de votre âge ainsi que de votre handicap.

Trouble de l'audition, presbyacousie
Le trouble de l’audition lié à la sénescence
En savoir plus sur la Presbyacousie

Les prothèses auditives qui font l’objet d’un remboursement doivent être référencées auprès des ministres en charge des questions de santé et de sécurité sociale. Ils peuvent appartenir à deux classes différentes :

Les appareils auditifs de classe I

Cette catégorie correspond à l’offre 100 % Santé avec un large choix d’appareils auditives 100 % remboursées par l’Assurance Maladie. Leurs prix d’acquisition sont plafonnés depuis 2019 et baisseront jusqu’en 2021.

D’après les informations disponibles sur le site officiel du Ministère des Solidarités et de la Santé, ce panier comprend :

  • Tous les types d’appareils auditifs qu’ils soient avec un contour d’oreille classique ou avec des contours d’oreille à écouteur déporté ou intra-auriculaires ;
  • 12 canaux de réglage pour assurer une adéquation de la correction au problème auditif ;
  • Au moins 3 des options suivantes qui permettent à l’ayant droit de pouvoir choisir certaines fonctionnalités selon ses besoins :
    • réducteur de bruit du vent,
    • système anti-acouphène,
    • directivité microphonique adaptative,
    • dispositif anti-réverbération.
    • connectivité sans fil,
    • bande passante élargie ≥ 6 000 Hz,
    • synchronisation binaurale,
    • fonction apprentissage de sonie.

De plus, ces prothèses auditives bénéficient de garanties et de services associées, à savoir :

  • 30 jours minimum d’essai avant achat,
  • une garantie de 4 ans,
  • des prestations de suivi d’au moins 2 fois par an afin d’adapter en continu le réglage de l’appareil.

Les appareils auditifs de classe II

Cette seconde catégorie correspond aux appareils auditifs dont les prix sont librement fixés par l’audioprothésiste. Dans ce cas :

  • La prise en charge par la Sécurité sociale est la même que celle du panier de l’offre 100 % Santé.
  • Ces prothèses auditives ne sont pas obligatoirement prises en charge intégralement par les contrats responsables. Ils prennent en charge au maximum 1700 € par oreille à appareiller avec la prise en charge de l’Assurance Maladie obligatoire.

Comment bénéficier de l’offre 100% Santé audiologie en 4 étapes ?

Afin de bénéficier de l’offre 100 % Santé, il est nécessaire de faire attester votre perte auditive après d’un médecin.

  1. Consultez votre médecin traitant pour qu’il vous prescrive une consultation auprès d’un oto-rhino-laryngologiste (ORL).
  2. Après un bilan audiologique complet, si votre perte auditive est objectivée et qu’un appareillage auditif est une solution adaptée, prenez rendez-vous avec un audioprothésiste. Il vous conseillera dans le choix de votre appareil auditif et vous remettra un devis détaillé comportant nécessairement au moins un équipement de l’offre 100 % Santé.
  3. Pour vous appareiller, choisissez parmi les produits de la classe I ou II. Vous disposez au minimum de 30 jours de test avant votre achat.
  4. Suite à cette période d’essai, vous pourrez prendre votre décision et choisir de vous appareiller ou non. Si vous décidez d’acheter un appareil auditif, vous bénéficierez durant les 4 années suivant son acquisition, d’un suivi et de consultations sans frais auprès de votre audioprothésiste pour le contrôle de votre appareillage.

Bon à savoir : les personnes prises en charge au titre de la Complémentaire santé solidaire (par exemple : CMU-c et ACS) ont désormais un plein accès au panier en audiologie 100 % Santé, en tiers payant intégral.

Conclusion

Cette année, une nouvelle diminution de 250 € du reste à charge moyen par appareil auditif est en application. Dans cet élan, les prothèses auditives seront intégralement prises en charge par les contrats de complémentaire santé responsables à compter de 2021. Ainsi, leur prix d’acquisition est de plus en plus abordable et le sera encore plus dans un avenir proche.

Si vous souffrez d’un trouble auditif ou d’une perte auditive ne restez pas dans l’inconfort et consultez un médecin puis un audioprothésiste. Si votre déficit auditif est avéré, ce dernier sera dans l’obligation de vous proposer au moins une offre 100 % Santé (relative aux appareils auditifs de la classe I) pour chaque oreille devant être appareillé.

Et vous ? Où en êtes-vous dans votre procédure d’acquisition et de remboursement ? Avez-vous trouvé l’appareil auditif qui vous convient ? N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires où dans notre espace témoignage.

Sources :

  • www.solidarites-sante.gouv.fr
  • www.ameli.fr

OSDT.

Ecrit par : Edeline
Publié le mercredi 18 mars 2020


Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.