Levothyroxine 25 microgrammes, comprimé sécable, boîte de 30

Questions santé : Quand on peut utiliser Levothyroxine ? Comment utiliser Levothyroxine ? Quels sont les effets indésirables de Levothyroxine ?

Mis à jour le : 29 octobre 2019

La levothyroxine est utilisée pour traiter une glande thyroïde sous-active. L’hypothyroïdie peut se produire naturellement ou lorsque la glande thyroïde est blessée par des radiations ou des médicaments ou enlevée par chirurgie.

Indications thérapeutiques sur  le Lévothyroxine 25 µg

On utilise la Lévothyroxine sodique chez les adultes et les enfants pour le traitement des états de carence thyroïdienne. En effet, son rôle est de remplacer ou fournir plus d’hormones thyroïdiennes, qui sont normalement produites par la glande thyroïde.

Présentation du Lévothyroxine

 

Substance(s) active(s)levothyroxine sodique
Autres composantsLactose, poudre fine de saccharose, amidon de maïs, stéarate de magnésium
Médicament génériqueNon
Conditions de délivranceSur ordonnance
Voie(s) d’administrationOrale
Prix de vente1,59 €
Taux de remboursement Sécurité sociale0 %

Lévothyroxine : posologie

Chez les patients plus jeunes, et en l’absence de maladie cardiaque, le médecin prescrit un taux sérique de lévothyroxine (T4) de 70 à 160 nanomoles par litre ou un taux sérique de thyrotrophine inférieur à 5 milli-unités par litre.

Cependant, pour les adultes, la dose du début est de 50 à 100 microgrammes par jour, à prendre de préférence avant le petit déjeuner ou le premier repas de la journée. Ainsi, ajuster à intervalles de trois à quatre semaines de 50 microgrammes jusqu’à ce que le métabolisme normal soit régulièrement maintenu. Enfin, la dose finale peut atteindre 100 à 200 microgrammes.

En ce qui concerne les patients de plus de 50 ans, au début, le médecin déconseille de dépasser 50 microgrammes par jour. Dans ce cas, la dose quotidienne peut être augmentée de 50 microgrammes toutes les 3 à 4 semaines, jusqu’à ce que les niveaux de thyroxine soient stables. La dose quotidienne finale peut atteindre 50 à 200 microgrammes.

DANS TOUS LES CAS, SE CONFORMER STRICTEMENT À  LA PRESCRIPTION MÉDICALE.

Levothyroxine Médicament

 

Mode d’administration du médicament Levothyroxine

On administre le Lévothyroxine par voie orale.

DANS TOUS LES CAS, SE CONFORMER STRICTEMENT À LA PRESCRIPTION MÉDICALE.

Contre-indications pour Levothyroxine

Ne prenez jamais levothyroxine dans les cas suivants :

  • Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des composants de ce médicament.
  • Thyrotoxicose
  • Trouble des glandes surrénales ou insuffisance surrénale

EN CAS DE DOUTE, IL EST INDISPENSABLE DE DEMANDER L’AVIS DE VOTRE MÉDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.

Mise en garde et précautions d’emploi de Levothyroxine

Les patients atteints de panhypopituitarisme ou d’autres causes prédisposant à une insuffisance surrénalienne peuvent réagir au traitement par la lévothyroxine. Les médecins recommandent d’amorcer un traitement aux corticostéroïdes avant de leur administrer la lévothyroxine.

Utiliser le lévothyroxine avec prudence chez les patients atteints de troubles cardiovasculaires y compris :

  • l’angine de poitrine,
  • la coronaropathie,
  • l’hypertension et chez les personnes âgées.

EN CAS DE DOUTE, IL EST INDISPENSABLE DE DEMANDER L’AVIS DE VOTRE MÉDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.

Les effets secondaires connus du Levothyroxine

Les effets secondaires surviennent d’une dose excessive et disparaissent habituellement après une réduction de la dose ou l’arrêt du traitement pendant quelques jours. Ces effets secondaires se présentent sous forme de :

  • Réaction d’hypersensibilité,
  • Crise thyrotoxique
  • Agitation, agitation, agitation, insomnie
  • Angine de poitrine
  • Arythmie
  • Palpitations
  • Dyspnée

Les interactions du Levothyroxine avec d’autres médicaments

La lévothyroxine augmente l’effet des anticoagulants et la réduction de la dose de ce dernier est nécessaire si l’on veut éviter une hypoprothrombinémie excessive et un saignement.

Par ailleurs, les taux de glycémie sont élevés et la posologie des antidiabétiques nécessite un ajustement.

De même, la réponse des antidépresseurs tricycliques peut être accélérée parce que la lévothyroxine en augmentant la sensibilité aux catécholamines.

Aussi, l’administration concomitante peut provoquer des arythmies cardiaques.

Enfin, les effets des agents sympathomimétiques sont également renforcés.

L’utilisation du Levothyroxine pendant la grossesse et l’allaitement

On ne connait pas l’innocuité du traitement à la lévothyroxine pendant la grossesse . Cependant, tout risque possible d’anomalie fœtale doit être pris en compte avec le risque d’hypothyroïdie non traitée pour le foetus.

Pour l’allaitement, la lévothyroxine se mélange au lait maternel à de faibles concentrations. Toutefois, il n’est pas certain que cela puisse nuire au dépistage néonatal.

Les effets du Levothyroxine sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

La lévothyroxine n’a aucune influence, ou une influence négligeable, sur la capacité de conduire et d’utiliser des machines.

Sources :

OSDT.

Ecrit par : Dorothée
Publié le mercredi 3 juillet 2019


Journaliste bien-être spécialisée en micro-nutrition, Dorothée partage ici ses réflexions et sa passion autour des piliers fondamentaux de la santé et du bien-être. Sur OSDT, elle partage notamment ses conseils en matière d'alimentation, régime, beauté, famille, thérapie et vous conseillera sur comment vous garder en bonne santé tous les jours.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.