Taux normaux de testostérone selon l’âge

Questions santé : Quels sont les taux normaux de testostérone ?

Mis à jour le : 4 novembre 2020

La testostérone est une hormone puissante tant chez l’homme que chez la femme. Elle participe au contrôle de la pulsion sexuelle, régule la production de sperme, favorise la croissance de la masse musculaire et augmente l’énergie. Elle peut même influencer des comportements humains, comme l’agressivité et la combativité. En vieillissant, le niveau de testostérone dans le corps diminue progressivement, cela peut entraîner une baisse de la libido, une croissance du risque cardiovasculaire ou encore une augmentation du tour de taille… Bien que la baisse du taux de testostérone puisse être préoccupante, elle fait néanmoins naturellement partie du vieillissement. Voici quelques informations pratiques pour vous aider à suivre son évolution selon votre âge et votre sexe.

Les concentrations sanguines normales de testostérone

Le niveau « normal » ou sain de testostérone dans le sang varie considérablement selon différents facteurs tels que :

  • la condition thyroïdienne,
  • l’état des protéines,
  • le niveau de stress enduré,
  • l’alimentation,
  • l’âge et le stade de puberté,
  • ou le sexe.

Les médecins mesurent le niveau de testostérone dans le sang en nanogrammes par décilitre (ng/dl), en microgramme par litre (µg/l) ou encore en nanomoles par litre (nmol/l). Pour passer d’une unité de mesure à une autre, nous vous proposons d’utiliser ce site web qui dispose d’un outil de conversion complet.

Si vous avez besoin d’aide pour interpréter les résultats d’une analyse du taux sanguin de testostérone, le mieux reste de demander à votre médecin traitant de le faire pour vous. En effet, il sera bien placé pour repérer les anomalies en fonction des symptômes et des caractéristiques de santé que vous présentez. Il sera également en mesure de vous prescrire sur ordonnance certains médicaments, comme par exemple le Testogel qui permet de traiter divers problèmes de santé liés à un manque de testostérone, notamment l’hypogonadisme masculin (1). Enfin, il pourra éventuellement décider de vous faire passer des examens complémentaires en cas de besoin.

EN CAS DE DOUTE DANS L’APPLICATION D’UN MÉDICAMENT, IL EST INDISPENSABLE DE DEMANDER L’AVIS DE VOTRE MÉDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.

Autrement, vous pouvez vous référer aux tableaux suivants qui indiquent les niveaux sains de testostérone dans l’organisme selon l’âge. Nous rappelons que ces indications peuvent varier selon les individus, c’est la raison pour laquelle elles sont exprimées ici avec une fourchette de taux pour chaque tranche d’âge. À noter également que les résultats peuvent varier d’un laboratoire à l’autre.

Enfants et adolescentes femmes

Âge Résultats normaux
de 1 à 10 ans 0,50 nmol/l
de 10 ans à 20 ans 0,5 – 3,1 nmol/l

Enfants et adolescents hommes

Âge Résultats normaux
de 1 à 10 ans 0,70 nmol/l
de 10 ans à 20 ans 1,7 – 17,5 nmol/l

Adultes femmes

Âge Résultats normaux
de 20 à 45 ans 0,50 – 3,10 nmol/l
de 45 à 60 ans 0,50 – 2,80 nmol/l
60 ans 0,30 – 1,70 nmol/l

Adultes hommes

Âge Résultats normaux
de 20 à 40 ans 10 – 30 nmol/l
de 40 à 60 ans 7 – 28 nmol/l
de 60 à 75 ans 3,5 – 17,5 nmol/l
75 ans 0,40 – 9,00 nmol/l

L’évolution du taux de testostérone de l’adolescence à l’âge adulte

En règle générale, les taux de testostérone dans le sang sont plus élevés pendant la période allant de l’adolescence au début de l’âge adulte.

Chez les garçons, la puberté est un élément déclencheur des premières manifestations physiques liées au développement de cette hormone. C’est à ce moment que la voix change, que les épaules s’agrandissent et que les traits du visage deviennent plus masculins.

taux de testosterone

Le taux de testostérone à l’âge adulte

Plus les hommes prennent de l’âge, plus leur niveau de testostérone diminue. Passé l’âge de 30, cette perte représenterait environ 1 % de testostérone en mois par an.

Chez les femmes préménopausées, la testostérone est principalement produite dans les ovaires. Son niveau baisse après la ménopause, qui commence généralement entre 45 et 55 ans.

La testostérone et les femmes

La testostérone est la principale hormone masculine et elle est présente chez les femmes à des niveaux de concentration beaucoup plus faibles. Néanmoins, cette hormone peut avoir des conséquences importantes sur le corps féminin.

Un excès de testostérone dans le sang d’une femme peut causer :

  • la perte de cheveux,
  • de l’acné,
  • des règles irrégulières ou absentes,
  • la croissance des poils du visage,
  • l’infertilité

À l’inverse, un faible niveau de testostérone chez la femme peut également entraîner des problèmes de fertilité, en plus de fragiliser les os et la libido.

Par ailleurs, le niveau d’œstrogène d’une femme baisse après la ménopause et des maladies telles que le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) peuvent également faire augmenter le taux de testostérone.

Signes et symptômes d’un faible taux de testostérone

Un test de testostérone mesure le niveau sanguin de l’hormone.

Certaines personnes naissent avec des maladies qui entraînent un faible taux de testostérone, notamment les maladies qui endommagent les testicules ou les ovaires, puisqu’il s’agit des organes qui fabriquent l’hormone.

La concentration de testostérone baisse généralement en vieillissant. Cependant, il est déconseillé de suivre une thérapie de remplacement de la testostérone (TRT) uniquement pour compenser les faibles taux causés par le vieillissement. (2)

Le déficit de testostérone, appelé l’andropause chez les hommes (3), peut entraîner des changements dans la fonction sexuelle, notamment :

  • une diminution du désir sexuel ou une baisse de la libido,
  • moins d’érections spontanées,
  • impuissance,
  • dysfonctionnement érectile (DE),
  • infertilité,
  • etc.

Les autres signes d’un faible taux de testostérone sont notamment les suivants :

  • troubles du sommeil et apnée du sommeil,
  • la difficulté à se concentrer,
  • le manque de motivation,
  • la réduction de la masse et de la force musculaires,
  • une diminution de la densité osseuse,
  • les gros seins chez les hommes,
  • la dépression,
  • la fatigue,
  • etc.

Si vous pensez avoir un faible taux de testostérone, vous devez consulter votre médecin et faire un test.

Sources et informations complémentaires

  1. Les hypogonadismes masculins : sfdiabete.org
  2. FDA Drug Safety Communication: FDA cautions about using testosterone products for low testosterone due to aging : fda.gov
  3. L’andropause : causes, symptômes et prévention : hellocare.com

OSDT.

Ecrit par : Anaëlle
Publié le mercredi 4 novembre 2020


Journaliste nutrition et santé, Anaëlle est là pour nous parler des pathologies courantes ; quelles en sont les causes et comment les traiter.
Elle est passionnée par la pharmacologie, la psychologie et la physiologie.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.