Rhinite ou rhume des foins : les symptômes et les traitements (immunothérapie)

Questions santé : Quels sont les symptômes de la rhinite ? Comment on diagnostic la rhinite ? Quels sont les traitements adéquats ?

Mis à jour le : 9 octobre 2019

Rhinite (Rhume des foins) : vue d’ensemble

Il existe deux types de rhinite : allergique et non allergique.

Rhinite allergique

Si vous souffrez de rhinite allergique ou rhume de foin, votre système immunitaire identifie par erreur une substance généralement inoffensive comme un intrus. Cette substance est appelée allergène. Le système immunitaire réagit à l’allergène en libérant de l’histamine et des médiateurs chimiques . Ces derniers vont provoquer habituellement des symptômes au niveau du nez, de la gorge, des yeux, des oreilles, de la peau et du palais.

La rhinite allergique saisonnière (rhume des foins) est le plus souvent causée par le pollen transporté dans l’air pendant différentes périodes de l’année dans différentes régions du pays.

Elle peut également être déclenchée par des allergènes communs en intérieur, tels que les squames humaines, l’urine et la salive présentes sur les squames d’animaux, les moisissures, les excréments d’acariens. Dans ces cas, elle est dite perannuelle, car les symptômes se manifestent généralement toute l’année.

En plus des allergènes, les symptômes peuvent aussi provenir d’irritants comme la fumée et les fortes odeurs, ou les changements de température et l’humidité de l’air. Cela se produit parce que la rhinite allergique provoque une inflammation de la muqueuse nasale, ce qui augmente la sensibilité aux substances inhalées.

De nombreuses personnes atteintes de rhinite allergique sont sujettes à la conjonctivite allergique (allergie oculaire). De plus, la rhinite allergique peut aggraver les symptômes de l’asthme chez les personnes souffrant des deux affections.

Rhinite non allergique

Au moins une personne sur trois présentant des symptômes de rhinite n’a pas d’allergies. La rhinite non allergique affecte habituellement les adultes. Elle cause des symptômes toute l’année, surtout l’écoulement nasal et la congestion nasale. Cette condition diffère de la rhinite allergique parce que le système immunitaire n’est pas impliqué.

Rhinite Maladie

Rhinite (Rhume des foins) : Symptômes et diagnostic

Symptômes

Les symptômes de rhinite allergique comprennent :

  • Démangeaisons dans le nez, le palais, la gorge, les yeux
  • Éternuement
  • Nez bouché (congestion)
  • Nez qui pique et qui coule
  • Yeux irrités
  • Cernes sous les yeux

Les symptômes du rhume des foins ont tendance à se manifester au printemps et à l’automne. Les symptômes de rhinite allergique chronique durent toute l’année.

Diagnostic

Un allergologue/immunologiste possède une formation spécialisée et de l’expérience pour diagnostiquer des allergènes spécifiques qui déclenchent votre maladie ou pour déterminer si vos symptômes sont non allergiques. Votre allergologue prendra votre historique de santé complet et vous fera passer un test d’allergie. Les tests cutanés ou sanguins sont les méthodes les plus courantes pour déterminer les déclencheurs de votre rhinite allergique.

Traitement et gestion de la Rhinite (Rhume des foins)

Une fois les allergènes spécifiques diagnostiqués, votre allergologue/immunologiste travaillera avec vous pour élaborer un plan afin de les éviter. Par exemple, si vous êtes allergique aux acariens ou à la moisissure, il faut prendre des mesures pour réduire ces allergènes dans votre maison autant que possible.

Pour les allergies extérieures comme le pollen, les mesures à prendre seraient de limiter les activités extérieures pendant les périodes printanières.

L’immunothérapie

L’immunothérapie (injections contre les allergies) est une approche thérapeutique approuvée qui soulage à long terme de nombreuses personnes souffrant de rhinite allergique.

Une autre forme d’immunothérapie allergénique a récemment été approuvée aux États-Unis, les comprimés d’immunothérapie sublinguale (SLIT). Plutôt que des injections, les comprimés d’allergie impliquent l’administration des allergènes sous la langue, généralement sur une base quotidienne.

Votre allergologue peut vous prescrire des médicaments pour diminuer les symptômes de rhinite allergique. Ces médicaments peuvent comprendre des corticostéroïdes en vaporisateur nasal, des antihistaminiques, des antihistaminiques en vaporisateur nasal ou des décongestionnants.

Les options de traitement de la rhinite non allergique comprennent les corticostéroïdes nasaux, les antihistaminiques nasaux et les formulations nasales salines… S’il y a beaucoup d’écoulement nasal, l’ipratropium en vaporisateur nasal peut procurer un soulagement. Si la congestion nasale est un problème majeur, on peut utiliser des pilules ou des vaporisateurs décongestionnants. Mais ces derniers ne doivent pas être utilisés pendant plus de 4 jours, à moins qu’ils ne soient associés conjointement avec un corticostéroïde nasal.

La majorité des médicaments contre la rhinite allergique saisonnière (rhume des foins) fonctionnent mieux s’ils sont administrés avant que les symptômes allergiques ne se développent. Si vous commencez à prendre des médicaments contre les allergies avant d’entrer en contact avec des allergènes printaniers, le médicament peut empêcher la libération d’histamine et d’autres produits chimiques. Par conséquent, les symptômes d’allergie ne se développent pas ou, sont beaucoup moins graves.

OSDT.

Ecrit par : Viviane
Publié le lundi 24 juin 2019


Passionnée par l'univers médical, le fonctionnement du corps humain et le traitement des pathologies, Viviane est depuis peu l'heureuse maman d'une petite fille. Sur OSDT, elle est attachée à nous guider pour trouver la source de nos maux et les moyens les plus efficaces afin de les traiter.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.