Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Hépatites toxiques
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Hépatites toxiques

  3 Votes

 

Définition de l'hépatites toxiques


Les hépatites toxiques, comme toutes les hépatites, désignent toute atteinte inflammatoire du foie. Les hépatites toxiques sont liées à des médicaments, à la consommation d’alcool ou de produits ou aliments toxiques (plantes, champignons…). Certaines expositions à des solvants ou autres substances peuvent avoir lieu en milieu professionnel et provoquer également des hépatites aiguës ou chroniques d’origine toxique.
L’hépatite toxique, comme les hépatites virales, peut évoluer vers une forme fulminante et le décès.

 

Risques et enjeux des hépatites toxiques


L’alcool est la cause numéro 1 d’hépatite toxique en France. Une des causes les plus fréquentes aussi d’hépatite toxique est l’hépatite médicamenteuse, avec environ 1 000 médicaments connus comme potentiellement hépatotoxiques. La toxicité dépend de plusieurs facteurs comme la génétique, l’alimentation, l’âge… Certains médicaments ne se révèlent toxiques pour le foie qu’après leur mise sur le marché ; certains ont même été retirés en raison de la fréquence et de la gravité de cet effet secondaire.


Les hépatites toxiques intervenant en milieu professionnel s’intègrent dans le cadre de maladies professionnelles ; les produits les plus dangereux ont été remplacés par des produits moins toxiques. Néanmoins, une vigilance est nécessaire à la réintroduction de nouvelles substances.

 

Causes et symptômes des hépatites toxiques


Quel que soit le mécanisme en cause, l’hépatite grave peut conduire à la destruction du foie et, à moins d’une transplantation hépatique, au décès.
Le produit absorbé, ingéré ou inhalé, peut être toxique par lui-même ou par ses métabolites après transformation dans l’organisme. Par ailleurs, certains produits peuvent causer une hépatite chez un individu et pas chez un autre : on parle de variabilité interindividuelle.
Parmi les médicaments incriminés, citons le paracétamol, qui peut provoquer des lésions dès 6-8 g qui peuvent devenir irréversibles voire mortelles au-delà de 12 g.
À côté de ces hépatites médicamenteuses, des hépatites toxiques sont liées à des champignons comme l’amanite phalloïde. Ce champignon vénéneux libère une toxine responsable de lésions du foie ; sa mortalité est de 15 %.

 

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



Les hépatites toxiques sont fréquentes. Les facteurs principaux sont l’alcool, les médicaments, les plantes et champignons mais aussi les expositions professionnelles à des toxiques.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.