Quand doit-on passer voir son médecin ?

Questions santé : À quelle fréquence faut-il aller voir son médecin ?

Mis à jour le : 25 octobre 2021

Il y a ceux qui consultent dès que leur nez coule et d’autres qui évitent à tout prix une visite. Mais entre les deux, il peut être difficile de savoir quand il est important de passer chez son médecin, pour une vérification générale. Voici quelques informations qui pourront aider ceux dans le doute.

Savoir se protéger

Avant même de se poser la question, à savoir quand passer voir son médecin, il faut tout d’abord se protéger des virus et des grippes, naturellement, mais aussi des frais que pourraient occasionner un problème de santé plus sérieux, à venir. Pour cela, il faut choisir la bonne mutuelle santé. Pour chaque individu, cela dépend en grande partie de l’âge et de son état physique. Une personne jeune et en grande forme, n’aura pas les mêmes frais de santé qu’une personne souffrant d’une maladie chronique ou ayant atteint un âge où il est plus probable que de nouvelles maladies se déclarent. Mais dans tous les cas, il est préférable de choisir une mutuelle-santé qui couvre plus que nos besoins de base, au cas où une maladie inattendue se déclarerait.

Le danger de croire que « tout va bien »

Le médecin est évidemment là pour soigner. Mais on oublie qu’il est aussi présent, dans nos vies, afin de prévenir des problèmes de santé plus graves. Ce n’est pas parce que tout semble aller pour le mieux, au niveau de notre forme physique, que nous devrions passer des années sans consulter. Lorsque l’on s’informe auprès des autorités sanitaires sur le sujet, ceux-ci suggèrent au moins une visite par année, chez notre médecin généraliste. Ainsi, il peut procéder aux vérifications de bases, telles que le rythme cardiaque et la pression artérielle. S’il détecte une anomalie, il pourra rediriger le patient vers des tests additionnels.

C’est aussi lors de cette visite qu’il prescrira des tests sanguins et d’urine, afin de vérifier si rien de mal ne se produit à l’intérieur de nous, qui ne serait pas encore visible de l’extérieur. Ces tests sont cruciaux au bien-être de la personne. Sans eux, lorsqu’une maladie se déclare, il pourrait être trop tard pour la traiter convenablement afin de la guérir. En effet, de nombreux problèmes de santé ne se découvrent que tardivement, alors que la maladie a déjà causé de nombreux dommages à l’intérieur du corps. Ces tests sanguins et urinaires seront utilisés comme prévention, mais aussi afin d’entamer des traitements rapidement, si jamais le besoin existait.

Les comportements à risques et la visite des spécialistes

S’il est bon pour une personne normale de visiter son médecin annuellement, il est encore plus important de le faire pour ceux qui ont des comportements à risque. Cela implique les personnes qui fument la cigarette ou autres drogues, ou encore qui ont une consommation d’alcool supérieure à la moyenne. Mais bien que ces deux cas de figure soient assez évidents, il y a d’autres individus à risque. Par exemple, ceux ayant des relations sexuelles avec des partenaires divers, sans protection, devraient passer des tests sanguins régulièrement. Pour les femmes, une visite annuelle chez le gynécologue est aussi recommandée, afin de détecter des maladies vénériennes, mais aussi pour s’assurer que les organes féminins fonctionnent bien, et sont en bonne santé.

Viennent ensuite les personnes qui ne pratiquent aucune activité physique. Ceux-là présentent de nombreux risques, qui vont du surpoids, à des problèmes cardiaques. De manière générale, il faut donc surveiller ce que l’on mange, de très près, lorsque l’on est trop sédentaire. Cela peut faire la différence entre la santé et de nombreuses maladies, pour ces individus. Il est recommandé pour eux, de voir leur médecin généraliste deux fois par année, plutôt qu’une seule visite annuelle. Celui-ci pourra rediriger vers des spécialistes, en cas de dégradation de leur santé.

Enfin, il y a un certain nombre de spécialistes que l’on doit voir régulièrement ou au besoin. Pensons entre autres au dentiste, pour un détartrage régulier, ou à l’ophtalmologiste, pour s’assurer que notre vue n’a pas suffisamment baissé, pour se mettre à utiliser des lunettes ou des lentilles. Une visite à tous les deux ans devrait suffire.

Que dit la médecine du travail sur le sujet ?

En 2017, des changements ont été apportés à la loi régissant la médecine du travail. Depuis le 1er janvier de cette année-là, il n’est plus nécessaire de procéder à une visite médicale avant son embauche. Cependant, elle a été remplacée par une visite d’information et de prévention au travail, qui doit s’effectuer au moins une fois à tous les 5 ans. La première doit avoir lieu au cours des trois premiers mois, suite à l’occupation du poste. Seuls les moins de 18 ans et les travailleurs de nuit doivent procéder à la visite initiale, avant d’entrer en poste.

Attention : cette visite ne doit en rien modifier notre comportement face à notre médecin généraliste. Les deux doivent être considérés séparément, et la visite annuelle devra s’effectuer, même lors d’une année où l’on devra procéder à la visite informative, additionnelle, selon les lois de la médecine du travail. L’état de santé global d’une personne n’étant pas l’objectif principal de celle-ci.

Enfin, lorsque l’on change d’emploi, la dernière visite médicale dans le cadre de la médecine du travail dans notre emploi précédent, compte toujours. Cela veut dire qu’un travailleur n’a pas à refaire la visite, pour son nouvel emploi, si celle-ci date de moins de cinq ans. La seule exception est dans le cas d’un employé handicapé. Ceux-ci doivent refaire cette visite à tous les 3 ans.

Ne pas hésiter à passer chez le médecin

De manière générale, il est préférable de faire une visite du médecin plus fréquente qu’au contraire. En effet, trop de personnes évitent la démarche, lorsqu’ils ressentent des douleurs ou qu’ils ne se sentent pas en bonne forme, sur une longue période. Comme nous l’avons mentionné précédemment, les visites médicales servent aussi à prévenir. Il est possible, sinon probable, que certaines douleurs ressenties sur du long terme, soient indicatives d’une maladie ou d’un problème de santé sérieux. Il faut donc prendre un rendez-vous, afin de s’assurer que ce ne soit pas les cas, ou de suivre un traitement subséquent, le cas échéant, afin de retrouver une forme physique normale.

OSDT.

Ecrit par : Viviane
Publié le mercredi 20 octobre 2021


Passionnée par l'univers médical, le fonctionnement du corps humain et le traitement des pathologies, Viviane est depuis peu l'heureuse maman d'une petite fille. Sur OSDT, elle est attachée à nous guider pour trouver la source de nos maux et les moyens les plus efficaces afin de les traiter.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.