Quel traitement pour quel type de toux ?

Questions santé : Quels sont les différents types de toux ? Comment soigner la toux ? Quel médicament prendre contre la toux ?

Mis à jour le : 4 mai 2020

Symptôme très médiatisé dans le cadre du dépistage du COVID-19, la toux est assez facile à reconnaître. Pourtant, elle suscite encore beaucoup d’interrogations. Faut-il la laisser agir ou la soigner ? Niveau traitement, les pharmacies nous donnent l’embarras du choix. Pas facile de s’y retrouver parmi autant de remèdes ! Quels sont les médicaments qui permettent de soulager la toux ? Comment agissent-ils ? OSDT vous propose cet article pour mieux comprendre le mécanisme de la toux et ce qu’il convient de faire si vous en souffrez. Mais dans “toux” les cas, se conformer à l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

La toux : définition

La toux est une réaction réflexe qui se manifeste par des expirations brusques traduisant souvent une irritation de la gorge ou des voies respiratoires.

Le saviez-vous : la toux est un acteur essentiel dans la défense du corps contre la maladie. Elle expulse le mucus, les microbes, les allergènes et les particules étrangères des voies respiratoires. Ainsi, elle protège les poumons contre les infections et les inflammations.

Une toux occasionnelle peut donc être considérée comme “normale” et “saine”. En revanche, si elle persiste pendant plusieurs semaines ou qu’elle fait apparaître des mucosités (décolorées ou sanguinolentes), cela peut indiquer la nécessité de recourir à des soins médicaux.

Quels sont les différents types de toux ?

Selon qu’elle soit sèche, grasse, chronique ou aiguë, le fait de diagnostiquer un type de toux permet d’orienter les patients vers le bon traitement.

La toux sèche

La toux sèche est souvent causée par des infections des voies respiratoires supérieures, comme le rhume ou la grippe.

Chez les enfants et les adultes, il est fréquent que la toux sèche persiste plusieurs semaines après le passage d’un rhume ou d’une grippe. Parmi les autres causes possibles de cette forme de toux, on peut citer :

  • la laryngite,
  • le mal de gorge,
  • le croup (infection des voies aériennes supérieures),
  • l’amygdalite (angine),
  • la sinusite,
  • l’asthme,
  • les allergies,
  • le reflux gastro-œsophagien (RGO),
  • les médicaments, en particulier les inhibiteurs de l’ECA,
  • l’exposition à des irritants tels que la pollution de l’air, la poussière ou la fumée.
Toux sèche, rhume, grippe
La toux sèche est souvent due à un rhume ou à une grippe

La toux grasse

En principe, une toux grasse provoque des remontées de mucus. Ce qui peut vous donner l’impression que quelque chose est coincé au fond de votre gorge ou au niveau de votre poitrine.

La toux grasse est souvent causée par un rhume ou une grippe, mais elle peut aussi être provoquée suite d’autres maladies comme :

  • la pneumonie,
  • la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), y compris l’emphysème,
  • la bronchite chronique,
  • la bronchite aiguë,
  • ou l’asthme.

Ce type de toux peut être :

  • aiguë et durer moins de 3 semaines.
  • chronique et durer plus de 8 semaines chez les adultes ou 4 semaines chez les enfants.

La toux aiguë

La toux aiguë est souvent causée par la grippe hivernale. Dans la majorité des cas, elle se transmet par l’inhalation du virus influenza. Cette contamination est favorisée par les températures froides et lorsque le corps est sujet à des variations thermiques importantes. Elle est généralement accompagnée de par :

  • une inflammation des muqueuses,
  • des frissons
  • et de la fièvre.

En général, ce type de toux dure environ 7 jours. Toutefois, elle peut continuer à sévir jusqu’à 3 semaines.

toux aiguë, grippe hivernale, virus
La toux aiguë peut-être le signe d’une contamination virale

La toux chronique

En général, une toux chronique dure 8 semaines ou plus. Elle est souvent provoquée suite à un écoulement post nasal ou à des allergies. Plus rarement, elle peut aussi constituer un symptôme de cancer ou d’autres affections pulmonaires potentiellement mortelles.

Par ailleurs, la toux chronique peut avoir un impact important sur votre vie. Elle peut vous tenir éveillé la nuit et vous gêner au travail. C’est pourquoi, il est recommandé de vous faire examiner par votre médecin pour toute toux qui dure plus de 3 semaines.

Quel traitement selon le type de toux ?

En pharmacie ou sur Internet, il est devenu très facile de se procurer des remèdes contre la toux ou un médicament pour le rhume sur shop-pharmacie.fr, par exemple. Toutefois, nous vous invitons à lire la suite de notre article avant de faire votre choix. Car, que votre toux soit sèche, grasse, chronique ou aiguë, l’avis de votre médecin reste très important à consulter. En effet, seul un professionnel de santé habilité pourra tenir compte de l’ensemble des facteurs qui détermineront le bon traitement pour chaque adulte ou et chaque enfant.

Quel traitement pour une toux sèche ?

Les traitements pour la toux sèche dépendent de sa cause et de la tranche d’âge du patient :

  • Chez les bébés et les enfants en bas âge, la toux sèche ne nécessite généralement pas de traitement. Un humidificateur peut apporter plus de confort. Pour améliorer la respiration de votre enfant, emmenez-le dans une salle de bain pleine de vapeur ou à l’extérieur, à l’air frais de la nuit.
  • Chez les enfants plus âgés et les adolescents, un humidificateur aidera à empêcher leur système respiratoire de se dessécher. Les enfants plus âgés peuvent également utiliser des pastilles contre la toux pour soulager leurs maux de gorge. Si leur état persiste pendant plus de 3 semaines, consultez votre médecin pour en identifier la cause. Votre enfant pourrait avoir besoin d’antibiotiques, d’antihistaminiques ou de médicaments pour traiter l’asthme.
  • Chez les adultes, une toux sèche chronique et de longue durée peut avoir de nombreuses causes possibles. Si vous les ressentez, parlez à votre médecin des symptômes tels que la douleur et les brûlures d’estomac. Vous aurez peut-être besoin d’antibiotiques, d’antiacides, de médicaments pour traiter l’asthme ou de tests supplémentaires. Informez votre médecin de tous les médicaments et compléments alimentaires que vous prenez actuellement.

Quel traitement pour une toux grasse ?

  • Chez les bébés, la toux grasse peut être traitée à l’aide d’un humidificateur à vapeur froide. Vous pouvez également utiliser des gouttes de sérum physiologique à administrer par voies nasales, puis nettoyez le nez avec une seringue à poire. Ne donnez pas de médicaments en vente libre contre la toux ou le rhume à bébé et aux jeunes enfants de moins de 2 ans.
  • Chez les enfants, une cuillère à café et demie de miel donnée une demi-heure avant le coucher peut réduire la toux grasse et favorise un meilleur sommeil chez les enfants âgés de 1 an et plus. Vous pouvez aussi utiliser un humidificateur la nuit pour humidifier l’air.
  • Chez les adultes, la toux grasse aiguë peut être traitée avec des médicaments en vente libre ou du miel. Si la toux persiste pendant plus de 3 semaines, une antibiothérapie ou d’autres traitements peuvent être envisagés. Renseignez-vous auprès de votre médecin traitant.

Quel traitement pour une toux aiguë ?

En général, pour traiter la toux aiguë, votre médecin peut vous prescrire du chlorhydrate d’amantadine, du zanamivir ou du sirop antitussif. Pour être efficace, les anti-grippaux doivent être pris durant les 2 premiers jours après les premiers symptômes.

Pour en savoir plus, continuez votre lecture avec notre article sur la toux aiguë hivernale

toux chronique
Une toux chronique peut s’étaler jusqu’à 8 semaines

Quel traitement pour une toux chronique ?

Plusieurs traitements existent pour vous aider à soulager une toux chronique et les autres symptômes qui peuvent l’accompagner :

  • En cas de reflux acide : il existe des médicaments pour neutraliser, réduire ou bloquer la production d’acide, parmi eux :
    • les antiacides,
    • les bloqueurs de récepteurs H2,
    • les inhibiteurs de la pompe à protons.
  • En cas d’asthme : votre médication peut inclure des stéroïdes inhalés et des bronchodilatateurs. Ces médicaments réduisent l’inflammation des voies respiratoires et élargissent les passages d’air pour vous aider à respirer plus facilement.
  • En cas de bronchite chronique et d’autres formes de BPCO : les bronchodilatateurs et les stéroïdes inhalés peuvent être utilisés dans le cadre d’un traitement.
  • En cas d’infections : les antibiotiques peuvent aider à traiter la pneumonie ou d’autres infections bactériennes.

Conclusion

Les médicaments contre la toux en vente libre apparaissent comme des solutions simples et pratiques pour vous soulager. Néanmoins, faut-il encore savoir les choisir. De nombreux facteurs peuvent intervenir dans votre prise de décision. En général, le traitement le plus approprié dépend du type de toux dont vous souffrez.

Comme toujours, dès lors qu’il s’agit de médicament, évitez l’automédication et demandez l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Sans quoi, vous pourriez passer outre les interactions médicamenteuses, les précautions d’utilisation ou les contre-indications et mettre votre santé en danger.

Enfin, comme le préconisait déjà Hippocrate au 5 ème siècle avant J.-C,

« Que ton aliment soit ton seul médicament. »,

nous vous invitons à visiter notre rubrique Nutrition pour vous aider à améliorer votre bien-être et votre santé grâce à l’alimentation.

OSDT.

Ecrit par : Adélaïde
Publié le lundi 4 mai 2020


Journaliste nutrition et santé, Adélaïde est là pour nous parler des pathologies courantes ; quelles en sont les causes et comment les traiter.
Elle est passionnée par la pharmacologie, la psychologie et la physiologie.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.