Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > RGO ou reflux gastro-œsophagien du nourrisson
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

RGO ou reflux gastro-œsophagien du nourrisson

  50 Votes

 

Qu'est ce que le Reflux Gastro-Oesophagien ?


On appelle reflux gastroœsophagien (ou RGO) du nourrisson les fréquentes régurgitations d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Ces régurgitations parfois très abondantes sont dues au manque de maturité du tube digestif et se manifestent fréquemment avant trois mois.

 

Vers un an, quand l’enfant se tient debout, le RGO tend à disparaître.

 

Quels sont les mécanismes du RGO ?


Ils sont plusieurs : la maturation insuffisante du sphincter situé entre l’œsophage et l’estomac et des troubles de la vidange de ce dernier. Ainsi, un bébé prématuré a davantage de risques d’avoir un RGO. Le tabagisme passif et le port de vêtements trop serrés au niveau du ventre peuvent accentuer le phénomène.

 

Quels en sont les symptômes ?


Le reflux gastroœsophagien (RGO) se manifeste dans 80 % des cas par des problèmes digestifs (vomissements abondants et fréquents après les repas, parfois au moindre mouvement). Il peut aussi être invisible et se manifester uniquement par la douleur liée aux remontées acides (ou pyrosis) dans l’œsophage.

 

Le bébé peut alors se tortiller pendant les repas voire refuser de boire son biberon. Certaines manifestations non digestives (affections ORL à répétition [otites, laryngite], malaises après les biberons) peuvent aussi révéler un reflux gastroœsophagien (RGO) méconnu.


Plus rarement, le reflux gastroœsophagien (RGO) acide peut provoquer une inflammation du bas de l’œsophage (œsophagite) et même entraîner des vomissements de sang rouge (hématémèse) par saignement des parois de l’œsophage.

 

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



Le reflux gastroœsophagien (RGO) se distingue du trop-plein de nourriture par la fréquence des régurgitations et leur acidité. Attention : plus la quantité de nourriture ingurgitée est importante, plus le risque de régurgitations est élevé. Mieux vaut privilégier les petites quantités en plusieurs fois que les repas plus gros mais moins fréquents.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.