Quelles sont les causes du mycose vaginale ? Comment faire pour l’éviter ?

La mycose vaginale est une affection courante. Un vagin sain contient des bactéries et quelques cellules de levure. Mais lorsque l’équilibre des bactéries et des levures change, les cellules de levure peuvent se multiplier. Cela provoque des démangeaisons intenses, de l’enflure et de l’irritation.

Les symptômes de la mycose vaginale

Les mycoses vaginales ont un ensemble commun de symptômes, tels que :

  • démangeaisons vaginales
  • enflure autour du vagin
  • sensation de brûlure pendant la miction ou les rapports sexuels
  • douleur pendant les rapports sexuels
  • endolorissement
  • rougeur

Les pertes vaginales gris blanchâtre et agglutinées sont un autre symptôme révélateur. Certaines personnes disent que cette décharge ressemble à du fromage cottage. Parfois, l’écoulement peut aussi être aqueux.

Habituellement, la durée pendant laquelle votre infection n’est pas traitée a un impact direct sur la gravité de vos symptômes.

Les causes de la mycose vaginale

Le champignon Candida est un micro-organisme naturel présent dans la région vaginale. La bactérie Lactobacillus freine sa croissance.

Mais s’il y a un déséquilibre dans votre système, ces bactéries ne fonctionneront pas efficacement. Cela conduit à une prolifération de levures, qui provoque les symptômes de la mycose vaginale à levures.

Plusieurs facteurs peuvent causer une infection à levures, notamment :

  • les antibiotiques
  • la grossesse
  • le diabète non contrôlé
  • le système immunitaire affaibli
  • de mauvaises habitudes alimentaires, y compris beaucoup d’aliments sucrés
  • un déséquilibre hormonal près de votre cycle menstruel
    insistance
  • le manque de sommeil

Un type spécifique de levure appelé Candida albicans cause la plupart des infections à levures. Ces infections sont facilement traitables.

Si vous avez des mycoses vaginales récurrentes ou des problèmes à vous débarrasser d’une infection vaginale avec un traitement conventionnel, alors une version différente de Candida pourrait en être la cause. Un test de laboratoire peut identifier le type de Candida que vous avez.

Le traitement de la mycose vaginale

Chaque infection vaginale étant différente, votre médecin vous suggérera le traitement qui vous convient le mieux. Les traitements sont généralement déterminés en fonction de la gravité de vos symptômes.

Infections simples

Pour les mycoses vaginales simples, votre médecin vous prescrira habituellement un traitement d’un à trois jours avec une crème antifongique, un onguent, un comprimé ou un suppositoire. Ces médicaments peuvent être prescrits sur ordonnance ou en vente libre.

Les femmes souffrant d’infections à levures simples devraient consulter leur médecin pour s’assurer que le médicament a fait ses preuves.

Vous aurez également besoin d’une visite de suivi si vos symptômes réapparaissent dans les deux mois.

Infections compliquées

Votre médecin traitera probablement votre infection vaginale comme s’il s’agissait d’un cas grave ou compliqué, dans les cas suivant :

  • une rougeur, une enflure et des démangeaisons graves qui causent des plaies ou des déchirures dans vos tissus vaginaux.
  • le patient souffre de plus de quatre mycose en un an
  • une infection causée par Candida autre que Candida albicans
  • femme enceinte
  • diabète non contrôlé ou un système immunitaire affaibli par les médicaments
  • une personne séropositifs au VIH

Les traitements possibles pour les infections vaginales ou compliquées comprennent :

  • Crème de 14 jours, onguent, comprimé ou suppositoire pour le traitement vaginal
  • deux ou trois doses de fluconazole
  • prescription à long terme de fluconazole pris une fois par semaine pendant six semaines ou utilisation à long terme d’un médicament antifongique topique
mycose vaginale traitement
Crédit photo :
© www.pixabay.com

Si votre infection est récurrente, vous voudrez peut-être aussi vérifier si votre partenaire sexuel a une infection.

Comment prévenir la mycose vaginale?

Voici quelques conseils vous aidant à éviter la mycose vaginale:

Les choses à faire

Penser à avoir une alimentation équilibrée
Manger du yaourt ou prendre des suppléments de lactobacilles
Porter des sous vêtements en fibres naturelles comme le coton, le lin ou la soie
Laver les sous-vêtements à l’eau chaude
Remplacer fréquemment les produits féminins

Les choses à éviter

Porter des pantalons serrés, des collants ou des jambières
Utiliser un déodorant sur la partie intime ou des tampons  parfumés
S’asseoir dans des vêtements mouillés, en particulier en maillot de bain
Prendre des bains chauds fréquents
Douche vaginale

 

 

Ecrit par : Dorothée

Nutritionniste et journaliste bien-être spécialisée en micro-nutrition, Dorothée partage ici ses réflexions et sa passion autour des piliers fondamentaux de la santé et du bien-être. Sur OSDT, elle partage notamment ses conseils en matière d'alimentation, régime, beauté, famille, thérapie et vous conseillera sur les maladies courantes ainsi que sur l'utilisation des médicaments les plus populaires pour vous garder en bonne santé tous les jours.

Mis à jour le mercredi 3 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux