Stérilet cuivre ou hormonal : lequel choisir ?

Plus efficace que la pilule, le stérilet, qu’il soit au cuivre ou hormonal, est un moyen de contraception très fiable. Faisons le point sur les différences entre les deux types de stérilet.

La pose

En France, seulement 25% des femmes utiliseraient un DIU (dispositif intra-utérin), ou stérilet. Pourtant, la pilule, souvent lourde d’effets secondaires, est de moins en moins utilisée comme moyen de contraception (33% seulement en 2017). En réalité, de plus en plus de femmes se tournent vers le stérilet mais ne savent pas réellement lequel choisir et ont souvent peur de l’implantation. Rassurez-vous, la pose du stérilet ne dure que quelques minutes et n’est pas douloureuse. En plus, le stérilet est bien souvent plus petit qu’un tampon hygiénique et… il peut durer jusqu’à 10 ans !
Mais entre stérilet hormonal et au cuivre, lequel choisir ?

stérilet
stérilet Crédit photo : © flickr

Le stérilet hormonal

Connus sous les noms de Mirena ou de Jaydess, les stérilets hormonaux diffusent une hormone progestative dans l’organisme. Cette hormone est appelée Lévonorgestrel et est contenu dans un tout petit réservoir du stérilet.

Ces DIU hormonaux permettent d’augmenter l’épaisseur de la glaire cervicale afin de bloquer la pénétration des spermatozoïdes. Ils réduisent également la structure de la paroi utérine afin d’empêcher la nidation de l’ovule fécondé. En clair : plus rien ne peut passer !

Il est implanté par une équipe médicale et seulement 2 jours après, vous êtes protégée.
L’avantage est double pour les femmes souffrant de règles abondantes car le stérilet hormonal va réguler le cycle menstruel et parfois même faire disparaître les menstruations.

Mis à part la disparation des règles ou l’apparition de petits saignements irréguliers, celui-ci ne possède pas d’effets secondaires indésirables. Dans de rares cas, on observe toutefois le développement d’une acné, la perte de cheveux ou encore des douleurs au sein et au crâne.

Le stérilet au cuivre

Bien connu avec sa forme de “T”, le DIU au cuivre est inséré dans l’utérus exactement comme son confrère hormonal.

La seule différence : la tige est entourée de cuivre et il n’y a pas de petit réservoir contenant l’hormone. Avec ce stérilet, on mise tout sur le cuivre qui va détruire les spermatozoïdes pénétrant dans la cavité utérine. Celle-ci est d’ailleurs incapable d’accueillir l’ovule fécondé.

Très simples d’utilisation, comparé à la pilule ou le préservatif, les stérilets au cuivre sont considérés comme plus naturels que les hormonaux. Plusieurs tailles sont disponibles et toutes les femmes (ayant déjà eu un enfant ou non), peuvent en bénéficier.

Le seul effet indésirable connu : il n’a aucune action sur les douleurs prémenstruelles ou sur la régulation du cycle. Au contraire, il peut parfois rallonger la durée et l’intensité des règles.

Tout est dit… ou presque !
N’hésitez pas à témoigner dans les commentaires.

Ecrit par : Camille

Rédactrice passionnée par la diététique, Camille s'est spécialisée dans les programmes minceur. Elle nous livre tous les secrets pour perdre du poids avec l’Anaca3 et d’autres techniques. Grande amatrice de psychologie et de naturopathie, Camille propose dans ses articles OSDT des astuces pour lier santé et beauté au quotidien. Pour elle : "Chaque étape de la vie constitue une expérience enrichissante !"

Mis à jour le lundi 5 août 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux