Tags :

Faire l’amour tous les jours est-il bon pour la santé ?

Avoir trop de relations sexuelles peuvent avoir un certain nombre d’avantages pour la santé.

Certains des avantages comprennent : Insomnie, amélioration de l’humeur et diminution de l’anxiété.

Il n’y a pas de nombre idéal de sexe prescrit pour obtenir des bienfaits optimaux pour la santé sans les effets secondaires qui l’accompagnent. Mais n’ignorez pas les repas pour faire l’amour.

sexe couple
Sexe tous les jours Credit photo @www.pixabay.com

Le sexe est l’activité la plus agréable de la vie humaine, mais cela peut causer de la misère s’il est exagéré. Vous pouvez faire l’amour autant que vous le souhaitez si vous n’êtes pas concernés par ce qui suit, et si vous l’êtes, ajustez votre vie sexuelle, surtout si vous êtes une femme.

Voici les problèmes qui résultent d’un excès de sexe

1- Épuisement

Trop de sexe affecte la qualité de votre vie. Le sexe est une activité qui consomme beaucoup d’énergie. Vous brûlez beaucoup de calories pendant les rapports sexuels.

Au cours de ces séances érotiques entre les draps, le corps libère de la noradrénaline, de l’épinéphrine (adrénaline) et du cortisol dans le sang, ce qui entraîne une augmentation du rythme cardiaque, de la tension artérielle, de la force musculaire et du métabolisme du glucose. Tous ces exercices sont fatigants à l’occasion.

Si vous êtes une femme et que vous vous traînez lentement hors du lit le matin après une nuit remplie d’amour, réduisez le sexe. Votre fatigue peut se prolonger jusqu’au travail et vous vous sentirez lasse toute la journée. Cela peut rendre votre journée improductive. Pour éviter toute cette fatigue, ajustez vos séances de sexe pour une journée de travail animée et une journée réussie.

2- Diminution de l’immunité

Pendant les rapports sexuels, de nombreuses hormones sont libérées dans la circulation sanguine. L’hormone prostaglandine E-2 est libérée dans le sang pendant les relations secuelles. Ils sont fabriqués à des endroits où les tissus sont endommagés ou infectés, où ils causent de l’inflammation, de la douleur et de la fièvre dans le cadre du processus de guérison.

Ces inflammations, douleurs et fièvres non régulées entraînent un affaiblissement de l’immunité du corps, des tissus endommagés, des douleurs nerveuses et musculaires. Ils peuvent également entraîner un manque de stimulation sexuelle.

3- Inflammation et enflure

Ces marathons sexuels occasionnels et sauvages peuvent laisser vos parties génitales endolories et enflées. Cela arrive souvent aux femmes qui ont trop de relations sexuelles.

Trop de relations sexuelles chez les femmes entraîne une condition appelée excoriation vaginale. Il s’agit de l’arrachement de la peau de la vulve lors de la pénétration. Cela se produit habituellement lorsqu’il y a trop de friction pendant les rapports sexuels, ce qui fait que les parois vaginales s’écaillent.

Cette condition entraîne des brûlures lors de l’écoulement de l’urine ou des difficultés à marcher en raison d’un vagin douloureux et gonflé. Pour éviter cela, réduisez la quantité de sexe et abandonnez le sexe brutal.

4- Déshydratation

Pendant les ébats sexuels entre les draps, les couples transpirent donc perdent beaucoup d’eau. Ainsi, lorsque votre vie sexuelle est trop active le jour ou la nuit, vous risquez d’être déshydraté par une transpiration excessive. Buvez beaucoup d’eau avant, pendant et après avoir eu des rapports sexuels.

5- Infection des voies urinaires (IVU)

Les infections urinaires surviennent généralement lorsque des bactéries pénètrent dans les voies urinaires par l’urètre et commencent à se multiplier dans la vessie.

Bien que le système urinaire soit conçu pour repousser ces envahisseurs microscopiques, ces défenses échouent parfois. Lorsque cela se produit, les bactéries peuvent s’installer et se transformer en une infection complète des voies urinaires.

Les femmes sexuellement actives ont tendance à avoir plus d’IVU que les femmes qui ne le sont pas.Trop de relations sexuelles avec différents partenaires augmente également ce risque.

Les infections urinaires peuvent être inconfortables et douloureuses. Pour les éviter, videz votre vessie peu de temps après les rapports sexuels, buvez beaucoup de liquides, surtout de l’eau, essuyez de l’avant vers l’arrière et réduisez le nombre de partenaires sexuels.

6- Ecchymoses ou brûlures

Si votre partenaire aime le sexe brutal, alors vous allez peut-être venir ici. Les ecchymoses se produisent lorsque la chaleur de la friction endommage la peau. Les brûlures rendent les rapports sexuels inconfortables dans certaines positions.

Vous aimez peut-être les coups durs, mais vous détesterez les bleus sur la peau.

Vous voudrez peut-être les cacher parce que les empreintes de mains et autres ne sont pas toujours aussi bien relevées si vous couchez avec plusieurs personnes différentes. Le sexe peut laisser des preuves, tous les tricheurs le savent.

7- Douleurs lombaires

Ces longues séances de coups de rein lourds vous feront mal au dos. Les douleurs lombaires sont souvent causées par une déchirure ou une traction musculaire ou ligamentaire. Cela se produit lors de mouvements soudains qui exercent trop de stress sur le bas du dos pendant les rapports sexuels.

Une mauvaise position sexuelle au fil du temps entraînera également des douleurs lombaires. Vous pouvez aussi bien changer de position sexuelle ou vous impliquer dans de courtes séances de poussée. Ne te casse pas le corps de toute façon. Il ne peut pas être fixé mécaniquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *