La maladie de Charcot : la maladie qui cause les lésions nerveuses

La maladie de Charcot : comment elle se manifeste et comment la traiter ?

La maladie de Charcot est un groupe de maladies héréditaires qui causent des lésions nerveuses. Ces dommages se situent principalement au niveau des bras et des jambes. Cette maladie est aussi appelée neuropathie motrice et sensorielle héréditaire. Elle se traduit par des muscles plus petits et plus faibles.

Les symptômes de la maladie de Charcot

Les symptômes commencent habituellement dans vos pieds et vos jambes, mais ils peuvent éventuellement affecter vos mains et vos bras.

Elles apparaissent généralement à l’adolescence ou au début de l’âge adulte, mais ils peuvent aussi se développer au milieu de la vie.

Les signes et symptômes de la maladie de Charcot peuvent inclure

  • Faiblesse des jambes, des chevilles et des pieds
  • Perte de masse musculaire dans les jambes et les pieds
  • Voûtes plantaires hautes
  • Orteils frisés (orteils en marteau)
  • Diminution de la capacité de courir
  • Difficulté à lever le pied à la cheville
  • Marche gênante ou supérieure à la normale
  • Déclenchement ou chute fréquents
  • Diminution de la sensation ou perte de sensation dans les jambes et les pieds
La maladie de Charcot : la maladie qui cause les lésions nerveuses
La maladie de Charcot : la maladie qui cause les lésions nerveuses
Crédit photo :
© www.pixabay.com

À mesure que la maladie de Charcot progresse, les symptômes peuvent se propager des pieds et des jambes aux mains et aux bras. La gravité des symptômes peut varier considérablement d’une personne à l’autre, même parmi les membres de la famille.

Les causes de la maladie de Charcot

La maladie de Charcot est un problème courant chez les personnes atteintes de diabète. Mais d’autres choses peuvent aussi causer des dommages nerveux, y compris

  • Abus d’alcool ou de drogues
  • Maladie ou blessure de la moelle épinière
  • Maladie de Parkinson
  • VIH
  • Syphilis

Il n’y a pas de cause spécifique pour la maladie de Charcot. Mais certaines choses peuvent le déclencher

  • Une entorse ou une fracture qui n’est pas traitée rapidement.
  • Une plaie au pied qui ne guérit pas
  • Une infection
  • Une chirurgie du pied qui guérit lentement

Les traitements de la maladie de Charcot

Un diagnostic et un traitement précoces peuvent prévenir davantage de dommages et éviter les déformations et autres complications.
Le traitement a trois objectifs

  • enlever le poids du pied,
  • traiter les maladies osseuses (habituellement avec des plâtres ; des bisphosphonates et d’autres suppléments sont parfois utilisés),
  • et prévenir de nouvelles fractures du pied.

Traitement non chirurgical

Le premier et le plus important traitement est le repos ou l’allègement du pied atteint.

Au stade précoce, le déchargement aide à prévenir l’inflammation et empêche l’aggravation de l’état et la déformation. Un port de poids protégé (marcher dans une chaussure de marche) dans les stades ultérieurs peut prévenir les complications de la déformation existante et éviter de nouvelles déformations.

Le déchargement peut impliquer de mettre le pied dans un plâtre, ce qui le protège et l’empêche de bouger. Le patient porte habituellement une série de plâtres ou un déambulateur amovible sur une période totale de 8 à 12 semaines.

Des béquilles, une genouillère ou un fauteuil roulant sont utilisés pour éviter de mettre du poids sur le pied affecté. Le plâtre est changé plusieurs fois au fur et à mesure que le gonflement du pied diminue. Un plâtre reste sur le pied jusqu’à ce que la rougeur, l’enflure et la chaleur soient résolues.

Après le retrait du plâtre, le patient reçoit une ordonnance pour des chaussures. Les chaussures orthopédiques sur ordonnance s’adaptent bien au pied et soulagent les points de pression pour prévenir les blessures répétées et les ulcères.

Traitement chirurgical

La chirurgie est recommandée pour les patients qui ont de graves malformations de la cheville et du pied, qui sont instables et à haut risque de développer un ulcère du pied. De plus, si la difformité rend les appareils orthopédiques difficiles à utiliser, la chirurgie peut être indiquée. Après l’opération, le patient devra éviter de mettre tout son poids sur le pied atteint pendant une longue période de temps.

Toutes les personnes qui portent des chaussures Charcot doivent s’engager à porter des chaussures de protection et à prendre soin de leurs pieds pour le reste de leur vie. L’éducation du patient et des membres de sa famille au sujet des soins préventifs des pieds et des signes à surveiller est un élément important de la prévention des problèmes futurs.

Traitement chirurgical

Un bon contrôle glycémique est essentiel pour prévenir la maladie de Charcot chez les diabétiques. En effet, des taux élevés de glycémie endommagent les nerfs et peuvent entraîner une neuropathie et une perte de sensation protectrice.

L’auto-examen quotidien des pieds est essentiel en cas de perte de sensation. Recherchez les signes d’enflure et de rougeur, et sentez l’élévation de la température de la peau ; s’il y a lieu, consultez immédiatement votre médecin.

S’il soupçonne la présence de la maladie de Charcot, un test d’imagerie tel qu’une radiographie, une tomodensitométrie ou une IRM sera probablement effectué pour confirmer tout dommage aux os, tendons ou ligaments.

Sources

  • www.solidarites-sante.gouv.fr

Ecrit par : Jacquy

Mis à jour le mardi 2 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Intecto ipsam impost verum nimenis andipit essum eritia pratias netur, corehendias restis dolo blabor a quate pere opti ipientis re volupta tioribus cum faces et omnis ra sit acest volo eictotas inusdam exceres totassum aut.

Gardons le contact

Intecto ipsam impost verum nimenis andipit essum eritia pratias netur, corehendias restis dolo blabor a quate pere opti ipientis re volupta tioribus cum faces et omnis ra sit acest volo eictotas inusdam exceres totassum aut.

On se dit tout sur les réseaux sociaux