Leucémie myéloïde aiguë : que savez-vous sur la maladie ?

Questions santé : Qu'est-ce que la leucémie myéloïde aiguë ? Quels sont les symptômes de la LMA ? Qu'est-ce qui cause la LMA ? Comment soigner la LMA ?

Mis à jour le : 18 décembre 2019

La leucémie myéloïde aiguë est un type de cancer malin des cellules sanguines qui peut toucher les enfants et les adultes. Elle se développe rapidement et peut avoir de graves conséquences.

Qu’est-ce que la leucémie myéloïde aiguë ?

La LAM est un cancer du sang qui se développe rapidement. On l’appelle aussi leucémie myéloblastique aiguë, leucémie myélogène aiguë ou leucémie non lymphocytaire aiguë (LNLA). Elle affecte généralement les patients de plus de 50 ans et est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Avec le traitement, environ 60 à 70 % des adultes atteints de LMA peuvent bénéficier d’une rémission complète.

La leucémie aiguë commence soudainement, tandis que la leucémie chronique dure longtemps et progresse progressivement.

La LMA est une maladie maligne à croissance rapide qui se caractérise par la présence d’un trop grand nombre de globules blancs immatures non fonctionnels dans le sang et la moelle osseuse. La leucémie aiguë élimine les cellules utiles plus rapidement que la leucémie chronique.

Les signes et les symptômes se développent généralement graduellement, puis s’aggravent à mesure que les cellules immatures, aussi appelées cellules blastiques, prennent de plus en plus de place dans le sang.

Les symptômes d’une leucémie myéloïde aiguë

Les symptômes de cette maladie sont :

  • forte fièvre
  • grand nombre d’infections sur une courte période
  • essoufflement
  • fatigue et confusion
  • hyperhidrose (transpiration abondante)
  • douleur dans les articulations, et peut-être aussi dans les os
  • pâleur
  • ecchymoses facilement
  • mauvaise articulation
  • foie gonflé
  • ganglions lymphatiques enflés (glandes)
  • rate enflée
  • saignements réguliers inexpliqués, peut-être du nez ou des gencives
  • perte de poids inexpliquée

Si les cellules affectées pénètrent dans le système nerveux central (SNC), il peut y avoir des maux de tête, une vision trouble, des étourdissements, des convulsions et des vomissements.

Leucémie myeloïde aiguë
Leucémie myéloïde aiguë. Crédit photo : © adobestock

Les causes de la leucémie myéloïde malin

Les causes exactes de la mutation génétique qui transforme les cellules de la moelle osseuse en cellules leucémiques sont inconnues.

L’exposition aux rayonnements augmente le risque de LMA

Cependant, les principales causes connues de leucémie aiguë sont l’exposition à des niveaux élevés de rayonnement, au benzène ou aux deux.

Si un accident de l’industrie nucléaire expose les gens à des rayonnements, ils auront un risque plus élevé de développer la LAM.

Cependant, les rayonnements ne proviennent pas seulement des accidents nucléaires. Les pilotes ayant plus de 5 000 heures de vol, par exemple, peuvent recevoir suffisamment de rayonnement pour augmenter leur risque de LMA, car ils sont plus près du soleil.

L’exposition au benzène est liée aux solvants industriels. Le benzène est une part importante du pétrole brut et de l’essence.

Le tabagisme, certaines maladies génétiques comme l’anémie de Fanconi et l’administration de certains médicaments de chimiothérapie pour le traitement d’autres cancers peuvent entraîner le développement de la LMA.

Les traitements possibles

Les options de traitement de la LAM comprennent la chimiothérapie et la radiothérapie. La chimiothérapie est le traitement principal de la LMA. La radiothérapie est moins souvent utilisée.

La greffe de moelle osseuse peut être utilisée.

Les étapes du traitement

Le traitement de la LAM comporte deux phases. Il s’agit du traitement d’induction et du traitement post-rémission, également connu sous le nom de thérapie de continuation.

La thérapie d’induction implique des doses intensives de médicaments de chimiothérapie.

Il s’agit notamment de :

  • idarubicine
  • daunorubicine, ou mitoxantrone plus cytarabine
  • thioguanine

Celles-ci visent à obtenir la rémission en détruisant les cellules malignes. Ces traitements sont le plus souvent pris par voie intraveineuse, au goutte-à-goutte. Ils peuvent également être pris oralement sous forme de pilules.

Les effets secondaires

Les effets secondaires de la chimiothérapie peuvent être graves.

  • chute de cheveux
  • nausée
  • diarrhée
  • graves infections

Dans le cas d’une chimiothérapie intensive, l’admission du patient à l’hôpital pendant environ une semaine peut aider à gérer les effets secondaires.

Les patients peuvent avoir un système immunitaire affaibli à la fois lorsque la maladie est active et après une rémission complète. C’est ce qu’on appelle l’immunodéficience. Cela signifie qu’ils peuvent développer des infections plus facilement parce que leur système immunitaire ne fonctionne pas aussi bien que d’habitude.

La chimiothérapie
La chimiothérapie

Le médecin peut continuer à administrer une chimiothérapie et des antibiotiques pour traiter les infections.

La rémission complète, c’est quand tous les signes de leucémie ont disparu. Cependant, il se peut qu’il y ait encore des cellules cancéreuses dans le corps.

A ce stade, le patient entre dans la deuxième phase du traitement.

Deux patients sur trois qui suivent un traitement de chimiothérapie standard connaîtront une rémission.

Le traitement post-rémission

Le traitement post-rémission vise à détruire toutes les cellules leucémiques qui peuvent encore persister. Cela implique de fortes doses de chimiothérapie.

Le traitement peut comprendre une combinaison des médicaments suivants :

  • cyclophosphamide
  • idarubicine
  • étoposide
  • daunorubicine
  • mitoxantrone
  • cytarabine

La chimiothérapie est efficace pour la plupart des patients atteints de LMA, mais le pronostic dépend aussi d’autres facteurs, comme l’âge et les caractéristiques génétiques.

Lorsque la LMA réapparaît après une rémission complète, on parle de récidive. Normalement, la LMA ne réapparaît que pendant le traitement ou peu de temps après la fin de la chimiothérapie. Il est rare que la maladie réapparaisse après une longue absence de LMA dans l’organisme.

Les examens diagnostiques doivent se poursuivre à intervalles de quelques mois pendant plusieurs années après le traitement afin d’écarter la possibilité d’une récidive et d’identifier tout effet secondaire potentiel de la chimiothérapie.

Sans traitement, l’espérance de vie après diagnostic est d’environ 8 mois en moyenne.

OSDT.

Ecrit par : Diana
Publié le vendredi 6 septembre 2019


Nutritionniste et grande lectrice de contenus sur la santé et le bien-être à ses heures, Diana nous livre ses conseils en matière d'alimentation et nous dévoile la face cachée de certains aliments et nutriments. Retrouvez-la sur OSDT pour parler fruit, légume, matière grasse, vitamine, complément alimentaire et bien plus encore. Diana vous fera découvrir les bienfaits de nombreuses denrées alimentaires que vous pouvez consommer au quotidien. De nombreuses recettes vous attendent également, n’hésitez pas à en profiter !

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.