Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Mycoses cutanées
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Mycoses cutanées

  10 Votes

 

Mycoses cutanées : définition


Les mycoses cutanées sont des infections très fréquentes de la peau provoquée par des micro-organismes, désignés sous le terme de «champignons», et très répandus dans l'environnement; certains sont normalement présents dans l'organisme humain.

Selon le type de champignon, la transmission d’une mycose cutanée peut se faire par contact direct avec une personne atteinte de mycose, par un animal pour certaines d'entre elles, ou par l'intermédiaire d'une surface ou d'un linge contaminés.

 

Symptômes et risques des mycoses cutanées


Les mycoses cutanées concerneraient 25% de la population.

 

Elles s'accompagnent souvent de démangeaisons et d'une gêne esthétique plus ou moins prononcée.

Leur traitement demande de la patience, il est souvent long (plusieurs semaines) ; de plus elles ont tendance à récidiver fréquemment.

Enfin, elles peuvent être surinfectées par des bactéries, particulièrement lorsqu’on les gratte.

 
Elles peuvent s'étendre aux muqueuses (au niveau de la bouche et des organes génitaux) ou aux ongles; le risque de contamination des organes internes (appareil digestif, poumons…) par les champignons de type candida est rare et ne concerne que les sujets dont les défenses immunitaires sont diminuées (sida, patients sous traitement immunosuppresseur).

 

Causes et origines des mycoses cutanées


Les champignons présents naturellement à la surface de la peau prolifèrent rapidement en atmosphère chaude et humide et sont favorisés par les irritations ou les plaies cutanées.

 

Ils sont plus fréquents en cas d'hygiène défaillante ou au contraire d'hygiène obsessionnelle provoquant des irritations.

 

Ils s’installent préférentiellement dans les plis de la peau où règnent l’humidité qu’ils affectionnent (d'où leur plus grande fréquence chez les obèses), ainsi que dans  les petites blessures ou les lésions cutanées dues à des troubles circulatoires (insuffisance veineuse sévère, diabète).


Tout ce qui diminue l'immunité favorise la multiplication des champignons de type candida albicans, qu'il s'agisse de maladies comme le diabète, de maladies du sang, du SIDA, ou de traitements par corticoïdes ou immunosuppresseurs.

Ces situations particulières favorisent les formes graves touchent les organes internes : tube digestif, poumons…
Certains antibiotiques et contraceptifs peuvent aussi faciliter leur extension pathologique sur la peau.

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



Informations sur les mycoses

 

Comme toutes les mycoses, les mycoses cutanées sont favorisées par la macération. Elles peuvent être limitées par un séchage soigneux de la peau après tout lavage, et par le port de vêtements permettant à la peau de "respirer".

 

adresses utiles



Liens utiles sur les mycoses

 

Dermatologie et natation

Traitements des mycoses

 


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.