Angine streptocoque

L’angine streptococcique ou l’infection streptococcique est une infection qui touche particulièrement les nourrissons, les enfants et les adolescents. Elle peut survenir également à l’âge adulte. Toutefois, les plus jeunes méritent les meilleurs soins possible, surtout les bébés. Comme il s’agit d’une pathologie se propageant par la transmission de germes dans l’air ou par contact direct, il existe certaines précautions à prendre afin d’éviter tout risque de prolifération. Mais avant de parler des méthodes de préventions, faisons un petit tour d’horizon sur ce qu’est cette infection, ses symptômes et sur les manières de la traiter.

Qu’est-ce que l’angine streptococcique?

L’angine streptococcique ou l’infection streptococcique de la gorge est une pathologie très courante chez les enfants. Elle se contracte sous l’effet du microbe appelé streptocoque du groupe A. Les adultes sont moins touchés par cette maladie.

Quels sont les symptômes de l’angine streptococcique?

Tous les maux de gorge ne sont pas causés par la même bactérie streptocoque du groupe A. L’angine streptococcique se détermine notamment à travers les symptômes suivants :

  • De terribles maux de gorge
  • Une grosse difficulté à avaler des aliments
  • Des ganglions enflés dans les vertèbres cervicales
  • De la fièvre
  • Maux de tête
  • Maux de ventre
  • Nausées

Une angine streptococcique est une infection ne se manifestant pas à travers le rhume.Elle ne s’accompagne donc pas de tous et d’écoulement nasal.

Le cancer de l'oesophage peut irriter la gorge
Le mal de gorge
Crédits photo : Pixabay

Comment les enfants contractent-ils l’angine streptococcique?

Les enfants contractent l’angine streptococcique par le contact direct ou indirect.

Le contact direct : les enfants développent l’infection au contact de la salive, du nez ou de la peau d’une personne infectée.

Le contact indirect : les bactéries ressortant du nez et de la gorge d’un individu souffrant d’angine streptococcique se transmettent dans l’air. Lorsque le sujet laisse échapper des gouttelettes de salive, cela risque de proliférer des germes contagieux dans l’environnement, ce qui peut infecter l’entourage.

Comment l’angine est-elle diagnostiquée ?

Le professionnel de santé  ne peut pas confirmer le développement d’une angine streptococcique par un simple examen de la gorge. Il doit procéder par un prélèvement du liquide à l’intérieur de celle-ci. Il en récupère un peu en se servant d’un long coton-tige. C’est ainsi qu’on peut avoir l’assurance s’il s’agit bien d’une angine streptococcique.

Comment traiter ce mal de gorge ?

Les cas de contraction d’angine streptococcique varient en fonction de certaines conditions. Lorsque votre enfant suit un traitement médicamenteux incluant des antibiotiques, il pourrait guérir plus rapidement que s’il n’en prend pas. Toutefois, certains enfants n’en ont même pas besoin pour s’en sortir. Le mieux est de toujours consulter un médecin afin d’éviter d’éventuelles complications.

Que faire pour prévenir l’angine streptococcique ?

Si vous souffrez d’angine streptococcique, mettez votre enfant à l’abri de l’infection. Consultez un médecin en premier lieu. Ensuite, prenez les mesures suivantes :

  • Lavez-vous les mains maintes fois possibles afin d’éviter la transmission de germes
  • Lavez également les mains de votre enfant
  • Couvrez-vous la bouche à l’aide d’un mouchoir à chaque fois que vous toussez ou que vous parlez à proximité de votre loulou
  • Mangez de la mûre pour soigner les maux de gorge

Apprenez à votre enfant la même chose. S’il n’a pas accès au plus vite à son mouchoir, il pourrait tout simplement bloquer le contact avec la salive en couvrant sa bouche par le creux de son bras.

Il y a aussi des gestes à adopter en cas d’apparition des premiers symptômes de type fièvre.

En cas de fièvre, suivant l’avis médical, on peut avoir recours à un médicament de type ibuprofène ou acétaminophène. L’ibuprofène est contre-indiqué chez les enfants qui n’ont pas l’habitude de boire beaucoup d’eau. Il est également déconseillé aux bébés de moins de 6 mois. La consultation d’un médecin est impérative surtout si le sujet un nourrisson.

Qu’est ce qu’il ne faut pas faire chez l’enfant atteint d’angine streptococcique ?

N’alternez pas la prise d’ibuprofène et d’acétaminophène au risque de se tromper de posologie ou de dose.

Un enfant ou un adolescent souffrant d’une fièvre pendant qu’il contracte l’angine streptococcique ne doit pas prendre d’aspirine.

Ne pensez pas à tord en vous disant que votre enfant évitera encore plus de complication en buvant de l’eau ou en risquant les bactéries qui se transmettent par les verres d’eau. Au contraire, assurez-vous qu’il en boive suffisamment. Vous pouvez même ajouter un peu de sel à de l’eau tiède et en faire absorber par votre bout de chou parce que cette solution soulage des maux de gorge.

Gardez votre enfant à la maison au moins le premier jour du traitement. Préférez ne pas le transporter à la garderie ou à l’école afin d’éviter d’éventuelles complications. Le patient doit bénéficier de jours de repos suffisants pour récupérer rapidement.

Le sujet doit nécessairement continuer à prendre ses médicaments jusqu’à la fin du traitement indiqué par le médecin, et ce malgré que tous les symptômes ont disparu.

Enfin, l’angine streptococcique n’a rien de grave en étant jamais accompagné d’un rhume. Toutefois, comme toutes les maladies, il convient de bien la soigner. Et on le dira jamais assez : faites toujours appel à un professionnel de santé !

Ecrit par : Edeline

Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Psychologue et journaliste santé, suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie. Edeline partage notamment sur OSDT tout ce qu'il faut retenir des bienfaits des nutriments tels que les minéraux ou les oligo-éléments. Et inversement, les effets délétères d'autres ingrédients sur la santé comme les édulcorants. Elle vous livre aussi le fruit de ses recherches sur l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et vous informe sur différentes maladies comme celles qui sont liées à l’obésité et à l’inactivité physique tel que la lithiase vésiculaire.

Mis à jour le vendredi 20 septembre 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux